Archives de Tag: paysans

Éthiopie : L’accaparement des terres au cœur de la crise

L’Humanité, 10 août 2016 :

La répression des manifestations pacifiques de ces derniers jours a fait près de cent morts. En cause : les conflits fonciers et les griefs politiques à l’égard des Tigréens qui s’emparent du pouvoir.

La politique d’instrumentalisation des appartenances ­ethniques par le Front démocratique révolutionnaire des peuples éthiopiens, qui monopolise le pouvoir depuis 1991, est-elle en train de lui revenir en boomerang ? Ces derniers jours, le régime a réprimé dans le sang les manifestations qui secouent les régions d’Oromia et d’Amhara, faisant près de 100 morts et des centaines de blessés, selon un bilan établi par Amnesty international. La capitale, Addis-Abeba, n’est pas épargnée : samedi, les protestataires réunis à Meskel Square ont été brutalement dispersés et la police a procédé à des dizaines d’arrestations. Pour tenter d’éviter toute contagion, les autorités bloquent, depuis vendredi, l’accès aux réseaux sociaux. Sans succès, puisque le mouvement de contestation connaît une ampleur inédite. « C’est un mouvement de masse de désobéissance civile qui n’est pas organisé par les partis politiques, les gens en ont assez de ce régime et expriment leur colère partout », a expliqué à l’AFP Merera Gudina, figure de l’opposition et président du Congrès du peuple oromo.

Lire la suite

Luttes sociales à Tizi Ouzou

Tout Sur l’Algérie, 30 novembre 2014 :

Au moins quatre secteurs touchés par des mouvements de protestation à Tizi Ouzou. Le front social est en ébullition dans la wilaya de Tizi Ouzou. Au moins quatre secteurs sont touchés par des mouvements de protestation déclenchés par les travailleurs.

Le secteur de la santé est en proie à un malaise sans précédent. Les établissements spécialisés dont ceux de cardiologie, de chirurgie cardiaque, l’EHS psychiatrique de Oued Aissi, et la clinique Sbihi sont les plus touchés par la protestation des travailleurs. Ces derniers exigent notamment le retour de responsables relevés par la Direction de la santé. Une grève de trois jours a paralysé aussi tous les autres établissements hospitaliers de la wilaya durant le milieu de la semaine précédente. Les grévistes ont tenu à dénoncer le directeur de la santé publique de la wilaya qu’ils accusent « de faire la sourde oreille aux revendications des travailleurs ».

Lire la suite

Afrique du Sud : Vers des grèves massives dans l’agriculture ?

Xinhua, 7 octobre 2014 :

Les syndicats sud-africains ont menacé lundi de mener des grèves massives dans le secteur agricole contre les expulsions de travailleurs agricoles à travers le pays.

Le Congrès des syndicats sud-africains (COSATU) a mis en garde les propriétaires de fermes d’arrêter leurs expulsions de travailleurs agricoles ou ils feront face à des grèves massives.

Lire la suite

Terrorisme antisyndical dans les zones rurales du Brésil

UITA, 29 août 2014 :

Depuis le début de l’année, au moins 23 assassinats de dirigeants syndicaux ruraux et de défenseurs des paysans sans terre ont eu lieu au Brésil – tous liés à des conflits sur les droits fonciers, les accaparements de terres et l’abattage illégal des forêts.

Le 16 août dernier, Josias Paulino Castro et son épouse Ireni da Silva Castro, des militants qui luttaient pour les droits fonciers et les réformes agraires dans l’État brésilien du Mato Grosso, ont été assassinés, trois jours seulement après le meurtre de Lúcia Maria do Nascimento, l’ancienne présidente du syndicat des travailleurs/euses ruraux/ales de União do Sul .

Lire la suite

Manifestation lors de la visite de François Hollande à Rodez

Un important cordon de police a été mis en place sur l’avenue menant au musée pour faire barrage aux manifestants, des intermittents et précaires, des agriculteurs et des métallurgistes. Les manifestants se chiffraient eux-mêmes à 200 ou 300 personnes. Les intermittents protestent contre la réforme de leur régime d’assurance chômage. « Les gaz lacrymogènes de ce matin montrent que le gouvernement est complètement sourd à nos revendications », a estimé un manifestant, cité par l’AFP.

Après avoir été refoulés par les gaz lacrymogènes, les intermittents et précaires de Midi-Pyrénées ont convergé vers la préfecture pour demander la libération d’un des leurs arrêté dès les premières échauffourées avec les forces de l’ordre.

Importante manifestation prévue à Port-au-Prince à l’occasion du 1er mai

AHP, 29 avril 2014 :

Plusieurs organisations syndicales projettent d’organiser une marche pacifique à Port-au-Prince ce jeudi 1er mai à l’occasion de la fête du travail, pour dénoncer la décision du gouvernement de fixer à 225 gourdes le salaire minimum dans les industries de sous-traitance.

rote-fahne

Elles affirment vouloir aussi dénoncer le plan de hauts autorités de l’Etat de s’accaparer des portions de terre des paysans pour l’implémentation de projets dits de développement touristique et pour la création de zones franches.

Lire la suite

Luttes paysannes et grève générale au Paraguay

Demain 26 mars, les luttes de paysans se joindront à la grève générale des travailleurs salariés.

La 21ème marche des paysans pauvres vers la capitale Asuncion a débuté dimanche dernier. Une marche pour protester contre l’agriculture basée sur de grandes exploitations de soja, de maïs et de blé destinée à l’exportation et qui appauvrit les petits producteurs. Elle coïncide avec la grève générale des travailleurs qui s’opposent à l’augmentation du coût des transports publics, et réclament l’augmentation du salaire minimum. Cette grève générale, la première depuis 20 ans, est appelée par l’ensemble des organisations ouvrières du pays, auxquelles se sont joints la Federación Nacional de Estudiantes Secundarios (FENAES) et les organisations paysannes.

Orašje : Les paysans bloquent la frontière

Les paysans du canton de Posavina en Bosnie-Herzégovine ont bloquent frontière vers la Croatie à Orašje depuis le 10 mars 2014. Ils réclament du gouvernement le paiement de leurs revenus pour les années 2012 et 2013, soit un total de 4,5 millions de marks convertibles. Ils ont déclaré qu’ils continueraient à bloquer la route menant vers la Croatie jusqu’à ce que le gouvernement de la Fédération leur paye leur dû.

Brasilia : la police réprime une manifestation de paysans sans terre

Direct Matin, 12 février 2014 :

La police a tiré des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes mercredi à Brasilia pour disperser une manifestation de plus de 15.000 paysans sans terre qui tentaient de forcer les barrières de protection en face de la Présidence.

La marche du Mouvement des travailleurs ruraux sans terre (MST) qui avait commencé dans le calme a connu un moment de forte tension à son arrivée devant le palais présidentiel, des heurts ayant opposé des manifestants aux policiers qui ont notamment tiré au gaz lacrymogène.

Colombie : la force de la grève nationale agraire

Le Journal International, 1 septembre 2013 :

Des milliers de personnes se sont rassemblées sur les places de plusieurs villes colombiennes pour apporter leur soutien à la grève nationale agraire. Jeudi 29 août, à Bogota, la manifestation a commencé dans le calme avant de dégénérer dans le centre-ville, donnant lieu à des affrontements entre quelques manifestants et la police antiémeute. Les négociations entre le gouvernement et le secteur agricole ont débouché sur le déblocage de certains axes du pays.

La grève nationale agraire, qui a débuté le 19 août, a bloqué plusieurs routes de Colombie. Des négociations ont été proposées par le gouvernement du président Juan Manuel Santos et des représentants paysans afin de trouver un accord. Parmi les revendications, le secteur agricole exige le soutien de la grève nationale agraire, l’annulation de l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange entre la Colombie et les États-Unis (TLC), et la reconnaissance de la non-conformité de la Résolution 970. Cette résolution, approuvée en 2010 par l’Institut Colombien de l’Agriculture, limite le droit des paysans à cultiver leurs propres semences pour les réutiliser et, au contraire, les autorise à utiliser les semences « légales » qui peuvent être génétiquement contrôlées par des multinationales comme Monsanto, Dupont et Sygenta.

Lire la suite