Archives de Tag: répression patronale

Des salariées de Sephora menacées de licenciement pour avoir gagné à un jeu de leur enseigne

M 6 Infos, 10 février 2016 :

10 vendeuses des parfumeries Sephora de Montargis (Loiret), d’Angoulême et de Cognac (Charente), sont menacées de licenciement pour avoir gagné à un jeu promotionnel dans leurs boutiques.

Elles ont joué, elles ont gagné… Pour peut-être finalement tout perdre. Elles, ce sont 10 employées de Sephora, cinq salariées de Montargis (Loiret), trois de Cognac et deux d’Angoulême (Charente).

Lire la suite

SKF Rouvignies : manifestation en soutien au salarié licencié pour avoir emporté deux chiffons et un tapis

France 3 Nord Pas de Calais, 10 février 2016 :

Des salariés de l’usine SKF à Rouvignies se sont mobilisés aujourd’hui pour défendre leur ancien collègue, licencié fin décembre pour le vol de deux chiffons et d’un tapis. L’homme, âgé de 59 ans, n’était qu’à quelques mois de son départ en retraite.

A l’appel de la CGT, les collègues de Jean-Pierre Pirès se sont rassemblés devant l’entreprise, qui fabrique des roulements à billes. Licencié à huit mois de la retraite et après 21 ans passés chez SKF, il dit « ne plus dormir ».

Lire la suite

Valenciennes : Solidarité contre la violence patronale

La Voix du Nord, 6 novembre 2015 :

Ils étaient une centaine, militants CGT et élus, ce jeudi après-midi, devant le commissariat de Valenciennes. Dominique Danquoins, l’électricien de PSA licencié pour avoir dérobé plusieurs mètres de joint thermique y était entendu, à la suite d’une plainte de son ancien employeur.

Il a reçu sa lettre de licenciement le même jour que sa convocation au commissariat de Valenciennes. Double peine. La première pour faute grave, pour la seconde il ne s’agit pour l’instant que d’une audition pour répondre de vol, à la suite d’une plainte déposée par PSA. « C’est dur d’être là. Plus on avance, plus ils m’enfoncent. Pourquoi PSA s’acharne sur moi ? Je l’ignore. » Dominique Danquoins, licencié depuis moins d’un mois, peine à s’exprimer, « dépassé par les événements ».

Lire la suite

Le délit d’entrave n’enverra plus les patrons jusqu’en prison

INFO OBS, 20-10-2014

Cette réforme a été présentée aux patrons étrangers par François Hollande : selon nos informations, la peine de prison pourrait être remplacée par des pénalités financières graduelles.

Des employés de l'usine Molex devant le conseil des Prud'hommes, le 4 septembre 2009. (AFP PHOTO / PASCAL PAVANI)

Des employés de l’usine Molex devant le conseil des Prud’hommes, le 4 septembre 2009. (AFP PHOTO / PASCAL PAVANI)

François Rebsamen en rêvait, François Hollande l’a confirmé : lors du deuxième « conseil stratégique de l’attractivité » qui se tenait dimanche 19 octobre à l’Elysée, le chef de l’Etat aannoncé la suppression de la peine de prison en cas de délit d’entrave, c’est-à-dire de manquement aux obligations d’information des représentants des salariés. Cette peine figure dans le Code du travail. Lire la suite

Skikda : Plus de 2 000 travailleurs d’Altro en grève depuis 35 jours

Liberté, 10 septembre 2014 :

La rencontre entre les différents partenaires de l’entreprise Altro (ex-Sonatro) des travaux routiers, prévue dimanche, n’a finalement fait qu’accentuer la tension, à la suite au faux bond du directeur général qui devait prendre part à cette réunion où des décisions importantes devaient être annoncées pour mettre fin à ce débrayage. Aussi, la réunion a été boycottée par les travailleurs même en présence des représentants du président de la fédération nationale des travailleurs du secteur du bâtiment, le président de la fédération nationale des travaux publics, deux représentants du conseil de participation et de gestion des entreprises, le SG de l’union locale de l’UGTA, de l’inspection du travail et le partenaire social de l’entreprise.

Les travailleurs exigent la présence du directeur général en personne, seul capable, selon eux, de répondre à leurs revendications tout en menaçant la poursuite de cette grève.

Lire la suite

Terrorisme antisyndical dans les zones rurales du Brésil

UITA, 29 août 2014 :

Depuis le début de l’année, au moins 23 assassinats de dirigeants syndicaux ruraux et de défenseurs des paysans sans terre ont eu lieu au Brésil – tous liés à des conflits sur les droits fonciers, les accaparements de terres et l’abattage illégal des forêts.

Le 16 août dernier, Josias Paulino Castro et son épouse Ireni da Silva Castro, des militants qui luttaient pour les droits fonciers et les réformes agraires dans l’État brésilien du Mato Grosso, ont été assassinés, trois jours seulement après le meurtre de Lúcia Maria do Nascimento, l’ancienne présidente du syndicat des travailleurs/euses ruraux/ales de União do Sul .

Lire la suite

Algérie – L’été, c’est plus pratique pour licencier

Au moins 11 travailleurs ont été limogés du jour au lendemain depuis le début du mois de juillet. Leur faute ? Etre membres de syndicats autonomes. Malgré la loi, les entreprises continuent de licencier sans être inquiétées.

Des délégués des travailleurs de l’agence de sécurité 2SP manifestannt devant le siège de Sonatrach à Alger au mois d’avril

Des délégués des travailleurs de l’agence de sécurité 2SP manifestannt devant le siège de Sonatrach à Alger au mois d’avril

Tarek Ammar Khodja travaille à la Poste depuis 16 ans en bordure d’Alger. Après les grèves de l’année 2011, des employés estiment que l’UGTA ne se sent pas concernée par les problèmes des travailleurs et ils créent un syndicat autonome, dont Tarek devient le chargé de communication. Ses problèmes commencent au mois de mars dernier. Lire la suite