Archives de Tag: rythmes scolaires

Rythmes scolaires : les écoles en grève aujourd’hui

Le Parisien, 5 décembre 2013 :

Une majorité d’écoles seront au ralenti, ou purement et simplement closes, ce jeudi. Les instituteurs et les personnels municipaux assurant les activités périscolaires sont appelés à la grève sur la réforme des rythmes scolaires et la priorité au primaire, un mouvement soutenu par des parents d’élèves.

Un peu plus de quatre instituteurs sur dix feront grève, selon une estimation du SNUipp-FSU, premier syndicat du primaire. A Paris, où une manifestation est prévue, il annonce «plus de 30% de grévistes et au moins 40 écoles fermées». Pour sa part, le ministère de l’Education annonce moitié moins de grévistes au niveau national (21,35%) et 22% dans l’Académie de Paris.

Lire la suite

Publicités

La Réunion : Appel à la grève dans l’éducation le 5 décembre

Clicanoo, 1 décembre 2013 :

Elle ne baisse pas la garde, l’intersyndicale de l’éducation. A quelques semaines des vacances d’été austral, les sept syndicats qui la composent ont appelé à la grève le jeudi 5 décembre prochain, afin de protester encore une fois contre la réforme des rythmes scolaires. La semaine prochaine, le mercredi 4 décembre, deux types d’action sont prévus. Dans le sud, devant la mairie de Saint-Joseph, à 11h, et dans l’est, devant la mairie de Saint-Benoît, à 10h30 auront lieu des rassemblements de mécontentement. S’y joindra le collectif de parents « Contre la réforme des rythmes scolaires », qui a notamment décidé « une journée sans école », soit le boycott de l’école du mercredi, ce jusqu’aux vacances du 19 décembre.

Le jeudi 5 décembre, l’intersyndicale se joindra également au mouvement de grève nationale, la déclinant en deux défilés : l’un prendra son départ devant le jardin de l’Etat, à Saint-Denis, à 10h, l’autre de la mairie de Saint-Pierre aussi à 10h, pour rejoindre respectivement la préfecture et la sous-préfecture.

Lire la suite

Grenoble : Grève le jeudi 5 décembre contre la réforme des rythmes scolaires

Le Dauphiné Libéré, 1 décembre 2013 :

Plusieurs syndicats appellent les enseignants et les personnels municipaux à se mettre en grève, le jeudi 5 décembre, pour demander la suspension immédiate du décret Peillon modifiant les horaires scolaires.

À Grenoble, un rassemblement est prévu à 10 h 30 place Félix-Poulat. Selon les syndicats, « dans la plupart des communes où la semaine de 4,5 jours a été imposée, le mécontentement des enseignants, des personnels municipaux et des parents ne cesse de croître. La loi engendre des inégalités selon les communes et entraîne, la plupart du temps, un surcoût pour les familles. Les personnels veulent combattre les vraies raisons de la fatigue des élèves : classes surchargées, bâtiments non adaptés… »

Rythmes scolaires: le SNUipp-FSU appelle à la grève le 5 décembre

Après les manifestations, la grève. Le SNUipp-FSU, premier syndicat du primaire, appelle les professeurs des écoles à la grève le 5 décembre. 

Grèves, rassemblements, défilés... la fronde des enseignants et des animateurs contre la réforme des rythmes scolaires devait s'amplifier jeudi, partout en France, après deux jours de mobilisations marqués par la décision de plusieurs dizaines de maires de ne pas l'appliquer en 2014.

Grèves, rassemblements, défilés… la fronde des enseignants et des animateurs contre la réforme des rythmes scolaires devait s’amplifier jeudi, partout en France, après deux jours de mobilisations marqués par la décision de plusieurs dizaines de maires de ne pas l’appliquer en 2014.

Mercredi 20 novembre, ils étaient plus de 200 enseignants à crier leur grogne devant le ministère de l’Éducation nationale. Ce jeudi, Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUipp-FSU, premier syndicat du primaire, appelle les instituteurs à faire grève « massivement » le 5 décembre.  Lire la suite

Rythmes scolaires : manifestation de 200 instituteurs à Paris

Les rangs étaient quelque peu clairsemés, ce mercredi. Deux cents enseignants ont manifesté dans la capitale contre la réforme des rythmes scolaires telle que voulue par le gouvernement.

photo_1384967656987-1-0La réforme des rythmes scolaires, ils n’en veulent pas. Du moins, pas dans les conditions actuelles. Plus de 200 instituteurs se sont rassemblés ce mercredi 20 novembre à Paris, à l’appel du principal syndicat du primaire, le SNUipp-FSU.

« Pour transformer l’école, faut pas de la bricole : il faut de l’ambition, de la concertation ! » ont scandé les enseignants, qui réclamaient notammant la « prise en compte des spécificités territoriales dans l’application de la réforme des rythmes scolaires ». Lire la suite

Grève du 14 novembre : 41,3 % des profs des écoles mobilisés à Paris

NousVousIls, 14 novembre 2013 :

41,3 % des ensei­gnants du pri­maire sont en grève contre les rythmes sco­laires ce 14 novembre à Paris, selon l’académie.

Selon un com­mu­ni­qué de l’Académie de Paris, 41,3 % des pro­fes­seurs des écoles sont en grève ce 14 novembre contre la réforme des rythmes sco­laires dans la capitale.

Les ensei­gnants ne sont pas les seuls à reje­ter la réforme des rythmes : un son­dage publié aujourd’hui révèle que 65 % des parents d’enfants sco­la­ri­sés en pri­maire pensent qu’elle doit être aban­don­née.

Pourquoi les animateurs de Paris font-ils grève?

RYTHMES SCOLAIRES – Ce mardi, la cantine et les activités périscolaires ne seront pas assurés dans 520 écoles parisiennes sur 662. Une grève des agents pour demander des renforts pour la mise en oeuvre de la réforme et une revalorisation de leur rémunération…

article_ENFANTS-VERTBAUDET

Depuis la rentrée, les animateurs et les asem (agents spécialisés des écoles maternelles) de Paris sont en première ligne dans la mise en œuvre des nouveaux rythmes scolaires et ont du parfois affronter les foudres des parents d’élèves. Bien décider à obtenir «les moyens adaptés» à l’exercice de leur métier, les agents de la ville feront grève ce mardi à l’appel des syndicats CGT et Unsa. Ce mouvement, devrait entraîner la suspension totale de la cantine et des activités périscolaires dans 520 écoles parisiennes (sur 662) d’après la mairie. Ce qui obligera les parents à récupérer leurs enfants de 11h30 à 13h30 ainsi qu’à 15h. 20 Minutes fait le point sur les revendications des agents de la Ville. Lire la suite