Archives de Tag: Neuilly-sur-Seine

Résumé du 77ème jour de grève des postiers du 92 (mardi 15 avril 2014)

Une direction irresponsable

Le Parisien 92 titrait en Une ce matin : « Des milliers d’habitants impactés par la grève à La Poste ». D’autres journalistes ont appelé les grévistes ce matin pour en savoir plus, et RTL, 20 Minutes ont également donné un écho à la grève, ce qui a évidemment encouragé les grévistes.

une le parisien

Comme la direction de La Poste 92 persistait à refuser d’intégrer Gennevilliers au protocole de fin de conflit, les grévistes sont intervenus sur ce bureau ce matin. La question qu’ils ont posée était simple : pour garantir la prise en compte des revendications des grévistes de ce bureaux, une seule méthode marche, à savoir se mettre en grève majoritaire. Suite à cette prise de parole le taux de grève est passé de 25 à 55%.

Lire la suite

Publicités

Résumés des 65ème et 66ème jours de grève des postiers du 92

Résumé du 65ème jour de grève des postiers du 92 (jeudi 3 avril 2014)

Négociation : ce n’est qu’un début, continuons le combat !

Hier, les grévistes ont appris qu’en plus de Gaël et Brahim, 4 autres collègues grévistes étaient visés par des procédures de licenciement. Ce matin, ils ont même appris qu’une 5ème collègue était également concernée.

photo(5)

Interventions en cascade dans les bureaux du 92

La réponse des grévistes a été immédiate : la journée a été marquée par 9 prises de parole dans la matinée pour appeler à la grève nationale de vendredi, au SOTI de Levallois, à Asnières, Châtillon, Montrouge, Malakoff, Fontenay, Neuilly, Nanterre PDC et Nanterre PPDC. C’est la première fois qu’autant d’interventions sont concentrées sur la même journée. L’acueil a été bon dans tous les bureaux : il y aura des grévistes dans tous ces établissements et un certains nombre feront le déplacement pour le rassemblement.

Lire la suite

Résumé du 41ème jour de grève des postiers du 92

Infos envoyées par un camarade :

Début de semaine difficile pour la direction

La journée a commencé par une nouvelle prise de parole à Neuilly. Les grévistes ont soulevé principalement 2 questions : celle des tâches supplémentaires non-payées (par l’intermédiaire du projet Facteo), et celle du paiement des plis électoraux. La direction locale a répondu à la deuxième question en indiquant à l’oral que les plis seraient payés à Neuilly de la même manière que lors des dernières élections, alors que la consigne nationale est de ne pas les payer sauf en cas de dépassement horaire. Si c’était le cas à Neuilly et ailleurs sur le 92, les grévistes mettront en avant auprès de leurs collègues des autres départements que la meilleure manière d’être payés, c’est de faire grève.

Pttt92

On s’invite à la réunion hebdomadaire de direction de la DOTC

Les grévistes ont ensuite de nouveau organisé une opération escargot jusqu’à la direction départementale courrier. Là-bas, ils sont parvenus sans aucune difficulté à se rendre à l’étage des bureaux des dirigeants de la DOTC, qui étaient en « CODIR », leur réunion hebdomadaire. Leur réaction aurait pu être d’au moins écouter ce que les grévistes avaient à leur dire. Une question, parmi d’autres, à laquelle il leur faudra bien répondre : pourquoi ne pas accepter l’intervention de l’Inspection du Travail dans les négociations ? La Poste aurait-elle peur d’un regard extérieur sur ses pratiques en termes de négociations ? Mais ils ont fait le choix de quitter immédiatement la salle, le visage crispé, puis d’aller s’enfermer à double tour dans le bureau de M. St-Guilhem, le directeur départemental. Les grévistes se sont ensuite rendus à la cantine, et là encore M. St-Guilhem a fui plutôt que de se retrouver à portée des grévistes. Une chose est certaine : ce midi, c’étaient les grévistes qui avaient le sourire tandis que les patrons étaient eux tendus.

Lire la suite