Archives de Tag: Printemps

Commerces à Paris : mobilisation le 15 septembre contre le travail le dimanche

Le Parisien, 8 septembre 2015 :

C’est la bête noire des grands magasins et autres supérettes qui font travaillent sept jours sur sept, le Comité de liaison intersyndicale du commerce de Paris, ou Clic-P. Ce collectif, qui regroupe quelque 150 élus syndicaux (CGT, Unsa, Sud) et salariés de grandes enseignes de la capitale (Printemps, Galeries Lafayette, BHV, Fnac…), s’est mis d’accord ce mardi sur un « calendrier de lutte » contre ce qu’il nomme « la déréglementation en bonne et due forme du travail dominical » prévue par la loi Macron.

Une première mobilisation est d’ores et déjà annoncée pour le 15 septembre, date à laquelle le Clip-P doit rendre son avis sur la loi. Devraient suivre deux autres manifestations au moins, les 8 et 15 octobre, pour des hausses de salaires et l’emploi.

Lire la suite

Publicités

Les salariés du commerce disent «non» au travail du dimanche

AFP, 14 novembre 2014 :

Près de 1 000 salariés de grandes enseignes parisiennes ont manifesté ce vendredi contre le travail du dimanche alors que le projet de loi sur l’activité doit être présenté mi-décembre.

«Mes parents se sont battus pour se reposer le dimanche, on ne peut pas laisser faire»: Béatrice Simon, vendeuse au BHV, a manifesté vendredi à Paris aux côtés de plusieurs centaines de salariés du commerce contre le projet du gouvernement d’assouplir les règles sur le travail dominical.

Lire la suite

Nouvelle mobilisation contre le travail le dimanche et le soir

Le Figaro, 14 novembre 2014 :

Un appel à la grève a été lancé pour ce vendredi à partir de 6 heures pour protester contre le projet d’Emmanuel Macron de libéraliser le travail dominical et nocturne. L’intersyndicale Clic-P entend ainsi maintenir la pression.

Ne pas relâcher la pression. Tel est le mot d’ordre de l’intersyndicale Clic-P, à l’origine de la condamnation de plusieurs enseignes pour travail illégal le dimanche (Sephora Bercy Village, Carrefour City…) et le soir (Monoprix, Sephora, Galeries Lafayette, BHV…). Alors que le sujet est quelque peu retombé depuis l’annonce mi-octobre par Emmanuel Macron de sa volonté de libéraliser le travail dominical, le Clic-P (CGT, Sud, SCID-CFDT, SECI-Unsa) appelle ce vendredi les salariés parisiens du Printemps, des Galeries Lafayette, de la Fnac, des gares SNCF, du BHV et du Bon Marché à la grève à partir de 6 heures, pour protester contre le projet de réforme du ministre de l’Économie. Ce dernier souhaite notamment élargir de cinq à douze le nombre d’ouvertures dominicales autorisées chaque année, dont cinq sur simple demande.

Lire la suite

Paris : les syndicats des grands magasins s’élèvent contre une ouverture dominicale

France Infos, 19 juin 2014 :

Pour attirer les touristes, davantage de magasins pourront ouvrir le dimanche à Paris, a annoncé Laurent Fabius jeudi 19 juin.

Attirer plus de touristes en ouvrant le dimanche, pas question pour les syndicats des grands magasins parisiens. Ils ont fustigé, jeudi 19 juin, l’annonce du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui souhaite permettre l’ouverture des magasins le dimanche notamment sur les Grands boulevards. Ils ont appelé à la grève mardi 24 juin.

Lire la suite

Lille : les salariés de l’enseigne le Printemps manifestent

Nord Eclair du 14 juin 2012 :

Cet après midi vers 15h, une quarantaine d’employées du Printemps ont défilé dans le magasin rue nationale à Lille. Sous la bannière de la CGT, elles ont réclamé des augmentations de salaires et protesté contre leurs condition de travail et la chute des effectifs.

Alors que les négociations annuelles obligatoires se déroulent entre la direction et les représentants du personnel, les employées du Printemps de Lille manifestent pour interpeller leur direction sur la dégradation de leurs conditions et du rythme de travail. En cause : les coupes dans le personnel, un millier d’emplois perdus au niveau national en trois ans selon la CGT. La faiblesse des salaires « à peine supérieurs au SMIC » même pour les plus anciens, et l’autre grand grief des salariées. La manifestation s’est déroulée dans le calme et s’est dispersée à 16h30.