Archives de Tag: nazisme

Nuit du 2 au 3 août 1944 : La « Zigeunernacht »

Vendredi 2 août, à travers l’Europe, plusieurs initiatives ont eu lieu à l’appel d’organisations Rroms et anti-racistes pour commémorer le génocide perpétré par les nazis à l’encontre des Rroms et Sintis.

genocide_Rrom

Cette date du 2 août est celle du souvenir de la « Zigeunernacht » du 2 au 3 août 1944 où les nazis ont décidé de la liquidation du camp des tziganes d’Auschwitz-Birkenau, nuit où 2.897 Sintis et Rroms, hommes, femmes et enfants, ont été exterminés dans les chambres à gaz.

Lire la suite

Publicités

Rome : tension pour le 100ème anniversaire d’un des deniers criminels nazis

De vives tensions ont eu lieu ce lundi à Rome pour l’anniversaire d’un des derniers criminels nazis encore en vie, Erich Priebke. La police italienne a renforcé les contrôles devant le domicile du criminel de guerre. le_642633_510x255

La police italienne a renforcé lundi à Rome les contrôles devant le domicile d’Erich Priebke, l’un des derniers criminels de guerre nazis encore en vie, qui fête ses cent ans dans une atmosphère tendue en raison de groupes de manifestants sous ses fenêtres. Lire la suite

La traque aux derniers nazis relancée en Allemagne

« Tard, mais pas trop tard ». C’est par ce slogan qui s’affiche à partir de mardi 23 juillet dans les grandes villes allemandes que le Centre Simon-Wiesenthal relance une ultime campagne pour traquer les derniers criminels nazis, soixante-huit ans après la fin de la seconde guerre mondiale. Les affiches montrent une photo en noir et blanc de l’entrée du camp d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau, sous le titre « Opération dernière chance ».

Sans titre1

« Des millions d’innocents ont été assassinés par des criminels nazis. Quelques-uns des auteurs [de ces crimes] sont libres et en vie ! Aidez-nous à les faire comparaître devant la justice », peut-on y lire. Suit un numéro de téléphone. Une récompense allant jusqu’à 25 000 euros est promise pour toute information d’importance par l’ONG, qui établit notamment chaque année une liste des anciens bourreaux du Troisième Reich les plus recherchés.

Lire la suite

Gens du voyage : une plainte déposée contre le maire de Cholet

101103155613181_46_000_apx_470_La Ligue des droits de l’Homme reproche au maire de Cholet ses propos. Ce dernier doit être entendu par la police ce mois-ci.

Quels étaient les propos de Gilles Bourdouleix ?

En septembre dernier, lors d’une réunion de quartier, un habitant se plaint du voisinage des gens du voyage qui vont faire leurs besoins devant les habitations. Le maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, répond alors : « On a la trouille de ces gens-là, ils ont tous les droits. Je suis prêt à prendre un camion plein de m… pour le déverser au milieu de leurs caravanes. Ces gens, c’est beaucoup d’emmerdes. S’ils choisissent de vivre comme ça, en caravanes et qu’on fait un effort pour les accueillir, au moins qu’ils aient un peu de respect. Les caravanes qu’ils ont, avec les Mercedes et les camions pour les tracter, on ne pourrait pas se les payer. Mais eux, ils en ont les moyens puisqu’ils n’ont pas de revenus et ne paient pas d’impôts ! Ces caravanes, elles sont équipées de toilettes, mais ils ne les utilisent pas. »

Lire la suite

Témoignages de militants communistes allemands sur la période nazie

Reportage de 2010 sur les souvenirs de militants communistes allemands (KPD) sur la résistance face au fascisme et la répression nazie (en allemand).

Témoignent dans ce reportage Günter Arndt (84 ans) de Francfort (Main), Philipp Benz (97 ans) de Darmstadt, Hans Heisel (87 ans) de Francfort (Main), Hans Schwert (102 ans) de Francfort (Main), Irma Strauch (88 ans) de Mainz.

Le génocide nazi des Tsiganes en URSS occupée (1941-1944)

Il y a environ un an, on se souvient des déclarations racistes de membres du gouvernement à l’encontre des Roms, et depuis les expulsions et Obligations de Quitter le Territoire Français (OQTF) à l’encontre de Roms bien souvent citoyens européens, les expulsions de campements roms et la chasse et discriminations à l’encontre des Roms n’ont pas cessés en France. En Italie aussi, les Roms sont désignés comme bouc-émissaires, et ils sont discriminés et victimes de violences racistes sur tout le continent, en particulier en Roumanie, en Hongrie ou dans l’ex-Yougoslavie. Une des revendications des Roms est la reconnaissance du génocide dont ils ont été victimes dans toute l’Europe par le régime nazi. Dans un article publié en avril 2010 par « Le patriote résistant », Jean-Luc Bellanger  montre l’étendu du génocide Rom par les nazis dans l’URSS occupée de 1941 à 1944.

Estimation du nombre de victime du génocide des Roms dans l'Europe nazie

Le génocide nazi des Tsiganes en URSS occupée (1941-1944)

Les assassinats de masse perpétrés par les nazis dans les territoires occupés de l’Est européen visant les populations tsiganes ainsi que les malades mentaux sont encore peu connus. Des chercheurs allemands ont commencé à explorer les archives russes, ukrainiennes ou biélorusses qui ne manquent pas d’éléments pour attester de ces crimes. (…)

Voici un petit livre, 142 pages, dont le sous-titre est : Rapport d’expertise pour le Centre de documentation et de culture des Sinti et Roma allemands (1). Le président de ce « Conseil central des Sinti et Roma », Romani Rose, explique en introduction le pourquoi de cette étude : l’assassinat des Tsiganes qui se trouvaient durant les années de guerre  dans les territoires du « Reich grandallemand» (Grossdeutscher Reich) est relativement bien connu. Par contre ce qui s’est passé dans les territoires occupés de l’Est européen et dans les pays alliés des nazis reste en grande partie inconnu, et les recherches à ce sujet ont à peine débuté. En particulier les sources soviétiques attestant du génocide contre les Tsiganes ont été presque totalement négligées jusqu’à maintenant. Pourtant il n’a fallu que quelques mois à l’historien allemand Martin Holler, spécialiste de l’Est européen, pour rassembler, par des recherches intensives dans les archives russes et ukrainiennes, quantité de données encore ignorées. C’est le contenu de cet ouvrage.

Lire la suite