Archives de Tag: Ostrava

Ostrava : Mobilisation anti-raciste face à une marche néo-nazie

Ce 28 octobre à Ostrava (République Tchèque), vers 14 heures, 200 à 300 néo-nazis ont commencé à défiler pour crier leurs appels à la haine raciale, en particulier contre les Rroms. Mais non loin de là, ce sont 500 à 600 personnes, Rroms et gadjés anti-fascistes, qui se sont regroupés pour manifester contre le racisme.

La marche des néo-nazis a été dissoute peu après 15 heures, mais des groupes de plusieurs dizaines de fascistes ont erré dans les rues, en direction des habitations rroms. Ils étaient environ 70 autour de la place Svatopluk Cech. Mais vers 16 h 30, un groupe de Rroms, rassemblés devant l’auberge Sokol, est parti en manifestation vers la place Svatopluk Cech, derrière une banderole où on pouvait lire « Stop aux pogroms, la haine n’est pas une solution ». Aussi, à 16 h 45, ce sont 500 personnes, Rroms et Tchèques, qui sont arrivés sur la place,… et les néo-nazis qui s’y trouvaient se sont enfuits en courant.

Lire la suite

République Tchéque : Face au racisme des bandes néo-nazies

Ce samedi 24 août, les néo-nazis ont organisé des manifestations racistes contre les Rroms dans cinq villes de Tchéquie : Plzeň, Ostrava, České Budějovice, Jičín et Duchcov. Dès le matin, des initiatives ont eu lieu pour lutter contre les appels à la haine racistes des néo-nazis. Ainsi, à České Budějovice, des slogans anti-racistes ont été peints sur le trajet de la manifestation néo-nazie.

Slogans anti-racistes sur les rues à České Budějovice :

budejovice-full

budejovice-napisy-full

Lire la suite

ArcelorMittal : mobilisation européenne pour l’emploi

AFP, 7 décembre 2011 :

Les syndicats d’ArcelorMittal ont organisé mercredi une journée d’action à l’échelle européenne, avec des grèves et une grande manifestation à Liège (Belgique), pour dire leur inquiétude sur l’emploi dans la sidérurgie après des mesures temporaires ou définitives de réduction d’activité.

Une manifestation à Liège

A Liège, entre 15.000 (police) et 40.000 (syndicats) personnes ont défilé dans le centre de la ville, l’un des berceaux de la sidérurgie européenne menacé de voir disparaitre ses deux hauts fourneaux et son aciérie. ArcelorMittal avait racheté le site en 2004.

Cette fermeture va entraîner la perte de 580 emplois sur le site mais aussi de 1.500 à 2.000 emplois indirects, ce qui explique la mobilisation de la population aux côtés des salariés d’ArcelorMittal.

Lire la suite