Archives de Tag: Rhénanie-du-Nord-Westphalie

Dortmund : Manifestation contre la terreur d’extrême-droite

Après plusieurs agressions par des néo-nazis, et en particulier la tentative de meurtre (deux coups de couteau) d’un militant antifasciste membre de la Sozialistische Alternative (SAV, organisation trotskiste membre du Comité pour une Internationale Ouvrière) le 14 août, un grand nombre d’organisations (partis de gauche, d’extrême-gauche, associations de soutien aux réfugiés, groupes antifascistes, structures syndicales, clubs de foot, etc.) avaient décidé de manifester ce 20 août dans les rues de Dortmund, et en particulier dans le quartier de Dorstfeld infesté par des bandes néo-nazies.

Dortmund

Dans ce quartier en effet se concentrent des membres du parti néo-nazi « die Rechte » et de l’organisation interdite « Nationalen Widerstands Dortmund » qui agressent et sèment la terreur contre tous ceux qui ne correspondent à leur vision réactionnaire du monde (étrangers, homos, « gauchistes », etc.). De nombreux habitants ont fait savoir que cette manifestation était la bienvenue pour dire « stop » à ce climat.

Lire la suite

Publicités

Linnich : La population se mobilise contre le racisme

A Linnich (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), 150 néo-nazis ont organisé, dimanche 8 novembre, une marche contre les réfugiés.

La population de la ville, qui accueille 500 réfugiés, a voulu montrer qu’à Linnich (13.000 habitants) les réfugiés sont les bienvenues, pas les racistes. Plus de 1500 habitantes et habitants de Linnich ont donc manifesté en solidarité avec les réfugiés, contre le racisme et l’extrême-droite.

Lire la suite

Mönchengladbach face aux racistes de Pegida

Un groupe de sympathisants du mouvement raciste Pegida a organisé vendredi soir un rassemblement à Mönchengladbach (Rhénanie-du-Nord-Westphalie). Ils étaient une centaine à tenter d’écouter une oratrice qui appelait à la haine contre les immigrés et les réfugiés.

Monchen

Mais ces propos étaient difficilement audible puisqu’en urgence ce sont plus de 300 personnes qui se sont rassemblées pour crier « Haut ab ! » (dégagez !) et rappeler qu’à Mönchengladbach comme ailleurs, les réfugiés sont les bienvenues, pas les racistes !

Un millier de personnes à Hattingen contre le racisme

A Hattingen (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), les néo-nazis du NPD avaient prévu un rassemblement mercredi pour hurler ses slogans racistes et sa haine des réfugiés. Le NPD a mobilisé en tout huit personnes derrière ses slogans xénophobes.

Hattingen

En face, ce sont un millier d’habitants de Hattingen qui ont manifesté contre le racisme et l’extrême-droite. Des jeunes lycéens, des retraités, des salariés, bref des habitants de tout âge se sont rassemblés pour montrer que la majorité de la population de la ville est « contre les nazis, avec les réfugiés ».

Lire la suite

Bienvenue aux réfugiés à Oer-Erkenschwick

Vidéo réalisée par un réfugié syrien sur l’accueil des habitantes et habitants de Oer-Erkenschwick (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) lors de l’arrivée d’un bus de réfugiés dans leur ville le 24 août 2015 :

Pas de place pour le racisme à Oer-Erkenschwick

A Oer-Erkenschwick (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), ville d’un peu plus de 30.000 habitants, des néo-nazis avaient prévu un rassemblement le 28 août. Ils ont finalement annulé leur rendez-vous, mais les habitantes et habitants, ont répondu à l’appel de nombreuses organisations, dont les syndicats de la DGB et le VVN-BdA (Association des Persécutés du régime nazi – Confédération des Antifascistes Allemands, organisation fondée à la chute du régime nazi par des rescapés des camps de concentration), pour un rassemblement « bruyants et de toutes les couleurs contre le racisme ». Ainsi, plus d’un millier de personnes étaient présentes pour affirmer leur solidarité avec les réfugiés et dénoncer le racisme.

OE1 Lire la suite

Grève historique des cheminots en Allemagne

Une grève des trains de quatre jours a débuté jeudi matin à 02h00 en Allemagne. Ce mouvement, sans précédent en ce qui concerne le trafic passagers, ne devrait se terminer que dans la nuit de dimanche à lundi, à 04h00. Cette grève du syndicat allemand des conducteurs de trains GDL affecte déjà le transport de fret depuis mercredi 15h00.

Selon les dépêches AFP de ce jeudi 6 novembre, à Berlin, à peine un tiers des trains urbains S-Bahn circulaient jeudi en début de matinée. Sur certaines lignes, très empruntées le matin, un train circulait toutes les 20 minutes.

Lire la suite