Archives de Tag: Recep Tayyip Erdoğan

Catastrophe de Soma: les recherches terminées, l’enquête commence

Vue aérienne de la mine de charbon de Soma, en Turquie, le 17 mai 2014.

Vue aérienne de la mine de charbon de Soma, en Turquie, le 17 mai 2014.

Cinq jours après le terrible accident dans la mine de Soma, le ministre de l’Energie Taner Yildiz a annoncé avoir mis fin aux recherches. Les corps des deux derniers mineurs ont été localisés. Le bilan de cette catastrophe, la plus meurtrière de l’histoire minière du pays, est ainsi officiellement arrêté à 301 victimes. La polémique, elle, n’est pas close car la colère continue de monter dans le pays.

Le ministre turc de l’Energie a annoncé « deux bonnes nouvelles : tout d’abord l’incendie dans le puits de la mine est désormais entièrement éteint, et ensuite les corps des deux derniers mineurs décédés ont été repérés ». Ils seraient d’ailleurs sur le point d’être récupérés pour être rendus à leurs familles. « Depuis le début, au total 485 de nos mineurs ont été secourus, et 301 autres – c’est le décompte final – ont perdu la vie. Que nous reste-t-il à faire ? Nos amis vont inspecter une nouvelle fois de fond en comble la mine, et nous pourrons ainsi confirmer à l’opinion publique le bilan définitif », indique Taner Yildiz. Lire la suite

Publicités

Turquie : la police disperse une manifestation d’enseignants

Turkey_0

Selon l’agence ANSA, la police turque a violemment dispersé une manifestation de plusieurs milliers d’enseignants à Ankara pour protester contre les plans de réforme de l’éducation du gouvernement du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

La police anti-émeutes a également empêché les manifestants de s’approcher du siège du ministère de l’Éducation. L’opposition accuse le Premier ministre de vouloir ré-islamiser le pays.

Des médias locaux ont signalé que la police a dispersé les manifestants, à coups de matraque et de gaz lacrymogènes.

http://mediarabe.info/spip.php?breve21064

Recep Tayyip Erdogan, « gardien du vagin des femmes turques »

Critiqué de toutes parts pour ses excès d’autoritarisme, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a ouvert un nouveau front, cette fois avec les organisations féministes, qui manifestent mardi 29 mai, dans la capitale Ankara. Vendredi, M. Erdogan a violemment pris position contre l’avortement, le comparant à « un meurtre », devant les sections féminines de son parti à Istanbul.

Le 27 mai, des féministes turques bloquent les rues principales du quartier de Besiktas d'Istanbul, en réaction aux propos du premier ministre Recep Tayyip Erdogan sur l'avortement. | AFP/BULENT KILIC

Le 27 mai, des féministes turques bloquent les rues principales du quartier de Besiktas d’Istanbul, en réaction aux propos du premier ministre Recep Tayyip Erdogan sur l’avortement. | AFP/BULENT KILIC

Pour lui, l’avortement relève même de la conspiration contre les intérêts de la Turquie. « Je m’oppose aux naissances par césarienne et aux avortements, et je sais que c’est pratiqué à dessein. Ce sont des mesures destinées à empêcher lapopulation de ce pays de s’accroître. Je vois l’avortement comme un meurtre. (…) Chaque avortement est un Uludere« , a-t-il déclaré, faisant allusion au raid aérien turc qui a tué 34 contrebandiers kurdes, à Uludere, en décembre 2011, et pour lequel son gouvernement est mis en cause ces jours-ci.

Lire la suite