Archives de Tag: police

Turquie : la police disperse une manifestation d’enseignants

Turkey_0

Selon l’agence ANSA, la police turque a violemment dispersé une manifestation de plusieurs milliers d’enseignants à Ankara pour protester contre les plans de réforme de l’éducation du gouvernement du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

La police anti-émeutes a également empêché les manifestants de s’approcher du siège du ministère de l’Éducation. L’opposition accuse le Premier ministre de vouloir ré-islamiser le pays.

Des médias locaux ont signalé que la police a dispersé les manifestants, à coups de matraque et de gaz lacrymogènes.

http://mediarabe.info/spip.php?breve21064

Publicités

MEXIQUE Plusieurs dizaines de femmes sans papiers exploitées sexuellement

MEXICO – Les autorités mexicaines ont mis fin au calvaire de 38 personnes sans papiers, en majorité des femmes, et de deux Mexicaines qui étaient obligées de se prostituer dans des bars dans deux villes de l’État du Chiapas, à la frontière avec le Guatémala, a-t-on appris lundi de source officielle.

Plus de 140 000 étrangers sans papiers, originaires pour la plupart d'Amérique centrale, entrent au Mexique chaque année pour tenter de rejoindre les États-Unis.

Plus de 140 000 étrangers sans papiers, originaires pour la plupart d’Amérique centrale, entrent au Mexique chaque année pour tenter de rejoindre les États-Unis.

«Les étrangers, 36 femmes et deux hommes, ont été secourus (…) lors de deux actions différentes réalisées dans six bars de Tapachula et dans quatre bars de la commune de Benemérito de las Américas, où ils étaient exploités sexuellement», a indiqué l’Institut national de la migration (INM) dans un communiqué.  Lire la suite

Les Forces de police contre la parole des chômeurs! (Marche des chômeurs)

Grevedeschomeursque_fait_la_policeJeudi 20 juin, au moment de l’ouverture de la Conférence sociale, une délégation de chômeurs, précaires  et leurs organisations MNCP, AC!, APEIS et DAL, soutenues par des représentants syndicaux de la FSU et des Solidaires, ont voulu une nouvelle fois manifester leur colère pour avoir été exclues de la Conférence sociale en venant au plus près du lieu où se déroulait cette rencontre.
Les forces de police, surprises, ont très brutalement chassé les militants de la place d’Iéna afin que  leur voix ne puisse pas être entendue. Nous tenons à dénoncer cette attitude inacceptable et exprimer notre indignation sur cette façon de traiter celles et ceux que le système exclut en les empêchant de prendre  la parole. Ainsi le Président de la République n’aura même pas voulu entendre les premiers concernés par la Conférence sociale et  qui demandaient simplement  à participer aux débats.

Rare manifestation de policiers en Égypte

Associated Press, 12 février 2013 :

Des centaines de policiers égyptiens ont organisé des manifestations, mardi, afin de demander au gouvernement de ne pas les utiliser comme instruments de répression politique dans les troubles qui ébranlent le pays.

Des policiers ont manifesté dans au moins dix provinces. Ces manifestations, qui marquent une rare expression de dissidence des policiers, montrent que ceux-ci craignent d’être tenus responsables par la population de la violente répression survenue lors des manifestations antigouvernementales.

Lire la suite

Portugal : Et si les forces de répression refusent de réprimer ?

Au Portugal, le plan d’austérité touche toutes les catégories de salarié(e)s, y compris la police. C’est ainsi que le 28 septembre, alors qu’ils devaient contenir une manifestation, policiers et gendarmes ont rejoint les manifestants contre le plan d’austérité à Lisbonne, revendiquant le respect de l’accord salarial de 2010, accord remis en cause par le gel des salaires des fonctionnaires décrété par le gouvernement.

Vidéo : Reportage d’Euronews du 29 septembre (en espagnol)

Du côté de l’armée, le journal Economico (en portugais) indique le 14 octobre 2011 que l’Association Nationale des Sergents a dénoncé les mesures d’austérité, et surtout déclaré que le gouvernement ne pourra pas compter sur les forces armées pour réprimer d’éventuels mouvements sociaux contre les mesures d’austérité.