Archives de Tag: Nord

La déscolarisation des Roms est voulue

L’Humanité, 30 juillet 2014 :

Selon une étude, 60 % des enfants de ces familles vivant déjà en marge de toute socialisation le sont par des manœuvres délibérées des maires.

«Pas de place à l’école pour les enfants Roms en France ? » C’est par cette interrogation que l’European Roma Rights Centre (Errc) a titré un communiqué alarmiste, lundi. L’ONG a mené une étude sur la scolarité des enfants Roms, dont les résultats sont sans appel : « Dans 60 % des cas, la déscolarisation est due au refus des maires d’inscrire les enfants Roms à l’école. » L’Errc a procédé à des entretiens auprès de 118 Roms adultes, habitant dans six bidonvilles des Bouches-du-Rhône, du Nord et de Seine-Saint-Denis. Les rejets subis lors des démarches pour scolariser les enfants, mis en lumière par cette étude, ont également été constatés par les associations et par les militants de terrain.

Lire la suite

Débrayage spontané d’une centaine de salariés de La Redoute

Une centaine de salariés de La Redoute, sur le site de La Martinoire à Wattrelos, ont cessé le travail jeudi 5 décembre pendant environ deux heures pour dénoncer le plan de reprise annoncé la veille par Kering, a-t-on appris de source syndicale.« Ce matin, aux alentours de 10 heures, une centaine de salariés de La Martinoire ont débrayé pour dénoncer le plan de reprise annoncé en comité d’entreprise extraordinaire », a indiqué la Confédération génnérale du travail (CGT) de La Redoute dans un communiqué.

Une nouvelle manifestation des salariés de La Redoute est prévue pour le 13 décembre.

Une nouvelle manifestation des salariés de La Redoute est prévue pour le 13 décembre.

Vers midi, tous les salariés sont retournés à leur secteur, « bien décidé à convaincre tous les collègues de l’importance de réussir la prochaine manifestation le 13 décembre (…) à Roubaix », peut-on lire dans le communiqué. Lire la suite

Licenciements à La Redoute: Une «grande manifestation» en prévision jeudi

700 emplois sont menacés… plusieurs actions dès la semaine prochaine.

Des employés de la Redoute, le 31 octobre 2013 en face du site de Wattrelos (Nord) après l'annonce mardi d'au moins 700 licenciements dans l'entreprise en France et à l'étranger

Des employés de la Redoute, le 31 octobre 2013 en face du site de Wattrelos (Nord) après l’annonce mardi d’au moins 700 licenciements dans l’entreprise en France et à l’étranger

Une grogne sociale en chasse une autre. Deux à trois cents salariés de La Redoute réunis en assemblée générale sur le site de Wattrelos (Nord) ont voté jeudi le principe d’une «grande manifestation» à Lille jeudi prochain pour protester contre un probable plan social.

La plupart des salariés, regroupés à l’extérieur d’un bâtiment du site industriel de la Martinoire, qui emploie 1.300 personnes, ont validé à main levée le principe de cette manifestation soumis par la CGT, la CFDT et Sud, a constaté une journaliste de l’AFP. Lire la suite

A Saint-Laurent-Blangy, c’est fini pour Meryl Fiber : 343 licenciements

Le tribunal de commerce d’Arras s’est prononcé ce mercredi matin sur le sort de l’usine Meryl Fiber, spécialisée dans le fil textile de synthèse et basée à Saint-Laurent-Blangy, près d’Arras. La société est liquidée.

On s’y attendait mais le coup est rude pour l’emploi en Arrageois: le tribunal a signifié l’arrêt immédiat de l’usine avec poursuite de l’activité uniquement pour la mise en place des licenciements qui concernent 343 salariés. Il n’y aura pas de reprise de la production, avec liquidation totale.

Caudry : les ouvriers de la SPAC Nestlé en grève pour leurs salaires

Depuis lundi soir, les ouvriers de la Société de produits alimentaires de  (SPAC), filiale de Nestlé qui produit les pizzas Buitoni, sont en grève.

Selon la CGT, 90 % des 142 ouvriers qu’emploie l’entreprise suivent le mouvement. La SPAC compte en tout 167 salariés.

La principale revendication des grévistes est d’ordre salarial. Les délégués syndicaux CGT réclament une augmentation en « montant fixe » pour tous les salariés, à la place de l’augmentation de 1,8 %, revue à 2,5 %, proposée par la direction.

« Avec un montant fixe, l’augmentation est beaucoup plus avantageuse pour les petits salaires », indique Christophe Richez, délégué syndical CGT.

Bras de fer et débrayages hier à l’usine Blédina de Steenvoorde avec FO

L’usine Blédina a connu comme prévu une série d’arrêts de travail de jeudi à hier à l’appel du syndicat Force ouvrière (voir aussi notre édition de mercredi).

Selon les représentants du personnel, le mouvement a été très fortement suivi. Prochaines étapes : des rencontres avec la direction du groupe Danone la semaine prochaine et un dépôt collectif de dossiers individuels aux prud’hommes pour réclamer un rappel sur les primes d’ancienneté.

Lire la suite

Abattoir d’Hazebrouck : le départ d’Élivia pousse les salariés à la grève

L’abattoir d’Hazebrouck est en grève. Les perspectives d’avenir de l’équipement municipal n’ont jamais semblé aussi sombres. Avec le départ d’Élivia, son principal client, le site n’est plus viable. Quid des trente-quatre salariés et des millions investis par la commune pour moderniser le site  ?

Hier, l’épaisse fumée noire qui se dégage du piquet de grève ne passe pas inaperçue. Devant l’abattoir municipal d’Hazebrouck, une vingtaine de salariés, en tenue de travail, bloque l’entrée. Ces derniers mois leur situation s’est fortement assombrie. Élivia, géant de la transformation de viande de boeuf, a décidé en novembre de quitter le site pour concentrer sa production sur son propre équipement, acquis en juin, à Noeux-les-Mines. C’était le principal client de l’abattoir d’Hazebrouck (6 000 tonnes sur une production totale de 10 000).