Archives de Tag: Roanne

Quelques vidéos des manifestations du 19 mai

Quelques vidéos des manifestations du 19 mai à travers le pays pour le retrait de la Loi Travail.

Amiens :

Bordeaux :

Lire la suite

Manifestation et blocage de la gare SNCF à Roanne

Le Progrès, 19 mai 2016 :

Ce jeudi matin à Roanne, 300 personnes ont manifesté leur mécontentement face au passage en force de la loi El Khomri avec l’utilisation du 49.3. Cette fois-ci, pas de prise de paroles habituelle du côté de l’hôtel de ville mais une action surprise.

Les manifestants ont pris un nouvel itinéraire en direction de la gare SNCF. Ils ont alors profité de la grève des cheminots pour occuper les rails de trains, bloquant ainsi un train pendant près d’une heure et demi à Régny. De nouvelles manifestations auront lieu la semaine prochaine.

Vidéos de manifestations du 31 mars contre la loi El Khomri (3ème partie)

Quelques vidéos de manifestations ce 31 mars 2016 pour le retrait de la loi El Khomri un peu partout en France (troisième partie, de Nantes à Vannes) :

Nantes :

Nice :

Lire la suite

Rendez-vous pour les manifestations du 26 à Saint-Etienne et Roanne

Zoom d’Ici, 25 janvier 2016 :

La CGT, FO et Solidaires de la Fonction publique appellent à ne pas travailler le 26 janvier. Ils réclament « un service public de qualité et une nette augmentation du pouvoir d’achat ». Le même jour, les syndicats de l’Education nationale appellent les enseignants du second degré à faire grève contre la réforme du collège.

Une manifestation aura lieu à Saint-Etienne au départ de la Bourse du travail à 11h. A Roanne, les manifestants se donnent rendez-vous à la même heure, place de la Loire.

Roanne : « La trêve hivernale terminée, la guerre aux pauvres reprend »

Appel du Collectif roannais « Un toit pour tous« : « La trêve hivernale terminée, la guerre aux pauvres reprend »

Depuis la fin de la « trêve » hivernale, à Roanne, comme ailleurs en France, des personnes, seules ou en famille, françaises ou étrangères, toutes bel et bien humaines, se sont retrouvées « à la rue » : expulsées ! Quand des milliers de travailleurs sont expulsés de leur travail et que d’autres sont expulsés, selon la même logique, au-delà des frontières, des centaines le sont de leur logement que leur maigre revenu ne leur permet plus de payer. D’autres sont expulsés de foyers, de salles de sport, de lieux impersonnels, de lits de camp inconfortables, etc., etc. Sans plus aucun endroit pour déposer leurs affaires, pour se laver, pour se reposer, faire leurs devoirs scolaires, être au chaud, en sécurité, etc. Tout ce qu’on peut faire quand on a au moins quatre murs et un toit.

Face à cette situation inhumaine, des personnes vivant à Roanne, mais « sans-abri », soutenu par le collectif « un toit pour tous », ont trouvé refuge dans un lieu public vide de Roanne. Un endroit VIDE, dans une ville qui compte plus de 4000 logements VIDES et laissés à l’abandon ! L’ancienne Maire de Roanne est partie en guerre et a porté plainte afin que ces enfants et leurs parents retournent errer et dormir dehors ; plainte reprise avec empressement par son remplaçant – nous cherchons encore ce qui les oppose, à part les couleurs pâlies de leur drapeau. Il y a donc eu un jugement. Et la Justice a tranché en donnant RAISON à ces familles (…)

Lire la suite

Les 5 de Roanne définitivement relaxés

L’Humanité, 3 mai 2014 :

Après 43 mois de procédure et d’acharnement judiciaire les cinq militants CGT qui ont refusé de subir des tests ADN, tels des criminels, sont définitivement relaxés. Cette victoire des syndicalistes relance l’exigence d’une amnistie sociale.

C’est la fin d’un acharnement judiciaire sans précédent à l’encontre de militants syndicaux poursuivis pour “tags” dans le cadre d’actions collectives menées dans la lutte contre la réforme des retraites, en 2010. Le Président de la Chambre des appels correctionnels de la Cour d’appel de Lyon a en effet ordonné la non admission d’un appel formé par le Procureur général de la Cour d’appel de Lyon. Cette ordonnance n’étant pas susceptible de recours, les cinq syndicalistes qui refusaient d’être soumis à des tests ADN sont donc définitivement relaxés.

Lire la suite

La « justice » s’acharne sur les cinq de Roanne

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Le procureur général de la cour d’appel de Lyon vient de faire appel de la décision du tribunal de Roanne, qui avait relaxé les cinq syndicalistes. Ces militants étaient jugés pour refus de prélèvement d’ADN, suite à leur condamnation pour des slogans peints sur les murs, à l’occasion du mouvement social de l’automne 2010.

Rappelons qu’au mois de mai 2013, la police était venu les arrêter à leur domicile, à la première heure. Harceler, ficher et pister les militants pour des raisons futiles, voilà leur obsession sécuritaire et anti-ouvrière. C’est un véritable acharnement contre ces militants, qu’il faudra défendre encore et encore contre la répression.

L’Initiative Communiste-Ouvrière soutient les cinq de Roanne, appelle à participer aux actions en leur faveur et dénonce toutes les mesures répressives contre les militants syndicaux.

Roanne : L’acharnement continue

Une déclaration de la CGT relative à l’acharnement judiciaire dont sont victimes les « cinq de Roanne » :

siteon0-dc90f Jeudi 2 janvier 2014,

Le Tribunal correctionnel de Roanne, dans sa sagesse, a prononcé le 17 décembre 2013, la relaxe des 5 militants Cgt, poursuivis pour avoir refusé le prélèvement de leur ADN, mettant ainsi fin au calvaire subi par nos camarades depuis 6 ans.

Monsieur le Procureur de la République de Roanne a accepté cette décision en ne relevant pas appel dans le délai prescrit. Lire la suite

Acharnement politico-judiciaire contre les « 5 de Roanne »

Reuters, 2 janvier 2014 :

La CGT a dénoncé aujourd’hui l’appel déposé par le procureur de la République de Roanne (Loire), après la relaxe accordée en première instance aux cinq militants du syndicat poursuivis pour avoir refusé un prélèvement d’ADN en 2010.

100_9145

La CGT évoque un « acharnement politico-judiciaire », estimant que le procureur de la République, qui a fait appel le 31 décembre 2013, a agi sur injonction du procureur général de Lyon.

Lire la suite

Les cinq militants CGT de Roanne relaxés

AFP, 17 décembre 2013 :

Dispensés de peine pour avoir inscrit des slogans contre la réforme des retraites de 2010 sur un mur, ils restaient poursuivis pour refus de prélèvement ADN. La justice leur a donné raison.

100_9155

Le tribunal correctionnel de Roanne (Loire) a relaxé mardi les cinq militants de la CGT qui étaient poursuivis pour avoir refusé un prélèvement ADN, estimant que ce prélèvement n’avait en réalité pas lieu d’être.

A l’audience le 5 novembre, le parquet avait requis un mois de prison avec sursis à l’encontre des cinq prévenus, quatre hommes et une femme, fonctionnaires de la Défense et agents hospitaliers. En novembre 2012, ils avaient été reconnus coupables par la cour d’appel de Lyon de «dégradations en réunion», mais dispensés de peine, pour avoir inscrit des tags sur un mur en marge d’une manifestation contre la réforme des retraites en 2010.

Lire la suite