Archives de Tag: Rasht

Nouvelles des protestations ouvrières en Iran

Nouvelles des protestations ouvrières collectées par nos camarades en Iran du 2 au 12 octobre 2015 :

Les protestations ouvrières continuent et se développent quotidiennement en Iran. Les luttes des enseignants de ces 10 derniers jours ont été un exemple pour ces protestations. A l’occasion de la journée internationale des enseignants, les enseignants se sont rassemblés dans plusieurs villes et ont réitéré leurs revendications comme la libération de leurs collègues emprisonnés. Parmi les slogans de ces assemblées, on notera « les prisonniers politiques doivent être libérés ». Les enseignants demandent aussi que leurs salaires dépassent le seuil de pauvreté. Le gouvernement a annoncé que le seuil de pauvreté était fixé à 3 millions de Tomans. Et cela alors que les salaires des enseignants, des ouvriers, des infirmières et de larges proportions de travailleurs salariés sont bien en dessous. Il y a trois ans déjà, une campagne pour des hausses de salaires avaient recueillies les signatures de 40.000 ouvriers. En plus, les retraités et les infirmières ont manifesté l’année dernière pour des hausses de salaires. Alors que ces protestations continuent, la protestation à l’échelle nationale des enseignants a un effet important sur l’espace politique dans de nombreuses villes. Et à ces manifestations, il faut ajouter les protestations dans plusieurs usines contre les salaires impayés, les licenciements, les contrats précaires, etc.

Irann

– Les ouvriers de trois importants centres pétrochimiques à Arvand, Tondgooyan et Mah-Shahr ont été respectivement 10 jours, 3 jours et 2 jours en grève. Après une rencontre le 12 octobre avec la direction de la compagnie du Holding du Golfe Persique, ces travailleurs ont suspendu leur grève. Ils revendiquent la mise en place d’une grille de salaire, une hausse de 30% du salaire minimum et de 35% de la prime de nuit des travailleurs intérimaires. Les ouvriers ont annoncé qu’ils se remettraient en grève si les promesses qui leur ont été faites ne sont pas tenues.

Lire la suite

Développement des grèves en Iran

Shahrzadnews, 20 juillet 2012 :

Les ouvriers de quatre grandes usines iraniennes sont entrés en grève cette semaine, protestant contre les bas salaires et l’absence de véritables contrats de travail.

Le lundi, un tiers des 300 ouvriers de l’usine coopérative du textile du Kurdistan ont arrêté le travail et se sont rassemblés devant le bâtiment du département gouvernemental local. Les travailleurs protestaient contre le refus du gouvernement provincial d’acheter plus de terrain pour construire des logements pour les ouvriers et leurs familles alors que le projet avait été approuvé il y a déjà 11 ans.

L’agence de presse ILNA a rapporté que 700 ouvriers de l’usine de ciment Sepahan ont participé à un piquet devant l’usine pour de meilleures salaires et de meilleures conditions de travail.  L’usine emploie 1.100 ouvriers dont une majorité de travailleurs temporaires.

Lire la suite

Révoltes en Iran à l’occasion de la fête du feu

Révolution en Iran, 16 mars 2011 :

Les rapports reçus et publiés par le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran et l’Organisation de la Jeunesse Communiste font état de protestations et de révoltes à travers tout le pays dans la soirée du 15 mars, fête du feu en Iran célébrée le dernier mardi de l’année (le 21 mars c’est le Novrouz ou nouvel an iranien).

Vidéo, Téhéran, 15 mars 2011, moto des basidji en flammes :

Ainsi à Sanandaj, les forces de répression ont tenté de bloquer toutes les routes et attaquaient les jeunes. On compte plusieurs affrontements entre population et forces de répression, en particulier autour du bâtiment du conseil municipal où des vitres ont été brisées. Vers 20 heures, la population scandent des slogans comme « mort au dictateur » ou « Moubarak, Ben Ali, maintenant au tour de Said Ali ».

A Kamyaran, certains quartiers étaient complètement occupés par les forces de répression, ce qui n’a pas empêché la population de célébrer la fête du feu dans les jardins et de scander des slogans contre la dictature.

Lire la suite