Archives de Tag: PSA Sevelnord

PSA : En lutte pour les salaires

Article de « Communisme-Ouvrier n°53 » , bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Avec 905 millions de bénéfices en 2014, PSA est revenu au CAC 40 le 23 mars 2015. 905 millions ce serait 4760 euros par salarié ! Tavares et les trois autres grands directeurs se sont partagé plus de 7 millions d’euros en 2014, soit une augmentation de 86 % de leurs revenus en un an. Pour Tavares, le PDG, cela équivaut un salaire de 9.000€ par jour de l’année, samedis et dimanches compris… et on ne parle pas de la famille Peugeot dont la fortune a atteint 2 milliards d’euros en 2014, soit une hausse de 53% en un an.

psa20m2

Mais pour les salaires de ceux qui, avec leur sueur, produisent les voitures, 2015 sera la troisième année consécutive sans la moindre hausse. La dernière hausse date de mars 2012 et elle était de 33 euros nets par mois. Tout au plus, la direction a accordé un « supplément d’intéressement » de 138 euros et promet une prime de 875 euros en avril 2015. Ces deux primes ce n’est même pas la moitié de ce qu’aurait touché les ouvriers s’ils avaient été augmenté de 33 euros nets en 2013, 2014 et 2015.

Lire la suite

Vive la grève de Sevelnord pour augmenter les salaires !

Tract CGT PSA, 30 mars 2015 :

Depuis mercredi dernier, près de 700 salariés de l’usine PSA de Sevelnord à Hordain près de Valenciennes sont en grève.

Depuis le départ de Fiat, l’usine de Sevelnord fait partie à 100 % du groupe PSA.

C’est une filiale au même titre que Faurecia ou la Française de Mécanique.

Lire la suite

Durcissement du mouvement à Sevelnord Hordain

La Voix du Nord, 27 mars 2015 :

Depuis mercredi, la production de l’usine d’assemblage de véhicules utilitaires légers est particulièrement perturbée. Entre 300 et 400 grévistes, selon la CGT, exigent une augmentation générale des salaires. Le mouvement se poursuit ce vendredi matin et la CGT souhaite le généraliser aux autres sites de PSA.

Luttes pour les salaires à PSA

Tract de la CGT PSA Poissy :

A Trnava :

C’est en découvrant dans la presse qu’en France une prime d’intéressement de 1 000€ était versée le 6 mars, que plusieurs centaines de salariés ont fait grève contre le blocage des salaires qui dure depuis 2 ans et pour revendiquer des augmentations de salaires de 9 %.

C’est une première dans cette usine où les salaires tournent autour de 700 € !
Nos camarades slovaques ont bien conscience que la direction se fait des bénéfices énormes en vendant les C3 et les 208 qu’ils fabriquent pour les revendre cher en Europe de l’ouest.

Lire la suite

PSA : Mobilisation pour les salaires

Tract CGT PSA Mulhouse :

mulhouseVoir le tract en PDF : psamulh

Grève à Sevelnord

Info CGT PSA Sevelnord :

Hier mercredi soir, au total plus de 300 ouvriers ont fait grève contre le blocage des salaires. Ce matin, 400 ouvriers ont pris le relais et sont en grève. La direction rouvre les négociations à 8h à Sevelnord. La force des travailleurs, c’est la grève !

Chantage patronal chez Sevelnord (PSA)

Article publié dans “Communisme-Ouvrier n°22“, bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

A l’usine Sevelnord de Hordain, la direction cherche à profiter des menaces sur l’emploi des ouvriers pour exercer un chantage de la pire espèce. Ainsi, pour obtenir, peut-être, la production d’un nouveau véhicule, les travailleurs devraient « faire des concessions » sur les salaires ou les horaires de travail, bref accepter d’être payés moins et de travailler plus, sans aucune garantie d’ailleurs que la direction ne ferme pas le site. Pourtant, pour maintenir tous les emplois, tant ceux des embauchés que des intérimaires, il y’en a de l’argent à PSA !

PSA : Tous à Paris le 28 juin contre la casse de l’emploi

Tract d’appel de la CGT PSA et sous-traitants :

Le 28 juin 2012, avenue de la Grande Armée (Paris)
A l’occasion de la réunion du Comité de Groupe Européen

Salariés PSA, salariés sous-traitants
Ensemble pour l’emploi

Halte à la casse !

Commandé par la famille Peugeot et dévoilé par la CGT il y a un an, le plan de M. Varin, PDG de PSA est une machine de guerre contre les salariés et l’emploi :
- Il prévoit la fermeture de l’usine d’Aulnay, en 2014 et menace celle de Madrid.
- Il réduit la production à SevelNord et soumet les salariés à un chantage scandaleux : « Le futur véhicule utilitaire K0 ne sera attribué à l’usine que si les salariés acceptent de renoncer à une partie des jours RTT, et se soumettent à une
flexibilité aggravée avec un gel des salaires ».
- A Sochaux, Belchamp, Velizy, La Garenne, le « plan de performance » s’est traduit
par le renvoi de centaines de prestataires extérieurs (BEX).
- Dans tous les sites PSA, le plan de départs GPEC, non remplacés, désorganise les services et alourdit les charges de travail.

Lire la suite

Hordain: les syndicats de Sevelnord demandent aux présidentiables de s’engager

Alors que Nicolas Sarkozy est en visite vendredi 23 mars dans le Valenciennois, que Jean-Luc Mélenchon et François Hollande pourraient visiter le site, les sept organisations syndicales demandent en préalable à toute visite, pour éviter la récupération politique, trois engagements aux candidats :

1. le respect des engagements pris par le ministre de l’Industrie Eric Besson le 8 mars. Réunion à laquelle les dirigeants de PSA ont annoncé la pérennité du site, des activités complémentaires d’aménagement d’utilitaires et un nouveau véhicule.

2. le maintien de tous les emplois (2500 CDI).

3. un vaste plan de formation pour la période de transition précédant le nouveau véhicule.

http://www.lavoixeco.com/actualite/Secteurs_activites/Automobile/Constructeurs/2012/03/23/article_hordain-les-syndicats-de-sevelnord-deman.shtml

Manifestation des travailleurs de PSA Sevelnord à Valenciennes

AFP, 19 novembre 2011 :

Des élus et des salariés de PSA Sevelnord Hordain ont demandé aujourd’hui à Valenciennes le maintien de l’activité et des emplois du site automobile lors d’un défilé qui a rassemblé 1500 personnes selon la CGT, 1000 selon la préfecture.

« C’était la première grande mobilisation unitaire, une mobilisation farouche. Ca ne fait que commencer », a déclaré Ludovic Bouvier, secrétaire CGT du site de Sevelnord Hordain, qui compte 2800 salariés. « Les Ch’tis ne lâcheront rien », a-t-on pu entendre parmi les slogans.

Lire la suite