Archives de Tag: Onnaing

Toyota Onnaing : une salariée fait un malaise sur son lieu de travail et décède le lendemain

La Voix du Nord, 23 avril 2016 :

Prise d’un malaise vendredi matin sur le site de Toyota à Onnaing, une salariée d’une entreprise prestataire est décédée ce samedi à l’hôpital de Valenciennes.

Salariée intérimaire d’AB Serve, Marie Burie, âgée de 29 ans, était en poste au sein de la division qualité de Toyota sur le contrôle de pièces. Elle a été prise d’un malaise vendredi en milieu de matinée sur son lieu de travail. Rapidement, le service médical et les sapeurs-pompiers de l’usine se sont portés à son secours, relayés par le SMUR et les sapeurs-pompiers d’Onnaing. Alors que son état s’était stabilisé, la jeune femme a été transportée en fin de matinée au centre hospitalier de Valenciennes, où elle est malheureusement décédée ce samedi.

Publicités

Première mobilisation réussie le 9 mars contre le projet de « Loi Travail »

Tract de la CGT Toyota :

La CGT Toyota appelle à la grève et aux débrayages les 17, 24 et 31 mars. Et de 21H la veille de ces dates jusqu’à 6H le lendemain de ces dates pour celles et ceux qui travaillent la nuit.

toyot

Manifestation le 17 mars à 14H Place de la République à Lille

Tract en PDF : tract 2016-03-15 b

CGT Toyota : Après les attentats barbares de Paris

Tract de la CGT Toyota Onnaing, 20 novembre 2015 :

La CGT tient à témoigner son soutien et sa solidarité à l’ensemble des familles touchées par la tragédie du vendredi 13 novembre.

Ces attentats, perpétrés sur des lieux de culture et de vie, frappent et concernent chacune et chacun d’entre nous, toutes les populations de toutes religions, origines ou nationalités et particulièrement la jeunesse.

Les attentats qui ont touché la France, frappent les populations partout dans le monde, comme à Beyrouth et en Turquie dernièrement, ou lors de l’explosion de l’avion Russe.

Lire la suite

Automobile : les licenciements, ça suffit !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Deux affaires de licenciement secouent l’industrie dans le Nord. PSA (Trith Saint Léger) d’un côté, Toyota (Onnaing) de l’autre, deux entreprises qui utilisent le moindre prétexte pour licencier. Alors que l’entreprise française reproche à l’un de ses salariés d’avoir récupéré des déchets, la firme japonaise prétexte que l’ouvrier allait aux toilettes…

lice

Ces deux cas ne sont pas isolés et sont emblématiques de la violence des capitalistes contre la classe ouvrière et de la dictature patronale que nous subissons chaque jour.

Lire la suite

Toyoya Onnaing : Des ouvriers s’expriment sur la loi Macron

Toyoya Onnaing : Des ouvriers s’expriment sur la loi Macron. Reportage pour l’émission « Des paroles et des actes » diffusée sur France 2 à 20h40 – le 12 Mars 2015 :

Onnaing: des pneus brûlent devant chez Ogura

La Voix du Nord, 21 novembre 2014 :

Le syndicat Sud l’avait annoncé, il l’a fait. Ce vendredi matin dès 7 heures, des délégués syndicaux venus de toute la région étaient venus grossir les rangs, pour soutenir leurs camarades d’Ogura à Onnaing, bien décidés à faire monter la température avant d’aller négocier une rallonge d’indemnités pour les six salariés licenciés. Des mesures qui interviennent dans un contexte économique très difficile pour la société nippone.

nord

L’entreprise japonaise Ogura ne va pas bien. Comme nous l’écrivions lundi, cet équipementier automobile, qui fabrique des embrayages pour les systèmes de climatisation, est sous le coup d’une procédure de sauvegarde depuis le printemps. « On fait des pertes, il fallait éviter la cessation de paiement », explique le directeur administratif et financier Alain Gouvret. Ces six mois de procédure, qui ont gelé les créances, ont été « une bouffée d’oxygène ».

Lire la suite

Virée de Toyota pour avoir dit à mon chef que j’étais enceinte

Je m’appelle Mélodie, j’ai 23 ans et je commençais à travailler sur la ligne Portes, à l’assemblage, en équipe bleue.

Les 15, 16 et 17 septembre, la grande porte qui sépare l’atelier était en panne… et on a respiré des mauvaises odeurs, des émanations de solvants qui venaient de l’atelier Plastique. On a été plusieurs à en être malades. Moi aussi j’ai eu mal à la tête à cause des solvants, et puis j’ai eu des nausées et j’ai été obligée d’aller à l’infirmerie. J’y suis allée pendant la pause de 7H15 pour que personne ne soit obligé de me remplacer sur la ligne. J’ai aussi été honnête avec mon chef, et je lui ai dit que j’étais enceinte.

Lire la suite