Archives de Tag: Roms

La France a expulsé un camp de Roms tous les 3 jours en 2014

lemonde.fr, 03.02.2015

Pour les Roms, 2014 aura cruellement ressemblé à 2013. L’année s’est soldée par au moins 13 483 expulsions de personnes vivant dans des camps, selon le European Roma Rights Centre (ERRC) et la Ligue des droits de l’Homme (LDH). Ce qui signifie un rythme de près de 3 expulsions de lieux de vie par semaine.

4569149_3_bb30_destruction-d-un-camp-de-roms-a_e931b912f98318b6b633952bb454fcc7

Si ce nombre est difficile à interpréter de façon brute, il prend tout son sens lorsque Philippe Goossens, rapporteur à la , le confronte à la population vivant en bidonvilles. Pour lui, « on a évacué en 2014, 80 % de la population vivant dans les bidonvilles en France ». Son calcul s’appuie sur l’évaluation de la Délégation interministérielle à l’habitation et au logement (la DIHAL) qui a établi à 17 457 le nombre de personnes vivant dans un bidonville au 17 novembre 2014. Comme 13 483 personnes ont été délogées, le calcul est simple. Lire la suite

Nous nous souvenons de toi Mélissa

rom_melissa

Plus de 500 personnes se sont rassemblées ce dimanche à Bobigny pour rendre hommage à Mélisa, fillette bulgare de huit ans brûlée vive ce mercredi dans l’incendie d’un important camp de Roms, et demander la fin des bidonvilles en France.

BglpbugIAAEX-AE

Membres de la communauté Rom, parents et proches, associations, riverains et élus ont marché en silence derrière une grande banderole indiquant « Nous nous souvenons de toi Mélisa » jusqu’à l’école primaire Marie-Curie où était scolarisée la fillette. La marche emmenée par la directrice de l’école Véronique Decker a été marquée par plusieurs évanouissements et malaises des proches de la fillette. Lire la suite

Bobigny : une fillette de 8 ans meurt dans l’incendie d’un camp de roms

Bobigny, quartier des Coquetiers, mercredi 12 février 2014. Environ un cinquième du camp a été détruit par l'incendie qui a fait un mort.

Bobigny, quartier des Coquetiers, mercredi 12 février 2014. Environ un cinquième du camp a été détruit par l’incendie qui a fait un mort.

Un incendie mortel s’est déclaré ce mercredi dans un camp de Roms situé dans le quartier des Coquetiers à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Un enfant, vraisemblablement une fillette de 8 ans, a été retrouvé par les secours mort brûlé.

Pour une raison encore inconnue, le sinistre s’est déclaré vers 5h45. «Une centaine de pompiers a été mobilisée, indique-t-on à la préfecture de Seine-Saint-Denis.

Ils ont réussi à maîtriser le feu vers 6h40.» Ce camp qui avait, ces dernières semaines, vu affluer de plus en plus de personnes victimes d’expulsions, était occupé par près de 200 Roumains et Bulgares, qui ont été évacués. C’est environ un cinquième de ce camp de 500 mètres carrés, installé depuis plusieurs années au cœur de Bobigny, qui a été dévasté par l’incendie. Lire la suite

Plus d’une centaine de personnes évacuées d’un squat à Saint-Etienne

le-batiment-situe-rue-de-madagascar-etait-occupe-depuis-plus-d-un-an-photo-yves-salvat

Vendredi matin à 6 heures, 133 personnes, 51 adultes et 82 enfants d’origine roumaine, ont été évacués d’un squat occupé depuis plus d’un an rue de Madagascar à Saint-Etienne. Des obligations de quitter le territoire français ont également été signifiées à 29 personnes en situation irrégulière.

http://www.leprogres.fr/loire/2014/01/03/plus-d-une-centaine-de-personnes-evacuees-d-un-squat-a-saint-etienne

En Allemagne, le parti conservateur bavarois attaque les immigrés « profiteurs »

Ceux qui craignaient que la grande coalition au pouvoir à Berlin ne soit synonyme de morosité du débat politique en Allemagne en seront pour leurs frais. L’Union chrétienne-sociale (CSU), le parti conservateur bavarois allié d’Angela Merkel, amorce l’année avec des accents populistes qui suscitent la polémique. « Wer betrügt, der fliegt » (« Qui triche, dégage »), dit son nouveau slogan, une attaque directe contre les supposées dérives de la libéralisation de l’immigration en provenance de Bulgarie et de Roumanie, qui entre en vigueur mercredi 1er janvier.

4341514_3_d992_la-chanceliere-angela-merkel-et-le-president_b327bb1a49346b4e2d391e4cf4175047

Par ces mots provocateurs, la CSU donne le ton d’une année électorale décisive pour elle. Deux scrutins marqueront en effet les premiers mois de l’année : des élections communales en mars, et surtout les européennes en mai, où le parti compte faire entendre sa spécificité. Son premier cheval de bataille est la mise en place de barrières à l’immigration des ressortissants pauvres des pays d’Europe centrale. En ligne de mire, les Roms, qu’elle soupçonne de vouloir débarquer par milliers en Allemagne pour profiter du système social. Lire la suite

La police fait usage de la force pour évacuer les Roms du 71 quai Perrache

roms-71-actu21

Ils sont une cinquantaine, adultes, enfants et nourrissons, à vivre depuis deux mois au sein de l’immeuble du 71 quai Perrache dans le 2e arrondissement.

Leur expulsion a été confirmée il y a plusieurs jours par le préfet du Rhône, Jean-François Carenco.

Lire la suite

Evacuation du campement rom de Saint-Ouen. Une politique cruelle

Le matin du 27 novembre, l’un des plus grands campements roms de France a été évacué à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis. La grande majorité des occupants se retrouvent aujourd’hui à la rue. L’expulsion a anéanti tout le processus de scolarisation et d’accès aux soins mis en place auprès des familles.

Roma informal settlements Ile-de-France

Des familles sans abri

Les habitants d’un quartier informel de Saint-Ouen (en Seine-Saint-Denis), décrit par les médias comme l’un des campements roms les plus importants de France – on estime que 800 personnes y vivaient à un moment donné –, ont été expulsés de force le matin du mercredi 27 novembre 2013.

Selon les médias, environ 70 mineurs figuraient parmi les quelque 250 personnes évacuées. La grande majorité des résidents expulsés se sont retrouvés à la rue, sans nulle part où vivre, par une température de 7°C qui annonce le début de l’hiver. Lire la suite