Archives de Tag: Nouakchott

Port de l’Amitié de Nouakchott : les employés menacent d’aller en grève

ALAKHHBAR, 19 août 2014 :

Les employés du Port de l’Amitié de Nouakchott ont déposé dimanche un préavis de grève chez leur direction. Ils accusent cette dernière de faire fi à leurs doléances, selon la Confédération Générale des Travailleurs Mauritaniens (CGTM).

Ils protestent contre la réduction du nombre d’employés que la direction en charge à chaque pèlerinage à la Mecque. Ce nombre passe de 12 à un (1) pèlerins cette année.

Lire la suite

Répression contre les travailleurs de la société minière Kinross Tasiast

Communiqué de la CGTM et de la CLTM, 18 février 2014 :

Des dizaines de travailleurs de la société minière Kinross Tasiast qui s’étaient rassemblés ce matin devant la primature pour exprimer leur ras-le-bol face au laxisme des autorités à faire appliquer la loi, ont fait l’objet d’une répression féroce et barbare opérée par une unité de la garde nationale au moment où deux délégués du personnel étaient dans l’antichambre du Premier Ministre dans l’attente d’une audience qui n’a finalement pas eu lieu.

Pour disperser les travailleurs, les forces de sécurité se mettaient à arroser de gaz lacrymogène le rassemblement occasionnant ainsi des blessures graves dans les rangs de manifestants.

Lire la suite

Nouakchott : Employés en grève pour réclamer 7 mois d’arriérés de salaire

Points Chauds, 10 octobre 2013 :

76 employés non permanents à la mairie de El-Mina à Nouakchott sont entrés en grève depuis ce jeudi pour réclamer 7 mois d’arriérés de salaire.

Les travailleurs, regroupés ce matin devant les locaux de la mairie, comptent battre le macadam jusqu’à la Présidence de la République, ont confié ce matin à Alakhbar le chargé des Affaires sociales à la mairie et le porte parole des travailleurs, Abdellah Ould Soueid et Jaylani Ould mohamed.

Les grévistes réclament également des indemnités de transport et d’autres ainsi que des allocations familiales et le rappel de l’augmentation des salaires de 2011 – 2013.

Répression policière contre une manifestation de dockers à Nouakchott

Radio Chine Internationale, 13 mai 2013 :

Les forces de l’ordre ont réprimé dimanche, à coup de gaz lacrymogène et de matraques, une manifestation de dockers en plein centre-ville de Nouakchott, et arrêté sept manifestants, a constaté un correspondant de Xinhua.

Les dockers accusent le gouvernement de ne pas respecter ses engagements relatifs à l’augmentation du prix de la manutention et à d’autres mesures qui devraient intervenir pour structurer leur secteur.

Lire la suite

Cinquième série de photos du 1er Mai

Cinquième série de photos du 1er Mai 2013 à travers le monde (voir ici lapremière, la deuxième, la troisième et la quatrième séries de photos).

Amman (Jordanie) :

Amman2

Bangkok (Thaïlande) :

Bangkok

Lire la suite

Mauritanie: Les travailleurs célèbrent le 1er mai 2013

ALAKHBAR, 4 mai 2013 :

Nouakchott : Plusieurs milliers de travailleurs mauritaniens ont célébré ce mercredi la fête internationale des travailleurs sous fond de malaise de la situation des ouvriers, selon les banderoles et slogans brandis dans les manifestations.

???????????????????????????????

Les doléances ont globalement porté sur l’amélioration de conditions de travail, la titularisation de travailleurs non permanents, l’augmentation de salaires et la mise en application de lois du travail.

Les travailleurs mauritaniens ont défilé dans plusieurs endroits de la capitale Nouakchott notamment dans l’avenu Jamal Abdenasser et dans l’intérieur du pays pour célébrer la journée du 1er Mai, fête des travailleurs.

Lire la suite

Affrontements entre dockers et forces de répression à Nouakchott

Alakhbar, 25 avril 2013 :

Les affrontements opposant les forces de l’ordre aux dockers du Port de l’Amitié de Nouakchott, remontés contre la précarité de leurs conditions de travail, ont repris ce lundi après- midi au carrefour Bamako au quartier Riadh à Nouakchott.

Les dockers ont bloqué la route menant au port et brûlé des pneus au passage du convoi des forces de l’ordre venues pour les disperser. Mais ces dernières ont pu repousser les manifestants à près d’un kilomètre de la voie publique par l’usage excessif de gaz lacrymogène, ont constaté les reporters de Alakhbar.

Plusieurs manifestants se sont évanouis et certains des habitants des quartiers environnants étaient contraints de fuir leur maison envahie par l’odeur des grenades.

Lire la suite