Archives de Tag: Nogent-sur-Marne

Après les raffineries, grève annoncée dans les centrales nucléaires

Le Monde, 24 mai 2016 :

Après les raffineries, les centrales nucléaires vont-elles être bloquées à leur tour ? Telle est en tous les cas la menace agitée par la CGT-Energie. La puissante fédération du secteur a décidé, mardi 24 mai, de lancer un appel au personnel d’EDF pour compliquer la production électrique jeudi, journée d’action syndicale dans l’ensemble du pays. L’objectif consiste à faire pression sur le gouvernement pour obtenir le retrait de la réforme du code du travail.

La CGT, rejointe dans certaines unités par Force ouvrière, a prévu des blocages de sites jeudi, des barrages pour filtrer l’accès du personnel, mais aussi des baisses de production électrique. Elles pourraient aller jusqu’à l’arrêt complet de certaines centrales. La direction d’EDF se prépare à faire face à ces perturbations, même si elle ne peut pas, pour l’heure, en prédire l’ampleur.

Lire la suite

Un lycée mobilisé contre l’expulsion d’une élève brésilienne

761610

«Je ne m’y attendais pas du tout», raconte d’une voix fluette Thais Moreira, 20 ans, élève au lycée Suger à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Cette jeune Brésilienne a reçu, le 7 mars, dans sa boîte aux lettres, une «OQTF», autrement dit une Obligation de quitter le territoire français d’ici trente jours.

Deux semaines plus tôt, la jeune fille, qui vit depuis 2009 dans un pavillon de Chennevières-sur-Marne (Val-de-Marne), s’était rendue, «en toute confiance», à la sous-préfecture de Nogent-sur-Marne pour demander sa régularisation. Selon elle, rien ne pouvait lui laisser présager un tel refus: elle réside France depuis cinq ans, aux côtés de sa mère, également sans papiers, qui a quitté le Brésil deux ans plus tôt. Elle a, selon ses dires, suivi une scolarité «exemplaire» dès son arrivée – une année en classe d’accueil (CLA), puis une seconde générale et un CAP validé avec succès. Elle est aujourd’hui en 1re pour préparer un bac professionnel en photographie.

Rassemblement devant l’établissement

Lire la suite

Nogent-sur-Marne : Interdiction de fouiller les poubelles

Le Parisien, 12 octobre 2011 :

Trente-huit euros. C’est désormais ce que risquent de payer tous ceux qui seraient pris à Nogent-sur-Marne en train de glaner, c’est-à-dire de récupérer des détritus. Dans la ville, la décision du maire fait polémique.

Plus question pour les plus pauvres de chercher à se nourrir avec les restes jetés par les restaurants ou les commerces de Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne). Le maire (UMP) de la ville vient de prendre un arrêté interdisant le glanage* dans les poubelles de toute la commune.

Déjà, en août, le maire (UMP) de La Madeleine, dans le Nord, avait pris ce type d’arrêté.

Lire la suite