Archives de Tag: RASED

Marseille : Grosse grève dans les écoles

AFP, 14 février 2012 :

Plusieurs centaines d’enseignants (400 selon la préfecture, 2.000 selon les syndicats) ont manifesté aujourd’hui à Marseille, pour dénoncer « une saignée sans précédent » dans les postes et les classes des écoles maternelles et primaires des Bouches-du-Rhône.

Appelés à la grève par l’intersyndicale départementale du premier degré, les manifestants, rejoints par quelques collègues du secondaire, ont protesté devant l’inspection académique contre les 159 suppressions de postes et 188 fermetures de classes (pour 19 ouvertures) annoncées dans le département, avant de défiler dans le centre-ville.

Lire la suite

Education : Forte mobilisation en Alsace contre les suppressions de postes

Selon les Dernières Nouvelles d’Alsace du 14 février 2012, « De Saint-Louis à Wissembourg, la grève des personnels de l’éducation a été très suivie hier. Et parfois accompagnée de manifestations auxquelles ont pris part les parents d’élèves. »

Voir l’article sur la mobilisation dans le Sundgau.

Seppois-le-Bas : Enseignants et parents manifestent

Dernières Nouvelles d’Alsace, 13 février 2012 :

Une trentaine de manifestants -enseignants et parents- ont filtré la circulation, ce matin, entre 11 h 30 et 12 h 30, au carrefour central de Seppois-le-Bas (68), bourg principal de la vallée de la Largue, dans le Sundgau. Ils entendaient ainsi protester contre les suppressions de postes dans l’enseignement primaire.

Cette partie du Sundgau est en effet très concernée. Outre plusieurs fermetures de classes, des postes d’enseignants spécialisés dans l’aide aux élèves en difficultés (Rased) et des postes de coordonnateurs du réseau d’écoles sont menacés.

Lire la suite

 » On va laisser des enfants sur le bord du chemin « 

Quinze postes d’enseignants seront supprimés dans les réseaux d’aide spécialisée à la rentrée 2012. 700 enfants ne bénéficieront plus du dispostif.

Chaque année, les enseignants spécialisés viennent en aide à une cinquantaine d’enfants en difficulté.

Comment supprimer des postes d’enseignants sans réduire le nombre de classes et alourdir les effectifs ? Nicolas Sarkozy a trouvé la solution. Pour la rentrée 2012, il préconise de restreindre le nombre d’enseignants « hors classe ». Traduction concrète en Indre-et-Loire : en septembre, les réseaux d’aide spécialisée aux élèves en difficultés (Rased) compteront quinze postes en moins.

« Pour nous, c’est très dur à vivre. Aider les enfants en difficultés, c’est un engagement fort. On nous prive d’un travail que l’on a envie de faire et qui n’est plus reconnu », commente Catherine Beauvillain, maîtresse G (rééducatrice) depuis 22 ans. « On va laisser sur le bord du chemin des enfants pour qui on n’a pas de solution dans la classe. Tout ça pour des questions budgétaires. C’est inacceptable ! »s’insurge Laurence Cornier-Goehring, maîtresse E (aide pédagogique) dans le secteur d’Amboise. Secrétaire départemental du SE-Unsa, Vincent Le Roy déplore lui aussi que les postes d’enseignants remplaçants et de Rased soient transformés en« variable d’ajustement » dans une seule « logique comptable »« A travers les réseaux d’aide, on touche aux élèves les plus faibles et les fragiles », insiste-t-il. Au SnuIPP, syndicat majoritaire dans le premier degré, on estime que la suppression de 15 postes Rased affectera plus de 700 enfants en difficultés dans le département. « Le gouvernement fait un mauvais calcul, prévient Jacques Robert, maître E dans le quartier du Sanitas à Tours. En aidant les enfants en difficulté, on évite que le problème se transforme en échec. Et l’échec scolaire, cela a un coût humain et économique à long terme. » Lire la suite

Belfort : Mobilisation lundi contre les suppressions de postes dans l’éducation

Le Pays, 8 février 2012 :

La carte scolaire 2012 dans le département est en passe d’être finalisée, mais le conseil départemental de l’Éducation nationale, lundi, devrait être perturbé par une grève et une manifestation. C’est ce qu’espèrent les syndicats.

Réunion à la Maison du Peuple de Belfort le 6 octobre

Échéances électorales obligent, la carte scolaire 2012 dans le Territoire de Belfort a été menée au pas de charge. Malgré la désapprobation des organisations syndicales. Lundi dernier, au premier comité technique spécial (CTS), qui a remplacé le comité technique paritaire départemental (CTPD), elles votaient contre la carte scolaire, reportant la décision académique d’une semaine. Hier, rebelote. Mais cette fois, que la carte scolaire ait ou non l’aval des personnels, elle est amendée, avec quelques ajustements (lire ci-contre). Au final, l’inspection d’académie doit toujours rendre 15 postes d’enseignants, dont huit devant élèves dans le premier degré. « Cette année, puisqu’on annonce à l’avance le nombre de postes à supprimer devant élèves et hors classe, il n’y a aucune marge de manœuvre », relève Yves Feurtey, pour le Se-Unsa.

Lire la suite

Lorraine : Grève et occupations d’écoles

France 3 Lorraine, 2 février 2012 :

Les parents d’élèves occupent plusieurs écoles en Lorraine pour dénoncer des suppressions de classe.

Nouvelle journée de grève, jeudi 2 février 2012, pour les enseignants lorrains qui dénoncent les conditions de la rentrée de septembre 2012.

Le mouvement touche le primaire et le secondaire et de nombreuses écoles sont restées fermées ce jour en Lorraine.

Lire la suite

Les syndicats rejettent les suppressions de postes dans le primaire

L’inspecteur d’académie, Michel-Jean Floc’h, a réuni hier après-midi les syndicats pour leurs présenter la carte scolaire 2012. La suppression de 86 postes et « l’intransigeance et le mépris » de l’inspecteur ont poussé les syndicats à quitter la réunion.

Les syndicats d’enseignants du primaire UNSA Éducation, SGEN CFDT, Fnec-Fp-Fo, FSU ont voté à l’unanimité contre toutes les mesures proposées et sont sortis. Ils déclarent que « le dialogue social n’a pas été respecté par l’inspecteur d’académie. Il a refusé la prise en compte des seuils dès la première situation examinée. »

Les RASED, au coeur de la discorde

Première préoccupation des syndicats ? Les RASED, Réseaux d’aides spécialisées pour enfants en difficulté. Ces enseignants spécialisés perdent 78 postes en Haute-Garonne. « Il n’y aura plus que deux professeurs RASED par circonscriptions, c’est à dire pour environ 5500 enfants » s’indigne Hélène Rouch, représentante des parents d’élèves de la Fcpe. Lire la suite