Archives de Tag: Romainville

Grève reconduite à l’usine de traitement des déchets d’Ivry-sur-Seine

Le Point, 10 juin 2016 :

Les personnels et agents de la Ville de Paris qui bloquent l’usine de traitement des déchets d’Ivry-sur-Seine/Paris 13, plus important centre de traitement de la région et de France, ont décidé jeudi de reconduire leur grève jusqu’à mardi, journée de manifestation nationale contre la loi El Khomri, a annoncé la CGT services publics.

« Réunie à l’usine d’Ivry, occupée, l’assemblée générale des grévistes, éboueurs, égoutiers, personnels des garages de la Ville de Paris, a décidé à l’unanimité la poursuite du mouvement de grève jusqu’au 14 juin », a précisé à l’AFP Baptiste Talbot, représentant du syndicat.

Lire la suite

Nouveau blocage des principaux sites de traitement des déchets en IDF et à Fos-sur-Mer

La Montagne, 8 juin 2016 :

Deux des principaux sites de traitement des déchets de la région parisienne étaient à nouveau bloqués mercredi, de même que l’incinérateur de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) qui traite les ordures ménagères de Marseille, et la collecte des déchets très perturbée à Paris à deux jours de l’Euro, a-t-on appris de sources concordantes.

Au site de traitement d’Ivry-sur-Seine/Paris 13, première usine d’Ile-de-France de traitement des déchets et ordures ménagères, bloquée depuis 10 jours par des éboueurs et agents de la Ville de Paris en grève contre la loi travail, s’ajoute celui de Romainville (Seine-Saint-Denis).

Lire la suite

Blocage de centres de traitement des déchets en Ile-de-France et du ramassage d’ordures à Saint-Etienne

Paris Normandie, 31 mai 2016 :

Le centre de traitement de déchets d’Ivry-sur-Seine/Paris 13, le plus important d’Ile-de-France, était toujours bloqué mardi 31 mai dans le Val-de-Marne, tandis que celui de Romainville (Seine-saint-Denis), fermé depuis le début de la matinée, a été évacué par les forces de l’ordre, a-t-on appris de sources syndicales.

«Les forces de l’ordre sont arrivées en nombre dans l’après-midi à Romainville et ont délogé sans heurts, et sur réquisition pour occupation de la voie publique, les 25 agents qui bloquaient le site» pour protester contre la loi travail, a précisé à l’AFP Serge Robineau de la CGT fonction publique territoriale (FPT).

Lire la suite

Paris : les éboueurs en colère bloquent les usines de déchets

Le Parisien, 5 octobre 2015 :

Ce lundi matin, les poubelles pleines sont restées sur les trottoirs dans la moitié des arrondissements parisiens*. En cause : une grève des éboueurs de la Ville de Paris à laquelle se sont joints les égoutiers, les balayeurs, les fossoyeurs ou encore les conducteurs de bennes, à l’appel de la CGT.

eb

Un mouvement spectaculaire puisque 400 grévistes ont bloqué simultanément quatre usines de traitement des déchets du Syctom à porte d’Ivry (XIIIe), Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), Saint-Ouen et Romainville (Seine-Saint-Denis).

Lire la suite

90% des régulateurs de bus de la RATP en grève ce jeudi

Challenge, 18 juin 2015 :

Les régulateurs de bus de la RATP étaient massivement en grève ce jeudi 18 juin au matin, à plus de 90% selon les syndicats, pour dénoncer l’alourdissement de leur charge de travail, un mouvement qui pourrait perturber la régularité des bus jusqu’à samedi.

Selon la direction de la RATP, le mouvement devait être « très suivi » mais sans impact sur le nombre des bus en circulation.

Lire la suite

RATP : grève historique des régulateurs de bus

Le Monde, 17 juin 2015 :

Ce sont ceux que l’on ne voit jamais et que l’on n’entend jamais. Cette fois, pourtant, ils seront un peu plus visibles. La quasi-totalité des 300 régulateurs du réseau de bus de la RATP font grève à partir de mercredi 17 juin à 21 heures, et ce jusqu’au samedi 20 juin à 9 heures du matin, à l’appel de leurs syndicats (CFE-CGC, Unsa, CGT, FO et SUD).

Le réseau de bus RATP, qui compte 347 lignes, transporte chaque jour 3 millions de personnes. La quasi-paralysie du centre de régulation promet trois jours difficiles pour les… conducteurs, car l’offre de bus ne devrait pas baisser. « Il y aura autant de services qu’habituellement, mais la régularité ne sera pas au rendez-vous », précise la RATP. Trois clés pour comprendre ce conflit historique.

Lire la suite