Archives de Tag: Rouen

Rouen : Grève à la Banque de France

Paris-Normandie, 30 juin 2016 :

Les collaborateurs de la Banque de France n’ont pas l’habitude de manifester. Mais ils se sont quand même fait entendre hier matin rue Jean-Lecanuet à Rouen, siège de la banque en Normandie, suivant l’appel de la CGT, de la CFDT, de FO et de SNABF-Solidaires. Ils étaient une bonne quarantaine à porter la parole de leurs collègues de Caen, d’Alençon, de Saint-Lô, du Havre, de Cherbourg, Vernon, Dieppe et Évreux. Car se tenait hier un CCE au cours duquel le gouverneur, François Villeroy de Galhau, présentait son projet « Ambitions 2 020 ». Il prévoit 9 800 agents en équivalent temps plein à l’horizon 2020, contre 12 368 fin 2015. « En Normandie, où nous sommes actuellement 286, nous ne serions plus que 190 », décompte Corinne Authier, secrétaire du CE Haute-Normandie.

Le contour futur de la banque serait le suivant, détaille Corinne Authier : « Une succursale régionale à Rouen, une succursale départementale à Caen, des antennes à Alençon, Saint-Lô, Évreux (de 5 à 10 personnes au maximum), une antenne économique au Havre (5 personnes). Nous garderions pour l’instant un bureau d’accueil et d’information à Cherbourg, Vernon et Dieppe (bureaux ouverts certains jours de la semaine et tenus par un agent). Les bureaux de Lisieux, Granville et Flers seront fermés ».

Lire la suite

Publicités

Mouvement de grève annoncé pour le mardi 28 juin au conseil régional de Normandie

Paris Normandie, 26 juin 2016 :

Voilà un mouvement dont Hervé Morin, le président UDI de la Région Normandie, se serait sans doute bien passé. L’intersyndicale (CGT, CFDT, UNSA, FO, FSU) du conseil régional appelle tous les salariés de la Région Normandie à cesser le travail mardi 28 juin de 9 h 30 à 10 h 30 sur les sites de Rouen et de Caen. Les organisations syndicales veulent « dénoncer » « le manque d’écoute de la part de l’administration et de l’exécutif qui provoque un manque de transparence et d’équité de traitement ». « Nous ne voulons pas que ce dialogue social dégradé perdure car il conditionnera nos échanges sur la vie professionnelle des salariés de la Région (régime indemnitaire, action sociale, déroulement de carrière, temps de travail) », ajoute l’intersyndicale.

Vendredi dernier, une réunion entre l’administration et les syndicats a tourné court. L’intersyndicale a déclaré ne plus vouloir participer aux réunions de travail liées à la réorganisation entre les deux anciennes Région. « Les organisations syndicales, par l’intermédiaire de leurs représentants du personnel, ont voulu, depuis le début du processus, jouer le jeu d’un réel dialogue social et d’une vraie concertation avec l’administration. Or, l’intersyndicale relève, dans la conduite de la réorganisation d’énormes dysfonctionnements qui ont généré une anxiété de plus en plus importante des salariés à savoir : pas d’équilibre des effectifs et de prise en compte des répartitions par catégories ; tromperie quant aux données chiffrées fournies sur l’organigramme ; engagements pris lors de réunions très souvent non tenus ; manque de communication officielle et claire qui a occasionné un manque de transparence et d’équité de traitement ; mise en place d’un CODIR (comité de direction) élargi aux représentants du personnel ».

A Rouen, les agents en charge de la propreté en grève pour le nettoyage des marchés

Paris-Normandie, 19 juin 2016 :

Pour protester contre l’état dans lequel certains commerçants laissent leur emplacement, ni le marché des Emmurés du samedi 18 juin, ni celui de la place Saint-Marc hier dimanche, n’ont fait l’objet d’un nettoyage en début d’après-midi. Un mouvement reconductible conduit par les agents de la Direction des espaces publics et naturels (DEPN) en charge de la propreté et relayé par la CGT territoriaux. Un coup de semonce qui rappelle qu’un accord avait été conclu au printemps 2010 entre les commerçants et la Ville à ce sujet. Les premiers avaient promis de faire des efforts afin de faciliter la tâche des agents municipaux. En contrepartie, la Ville avait remis dans ses cartons sa volonté de fermer les marchés à 13 h. Visiblement de l’eau, plus très propre, a passé sous les ponts depuis…

« La mairie a sa part de responsabilité »

Interrogés, la plupart des commerçants reconnaissent être conscients du problème. « C’est vrai qu’après le départ des étals ce n’est pas toujours nickel. Nous, on laisse toujours une place propre… », remarque Anthony, marchand de fruits et primeurs. « Ce matin en arrivant, nous avons même fait le ménage pour que ce soit présentable pour les clients ! ». De son côté, Olivier, fruitier également, pointe du doigt les responsables : « Il y a une certaine catégorie de confrères qui ont de la marchandise déjà bien avancée au niveau mûrissement. Lorsqu’ils repartent, ils ne s’encombrent pas des invendus qui, de toute façon vont pourrir en quelques heures. Ils les laissent sur place, n’importe comment. Je comprends la grogne des employés chargés du nettoyage ».

Christophe, fleuriste, met un point d’honneur à laisser un emplacement propre. « Quand je remballe, je balaie. C’est du bon sens, c’est tout ! ». Plus loin, un marchand de poulets cuits (qui préfère rester anonyme) résume la situation : « Tout n’est pas blanc, ni noir. S’il est évident que ce sont toujours les mêmes qui sont responsables de la saleté, la mairie a sa part de responsabilité également. Un point d’eau pour 400 commerces, ce n’est pas un peu juste ? Et puis il y a le placier, dont c’est le boulot de faire respecter le règlement. Il sait qui sont les fautifs. On le lui a dit à maintes reprises. Il est payé pour cela, donc à lui d’agir ! ».

Le placier justement, reconnaît les problèmes mais affirme jouer les médiateurs à chaque marché, « conseillant les uns ou réprimandant les autres… » tout soulignant « qu’un service minimum de nettoyage sera tout de même assuré ».

De source commerçante, une réunion sur le sujet devrait se tenir mardi matin entre les commerçants non sédentaires et l’adjoint au maire en charge des marchés, Jean-Loup Gervaise. Et dire que l’élu venait tout juste de finir de boucler son plan de foire avec les forains de la Saint-Romain…

Blocages contre la loi travail au Havre et à Rouen

Ouest France, 7 juin 2016 :

Des barrages filtrants ont été mis en place dans la zone industrielle du Havre et à Rouen, ce mardi 7 juin 2016. Ils ont été levés à Rouen en fin de matinée.

Ces manifestations se déroulent depuis l’aube, rapporte le site Internet d’information Normandie-actu.

Le rond-point de la Carsat a été bloqué ce matin à Rouen, de même qu’une partie du boulevard industriel. Plusieurs km de bouchons ont été signalés. Les blocages ont été levés en fin de matinée.

Lire la suite

Barrages routiers en banlieue industrielle de Rouen

Le Point, 31 mai 2016 :

Dès 6 heures ce mardi matin, les grands axes permettant d’accéder à Rouen ont été bloqués par des manifestants opposés à la réforme du marché du travail prévue dans la loi El Khomri. Cette protestation provoque des kilomètres de bouchons dans l’agglomération et essentiellement aux abords des sites portuaires. « Nous poursuivons notre action en vue de bloquer l’économie », a déclaré Pascal Morel, secrétaire général de l’Union départementale CGT, précisant que les blocages devaient durer jusqu’à midi.

Trois ronds-points importants ont été bloqués au niveau de Sotteville-lès-Rouen, Petit et Grand-Couronne et du port de Rouen où passent d’ordinaire des centaines de camions, vers les sites industriels et portuaires de l’agglomération. Ces points de blocage ont été confirmés par des tweets de la préfecture de Seine-Maritime.

Lire la suite

Loi Travail – mobilisations ce début de semaine en Normandie

Au Havre, les salariés de la Compagnie industrielle maritime (CIM), qui alimente en pétrole les aéroports parisiens et trois raffineries, ont reconduit le mouvement de grève vendredi 27 mai 2016. Une nouvelle AG est prévue aujourd’hui.

image

Mardi 31 mai 2016, l’intersyndicale prévoit de « ralentir l’économie de Rouen », assure Pascal Morel, secrétaire général de la CGT Seine-Maritime. Des blocages sont prévus dans les lieux d’approvisionnement dans les zones industrielles et aux entrées de la ville.

Lire la suite

Nouvelles manifestations le 2 juin contre la loi travail

Plusieurs UD CGT appellent à de nouvelles manifestations le 2 juin contre la loi travail :

horsdequestionv2

– Rouen, 10h30, Cours Clémenceau.
– Dieppe, 10h30, devant la Gare.
– Le Havre, 10h30, devant Franklin.
– Avranches, 17h ZA de la Baie (rond-point Cromel) – à l’appel de l’intersyndicale CGT-FO-Solidaires-FSU
– Marseille 10h30 vieux-Port Marseille.
– Toulouse, 12h00 TGI Toulouse
– Reims, 10h Maison des Syndicats, Boulevard de la paix