Archives de Tag: Ouargla

Manifestation à Ouargla : Des jeunes chômeurs bloquent les camions de Sonatrach

Algérie Focus, 10 février 2014 :

La compagnie nationale pétrolière Sonatrach risque de subir des pertes financières. Trois autres axes routiers menant à la wilaya ont été fermés et deux points principaux de la route dite «des poids lourds» ont été notamment barrés.

Les jeunes chômeurs d’Ouargla semblent avoir donc radicalisé leur mouvement de protestation contre la situation socioéconomique à laquelle ils font face et qui, selon eux, perdure en dépit des promesses du Premier ministre Abdelmalek Sellal et les décrets présidentiels annonçant la priorité dans le travail aux chômeurs du Sud.

Lire la suite

Algérie: HRW dénonce les entraves à la création de syndicats indépendants

Human Rights Watch, 6 octobre 2013 :

Les autorités algériennes devraient cesser de mettre des entraves à la création des syndicats indépendants ainsi qu’à l’organisation et à la participation dans des manifestations pacifiques et des grèves du travail, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui.

Les autorités ont bloqué des manifestations, arrêté arbitrairement des militants syndicaux et poursuivi certains d’entre eux au pénal pour l’exercice pacifique de leurs activités syndicales. Le 29 septembre, la police a violemment dispersé une manifestation pacifique organisée devant le siège du gouvernement à Alger par le “comité national des contractuels du pré-emploi » et a arrêté une vingtaine de manifestants avant de les relâcher plus tard.

« L’Algériea ffirme qu’elle s’est engagée sur une voie de réformes politiques, mais ensuite fait volte-face et menace des syndicats indépendants qui cherchent à instaurer une justice sociale et de meilleures conditions de travail », a déclaré Joe Stork, directeur par intérim de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à Human Rights Watch. « Les travailleurs ne devraient pas risquer d’être licenciés ou jetés en prison pour avoir pris part à des activités syndicales pacifiques ».

Lire la suite

Algérie : manifestation de chômeurs à Ouargla

Jeune Afrique, 14 mars 2013 :

Dans la ville algérienne de Ouargla, située au cœur de la zone des hydrocarbures (sud), des chômeurs ont défilé pacifiquement, jeudi 14 mars, pour réclamer du travail et l’arrêt des poursuites judiciaires contre des chômeurs accusé d’ « attroupement non armé » après avoir manifesté.

Les forces de sécurité algériennes dénombraient « 1 000 » manifestants, jeudi 14 mars à Ouargla, tandis que Tarek Maméri, célèbre bloggeur opposant et membre du Comité national pour la défense des droits des chômeurs (CNDDC), affirmait qu’ils étaient « 3 000 ». Un chiffre confirmé par des journalistes présents.

Pour Yacine Zayed, membre de la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme, « la manifestation était une réussite avant même qu’elle n’ait lieu de par le débat qu’elle a suscité ». Par anticipation, le Premier ministre Abdelmalek Sellal avait annoncé lundi que les entreprises présentes dans le sud du pays devaient recruter, en priorité, des employés locaux. De son côté, Abdelaziz Bouteflika avait déjà remplacé, samedi, les préfets des cinq principales régions du sud, dont celui de Ouargla.

Lire la suite

Marche des chômeurs à Ouargla (Algérie)

L’Expression 14 mars 2013 :

Rongés par la misère et l’exclusion, les jeunes du Sud ont décidé de monter au créneau. Ils marchent aujourd’hui pour dire basta à la «hogra» et interpeller le gouvernement sur cette situation.

Grande inquiétude. La colère du Sud angoisse le Nord. La marche prévue aujourd’hui à Ouargla suscite de vives craintes.

Tous les regards sont braqués sur cette région, poumon de l’économie algérienne. Cette fois-ci, les chômeurs de la région créent l’événement. Rongés par la misère et l’exclusion, les jeunes du Sud ont décidé de monter au créneau.

Lire la suite

Colère de chômeurs en Algérie : « Nous réclamons du travail depuis 10 ans, en vain »

Dernières Nouvelles d’Algérie, 7 janvier 2012 :

Des chômeurs de trois villes pétrolières algériennes, Skikda, Ouargla et Laghouat, manifesteront dimanche 08 janvier devant les agences de l’emploi de ces villes pour réclamer du travail et protester contre des embauches extérieures. Chômage, corruption, passe-droits, clientélisme, pressions, les sans-emplois dont certains sont titulaires de diplômes universitaires accusent les autorités locales de bafouer leur droit à un travail garantit par la Constitution.

Les chômeurs des wilayas de Skikda (510 km à l’est d’Alger), Ouargla et Laghouat (sud du pays) ont entamé des actions de protestation depuis plusieurs jours et accusent les multinationales et les sociétés algériennes de recourir à l’embauche extérieure, indiquent leurs représentants à l’AFP

« Nous réclamons du travail depuis 10 ans, en vain. Rien qu’à Ouargla, il y a une offre de 40.000 emplois pour 5.000 chômeurs de la région, mais les entreprises ne recrutent pas localement et ramènent des travailleurs hors-zone », affirme Tahar Belabès, coordinateur national du Comité national pour la défense des droits des chômeurs (CNDDC).

Lire la suite