Archives de Tag: Rustenburg

Afrique du Sud : les mineurs de platine auront 1250 euros par mois

Témoignages, 24 juin 2014 :

Au bout de 7 mois de grève les mineurs de platine ont obtenu satisfaction. Ils toucheront le double du salaire minimum actuel.

La grève a débuté en janvier, quand plus de 70.000 ouvriers ont arrêté le travail pour exiger de meilleurs salaires et avantages.

L’Afrique du Sud possède 80 % des réserves de platine connues dans le monde et la grève a coûté à l’économie des centaines de millions de dollars et placé l’Afrique du Sud en difficulté.

Lire la suite

Afrique du Sud: Fin de la grande grève du platine

AFP, 23 juin 2014 :

La fin de la grève a sonné pour les mineurs sud-africains qui paralysaient depuis cinq mois les principales mines de platine du pays et ont accepté lundi de terminer ce conflit salarial qui fera date par sa durée et sa radicalité inédite depuis la fin de l’apartheid.

« Demain (mardi) nous allons signer l’accord, ce qui signifie que la grève est officiellement terminée et que les salariés reprendront le travail mercredi », a annoncé devant environ 30.000 mineurs massés pour un ultime meeting dans un stade près de Rustenburg (nord) le leader syndical à l’origine de la grève, Joseph Mathunjwa.

Lire la suite

Les grévistes très déterminés dans les mines d’Afrique du Sud

Les Echos, 11 février 2014 :

Les médiateurs du gouvernement doivent rencontrer syndicats et producteurs en fin de semaine.

Depuis bientôt deux semaines, les mines de platine tournent au ralenti. Entre Rustenburg et Marikana, devant le site de Bathopele exploité par Anglo American, ils sont une petite centaine à manifester ce vendredi après-midi. Tous sont membres du puissant syndicat indépendant Amcu, qui compte 80.000 membres. Parmi eux, Kagiso, mineur depuis neuf ans, vient tous les matins dès 4 h 30 pour exprimer ses revendications. « C’est très simple, nous avons une seule demande : un salaire minimum de 12.500 rands [830 euros], contre 6.300 [420 euros] aujourd’hui. Avec ça, on ne vit pas, on survit », s’exclame-t-il en montrant plus loin les logements de tôle dans lesquels les mineurs vivent. La grève est très suivie, à près de 80 % chez les principaux producteurs.

Lire la suite

Afrique du Sud : Violences policières contre les mineurs en grève

Afrik.com, 4 février 2014 :

La police sud-africaine a dispersé à coup de balles en caoutchouc, ce mardi matin, des grévistes du secteur du platine, qui réclament des revalorisations familiales.

Des accrochages ont éclaté entre les grévistes du secteur du platine et les forces de l’ordre, ce mardi matin. La police sud-africaine a indiqué avoir utilisé des grenades assourdissantes et balles en caoutchouc pour disperser quelque 3 000 grévistes « violents » qui bloquaient une route, menant à une mine de platine du numéro un mondial du secteur, Amplats, dans le nord de l’Afrique du Sud. Selon la police, les mineurs brandissaient « des armes dangereuses comme des cannes traditionnelles et des bâtons, bloquaient la route et menaçaient de déloger les travailleurs non grévistes à la mine ».

Lire la suite

Afrique du Sud: la grève du platine peut durer un mois

Slate Afrique, 1 février 2014 :

La grève des mineurs de platine sud-africains « peut durer un mois », menace le syndicat Amcu, juste avant la reprise de pourparlers vendredi avec les trois premiers producteurs mondiaux Amplats, Implats et Lonmin à Pretoria.

« La grève peut durer un mois entier », a déclaré à l’AFP Jimmy Gama, trésorier et chef de file du syndicat. « On va probablement se réunir à nouveau la semaine prochaine ».

La grande majorité des mineurs de la « ceinture de platine » sud-africaine autour de Rustenburg (nord) sont en grève depuis le 23 janvier, à l’appel d’Amcu, pour réclamer 12.500 rands (825 euros) de salaire mensuel.

Lire la suite

Afrique du Sud: les géants du platine en grève

RFI, 23 janvier 2014 :

En Afrique du Sud, quelque 80 000 mineurs pourraient cesser le travail à partir de ce jeudi 23 janvier après un préavis de grève lancé par le petit syndicat AMCU. Le mouvement va toucher les trois premiers producteurs de platine au monde, tous basés dans la région de Rustenburg.

Les trois gros producteurs de platine, Anglo-American, Implats et Lonmin, ont pris les devants. Dès ce mercredi soir, Implats a fermé toutes ses activités dans sa mine de Rustenburg. Les deux autres devaient fermer tôt ce matin, après la fin du travail des équipes de nuit. La sécurité a également été renforcée. Les trois groupes veulent éviter toutes violences entre grévistes et non grévistes, et surtout entre syndicats.

Lire la suite

Afrique du Sud: vers une grève à partir de jeudi dans les mines de platine

AFP, 19 janvier 2014 :

Le syndicat Amcu, devenu majoritaire dans les mines de platine d’Afrique du Sud, va appeler à une grève pour les salaires à partir jeudi chez les trois premiers producteurs mondiaux, Amplats, Implats et Lonmin, a indiqué un de ses dirigeants.

Il se trouve que la fin de nos consultations coïncide et qu’elles sont finies en même temps (dans les trois entreprises). Nous allons donc déposer notre préavis de 48 heures lundi le même jour et la grève va démarrer jeudi avec l’équipe du matin, c’est-à-dire après minuit, a indiqué à l’AFP le trésorier d’Amcu Jimmy Gama.

Lire la suite

Afrique du Sud: grève chez Amplats contre des suppressions d’emplois

AFP, 27 septembre 2013 :

La production du premier producteur mondial de platine, le sud-africain AngloAmerican Platinum (Amplats) était perturbée vendredi par une grève très suivie sur ses principaux sites d’extraction près de Rustenburg (nord), a indiqué l’entreprise.

La production du premier producteur mondial de platine, le sud-africain AngloAmerican Platinum (Amplats) était perturbée vendredi par une grève très suivie sur ses principaux sites d’extraction près de Rustenburg (nord), a indiqué l’entreprise.

La grève, précédée d’un préavis déposé par le nouveau syndicat radical de mineurs Amcu, est légale, contrairement au long mouvement social qui avait mis la région à feu et à sang il y a un an, et l’entreprise enregistre « moins de 20% de présence sur ses sites d’activité miniers de Rustenburg et du nord du Pilanesberg », selon un communiqué.

Lire la suite

Un an après le massacre de Marikana

Afrik.com, 16 août 2013 :

L’Afrique du Sud commémore, ce vendredi, la fusillade de Marikana qui a coûté la vie à 34 Sud-africains, le 16 août 2012. Cette fusillade avait également fait 78 blessés. Cette commémoration sera l’occasion pour les Sud-afrcains de rendre hommage aux victimes, malgré la tension qui reste vive entre les deux principaux syndicats des mines du pays.

Le drame de Marikana, survenu il y a un an jour pour jour, est commémoré ce vendredi par les Sud-africains. Le syndicat radical Amcu organise, avec les églises locales, une cérémonie afin de rendre hommage aux victimes et à leurs familles. Ce massacre avait provoqué un traumatisme au sein de la population. Celle-ci a donc tenu à rendre hommage aux victimes, en ce jour anniversaire de la catastrophe.

Lire la suite

Afrique du Sud: commémoration du massacre de Marikana

AFP, 16 août 2013 :

L’Afrique du Sud commémore vendredi le drame de la mine de Marikana (nord), un an après une fusillade policière qui y a fait 34 morts et 78 blessés sur fond de rivalités syndicales toujours vives.

Lieu où de nombreux mineurs sont morts sous les balles des forces de l’ordre, à Marikana, le 16 août 2013

Le 16 août 2012, la police sud-africaine, débordée par des grévistes hostiles, avait ouvert le feu sur la foule devant la mine de platine exploitée par le groupe britannique Lonmin, à une centaine de kilomètres au nord de Johannesburg.

Ce massacre, sans précédent dans la jeune démocratie sud-africaine et rappelant les pires heures du régime ségrégationniste de l’apartheid aboli en 1994, avait provoqué un traumatisme au sein de la population.

Lire la suite