Archives de Tag: Paris

«Macron, bourgeois, rentre chez toi!»

Orange, 12 juillet 2016 :

Le ministre de l’Économie organisait mardi soir le premier meeting de son mouvement « En Marche! » devant une salle comble. (…)

Massés face à la salle réputée autrefois pour ces rassemblements de gauche, les détracteurs du ministre de l’Économie étaient également au rendez-vous. Une centaine de manifestants contre la loi Travail ont accueilli avec des œufs et des sifflets les participants du meeting.

Lire la suite

Laurent, militant de la CGT du Val-de-Marne, toujours en garde à vue !

Communiqué CGT, 7 juillet 2016 :

Laurent, militant de la CGT du Val-de-Marne – à ce jour et à cette heure toujours en garde à vue – doit passer ce jeudi 7 juillet, dans l’après-midi, en comparution pour un motif toujours inexpliqué. « Lorsque l’on s’attaque à un militant de la CGT, c’est toute la CGT que l’on attaque. »

Mardi, à Paris, pour la 12ème fois depuis le 9 mars 2016, plusieurs dizaines milliers de manifestants ont défilé pour exiger le retrait de la Loi El Khomri et l’ouverture de véritables négociations. Malgré les multiples provocations, les attaques d’une violence inouïe, la campagne médiatique sans précédent et la violence verbale de plusieurs responsables politiques et patronaux, les organisations syndicales, la CGT en premier lieu, n’ont eu de cesse de les déjouer.

Lire la suite

Victoire pour les héroïnes du 57, boulevard de Strasbourg

L’Humanité, 1 juillet 2016 :

Après plus de deux ans de luttes, les prud’hommes ont reconnu le statut de victimes à ces travailleuses du quartier Château d’Eau, à Paris.

Épilogue heureux, triomphe flamboyant et immense soulagement pour les anciennes coiffeuses et manucures du quartier Château d’Eau situé dans le 10e arrondissement de Paris, fief de la beauté afro. Seize travailleuses, surexploitées par des gérants d’un salon de beauté du 57, boulevard de Strasbourg, ont obtenu gain de cause auprès des prud’hommes, mercredi. Le tribunal a reconnu leur statut de victimes et le travail clandestin imposé pendant des années par leur « patron » véreux. La liste des revendications qui ont abouti, rapportée par la CGT, parle d’elle-même. Les travailleuses vont toucher des arriérés de salaire calculés sur la base du Smic, le paiement de congés payés en fonction des heures supplémentaires (certaines travaillaient 80 heures par semaine). Cerise sur le gâteau, elles vont percevoir des indemnités forfaitaires égales à six mois de salaire et cinq cents euros de dommages-intérêts pour préjudice moral. Pour rappel des faits, ces travailleuses sans papiers avaient fait grève pendant des mois en 2014, avec le soutien indéfectible de la CGT, des élus et des militants du Front de gauche. Elles avaient alors signé un contrat de travail pour 35 heures par semaine et reçu des fiches de paie. Une liquidation judiciaire de l’établissement par le gérant, en juillet de la même année, avait relancé la mobilisation des travailleuses. Elles voient enfin le bout du tunnel.

Lire la suite

« Stop loi travail » sur la Tour Eiffel

Dans le cadre de la journée d’action du 5 juillet pour le retrait de la loi El Khomri et alors que Valls va une fois encore tenter de faire passer sa loi au parlement avec le 49-3, des militants CGT ont déployé ce matin une banderole « Stop loi travail » au premier étage de la Tour Eiffel.

Eiffel2 Lire la suite

Manifestation du 5 juillet à Paris contre la loi travail

L’Internaute, 4 juillet 2016 :

Les opposants à la loi Travail seront à nouveau dans la rue pour faire entendre leur colère ce mardi 5 juillet 2016. Cette manifestation nationale répond à l’appel de sept syndicats, à savoir la CGT, FO, Solidaires, FSU, l’Unef, l’UNL et FIDL. Le parcours autorisé par la préfecture à Paris est le même que celui de la semaine dernière, pris à contre-sens. Ainsi, les opposants défileront entre la place d’Italie et la place de la Bastille, à partir de 14 heures. Les syndicats avaient dans un premier temps demandé de battre le pavé entre la place de la République et la place de la Nation.

horsdequestionv2

Nouvelle grève à Bichat (Paris XVIIIe)

Le Parisien, 4 juillet 2016 :

La remise en cause des 35 heures à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris continue de susciter grèves et manifestations dans certains établissements. Particulièrement touché depuis maintenant deux semaines, Bichat (XVIIIe) vit au rythme des actions intersyndicales, comme cette chaîne humaine, mardi devant l’entrée, qui a duré près de trois heures.

RTT2

Vendredi, plusieurs délégations de services en grève ont envahi et fait suspendre le comité technique d’établissement local. La grève a été reconduite et une nouvelle action est prévue aujourd’hui.

Paris : la Bourse du travail encerclée par les CRS

Libération, 28 juin 2016 :

Notre journaliste Luc Peillon a constaté que des CRS encerclaient vers 12h30 la Bourse du travail, dans le cadre de la surveillance de la manifestation parisienne anti-loi travail du jour. L’encerclement a depuis été levé mais la police continue les contrôles.

boursedutrav

Manifestation loi travail : un policier m’a chargé. Il m’a roué de coups et cassé la main

L’Obs-Le Plus, 24 juin 2016 :

De nombreuses personnes ont rapidement été interpellées lors des manifestations du jeudi 23 juin contre le projet de loi travail. Dans l’affrontement qui oppose les manifestants aux forces de l’ordre, la violence monte d’un cran. John, étudiant, est revenu du rassemblement parisien du 14 juin avec une main cassée et plusieurs hématomes sur les avant-bras. Il raconte au Plus ce qu’il s’est passé.

Depuis trois mois, les jeunes et les moins jeunes se mobilisent contre la loi travail. Dans les lycées, dans les universités, sur les lieux de travail et dans la rue, par des actions de grève, de blocage, de sabotage et des manifestations, le peuple français exprime son mécontentement face à cette loi que 64% des citoyens désapprouvent, mais aussi face à un gouvernement qui ne cesse de trahir ses promesses de campagne.

Lire la suite

Loi Travail: La manifestation finalement autorisée à Paris

20 Minutes, 22 juin 2016 :

Coup de théâtre ce mercredi midi au siège de la CGT. Alors que la préfecture de police avait décidé en début de matinée d’interdire la manifestation contre la loi travail organisée jeudi à Paris par les syndicats, le patron de la CGT a surpris tout le monde lors d’une conférence de presse.

100_3501

« Après des discussions serrées avec le ministre de l’Intérieur (Bernard Cazeneuve), les organisations syndicales et de jeunesse ont obtenu le droit de manifester à Paris sur un parcours proposé par le ministre de l’Intérieur, ainsi que l’autorisation de manifester le 28 juin selon des modalités à déterminer » a déclaré Philippe Martinez, qui lisait un communiqué commun des sept syndicats opposés à la loi travail réunis au siège de la CGT.

Lire la suite

23juin contre Loi Travail : malgré les menaces, les syndicats maintiennent leur défilé

Les syndicats opposés à la loi travail défient le gouvernement. Ils ont maintenu lundi leur intention de défiler jeudi entre Bastille et Nation à Paris, au risque de voir leur manifestation interdite par les pouvoirs publics qui demandaient un «rassemblement statique» afin d’éviter de nouvelles violences et dégradations comme celles du 14 juin.

image

Dans une lettre au numéro un de la CGT, Philippe Martinez, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a jugé que le fait de défiler jeudi à Paris «n’apparaissait pas envisageable».

Malgré les menaces d’interdiction, les sept syndicats qui combattent le projet El Khomri depuis début mars organisent deux nouvelles journées de mobilisation les 23 et 28 juin, partout en France.

Lire la suite