Archives de Tag: Port-au-prince

Quatrième série de photos du 1er Mai 2016 à travers le monde

Quatrième série de photos du 1er Mai 2016, journée internationale de lutte des travailleuses et des travailleurs, à travers le monde (voir ici pour la première série , ici pour la seconde et à cette adresse pour la troisième). Sur tous les continents, nous ne formons qu’une seule classe ouvrière. Prolétaires de tous les pays, unissons-nous !

Abuja (Nigeria) :

PIC.6.AGRICULTURE AND ALLIED EMPLOYEES UNION OF NIGERIA, AT A MARCH PASS DURING THE 2016 MAY DAY CELEBRATION IN ABUJA ON SUNDAY  (1/5/16). 3279/1/5/2016/OTU/CH/NAN

Asunción (Paraguay) :

1m16dAsucion-Paraguay1m16dAsuncion2

Lire la suite

Haïti : Colère des ouvriers licenciés de la compagnie DKDR

Radio Métropole, 31 décembre 2015 :

Une situation de tension a régné hier mercredi au niveau du parc industriel de la SONAPI (Port-au-prince).

A la base : des ouvriers mécontents réclamaient leur salaire de l’état Haïtien.

Selon les explications fournies par ces derniers, après la fermeture de la compagnie DKDR sans prévenir, le ministère des affaires sociales et du travail avait pris sur lui la responsabilité d’indemniser les 1500 employés des 4 usines dont disposait la compagnie.

Lire la suite

Haïti : Manifestations des ouvriers du textile le 1er Mai

HPN Haïti, 30 avril 2015 :

La Plateforme des Syndicats des Usines textiles (PLASIT) a annoncé l’organisation de deux marches pacifiques, à Port-au-Prince et à Ouanaminthe, à l’occasion de la célébration de la journée du travail, le 1er mai. Les syndicalistes entendent, par ce mouvement, pousser les autorités à fixer le salaire des ouvriers du secteur textile à 500 gourdes et de forcer les patrons à créer de meilleures conditions de travail dans les usines.

« Le premier mai n’est pas un jour de célébration, mais plutôt la commémoration de la bataille de la classe ouvrière pour réduire la durée de la journée de travail à 8 heures », a indiqué porte-parole de Plasit, Télémaque Pierre, déplorant le fait que le jour du travail en Haïti est accaparé par les bourgeois et l’Etat haïtien qui les supporte.

Lire la suite

Fin de deux jours de grève en Haiti

AlterPresse, 10 février 2015 :

Les organisateurs de la grève générale de deux jours en Haiti pour obtenir une baisse de 100 gourdes sur les prix du carburant ont mis fin dans l’après-midi de ce 10 février à ce mouvement considéré comme une « réussite ».

Lors d’une rencontre avec la presse, la Plateforme nationale des syndicats des transporteurs, une des instances a l’origine de l’initiative, a salué le courage des chauffeurs qui ont respecté le mot d’ordre de grève.

Lire la suite

Grève générale à Haïti pour la baisse du prix du carburant

AlterPresse, 9 février 2015 :

La plateforme nationale des syndicats des transporteurs, une des instances ayant appelé à la grève générale de deux jours (9 et 10 février) indique que le mouvement se poursuit, après avoir dressé un bilan satisfaisant en début d’après-midi.

Cette plateforme, regroupant une vingtaine de syndicats, maintient le mouvement de grève qui paralyse la capitale et plusieurs villes de province en vue d’obliger le gouvernement à baisser les prix du carburant.

Le porte-parole de cette plateforme, Pyram Sonel, affirme que le gouvernement n’a entamé aucune négociation avec les syndicats.

Lire la suite

Haïti : Violences policières contre la manifestation ouvrière du 1er mai

Alter-Press, 2 mai 2014 :

Plusieurs manifestantes et manifestants, dont deux étudiants, ont été victimes de coups et blessures de la part de la Police nationale d’Haïti (Pnh), au Champ de Mars (principale place publique de Port-au-Prince, non loin des ruines du palais présidentiel), au terme d’une manifestation ouvrière, le jeudi 1er mai 2014, journée internationale de lutte des travailleuses et travailleurs.

Cette manifestation a été organisée à l’occasion du 1er mai, fête du travail et de l’agriculture en Haïti.

Lire la suite

Deuxième série de vidéos des manifestations du 1er Mai 2014

Partout dans le monde, travailleuses et travailleurs manifestent à l’occasion du 1er Mai, avec des revendications similaires contre les bas salaires, le chômage, l’exploitation et la misère, mais aussi pour les libertés contre la répression, pour l’égalité contre les discriminations, ou pour la paix contre le militarisme. Dans des langues différentes, à Alicante, Turin, Lausanne, Skopje, Paris ou Fort de France pour ces vidéos, on entend également le même refrain de l’Internationale. Enfin, que ce soit à Istanbul, Phnom Penh, Santiago, Seattle ou Turin, les travailleurs ont dû affronter les forces de répression lors de leurs manifestations.

Quelques vidéos de manifestations du 1er Mai 2014 à travers le monde :

– Abuja (Nigeria) :

– Alicante (Espagne) :

Lire la suite