Archives de Tag: nazisme

En mémoire du génocide des Rroms et Sintis face aux menaces racistes d’aujourd’hui

Ce 2 août 2016, en mémoire de la « Zigeuner Nacht » du 2 au 3 août 1944 où près de 3000 personnes, hommes, femmes et enfants ont été massacrés, simplement parce qu’elles étaient nées Rroms ou Sintis, dans les chambres à gaz lors de la liquidation du « camp tzigane » d’Auschwitz, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à Auschwitz en mémoire des victimes du génocide des Rroms et des Sintis par le régime nazi. Des commémorations ont également eu lieu à Berlin, Würtzbourg, Vienne, Lodz et ailleurs. A Würtzbourg, la cérémonie s’est tenue, en présence notamment de représentants des communautés musulmane et juive de la ville, pour rappeler que « si nous ne sommes pas responsables de ce qui a été commis à l’époque, nous sommes responsables de faire en sorte que cela ne se reproduisent pas ».

mahnmal_sinti_und_roma

Würtzbourg

Ce mercredi, une stèle doit être inaugurée à  Chełmno en mémoire des 4.300 Rroms et Sintis d’Autriche qui ont été assassinés dans ce camp d’extermination en janvier 1942. A Berlin, il a été rappelé, alors que s’ouvrent les jeux de 2016, qu’avant ceux de 1936 la ville de Berlin a été « aryanisée » et qu’ainsi 900 Rroms, Sintis et Yéniches berlinois envoyés en camps de concentration… et que le passé ramène au présent. « La haine contre ceux qui sont considérés être différents de ceux sensés être Allemands augmente rapidement, de même que la violence contre les migrants, les réfugiés, les demandeurs d’asile et celles et ceux qui vivent autrement » et les mots prononcés en 1958 par l’écrivain Erich Kästner ont été rappelés : « Les événements qui se sont déroulés de 1933 à 1945 auraient dû être combattus au plus tard en 1928. Après, il était trop tard. On ne peut pas attendre que la lutte pour la liberté soit appelée trahison de la patrie. On ne peut pas attendre que la boule de neige devienne une avalanche. On doit écraser la boule de neige. Personne ne peut retenir l’avalanche ».

Lire la suite

Publicités

Crimes des bagnes nazis : Le peuple allemand est-il co-responsable ?

Suite aux propos de Netanyahou selon lesquels ce serait le Mufti de Jérusalem qui aurait persuadé Hitler d’exterminer les Juifs, Angela Merkel a répondu : “Nous savons que nous sommes responsables de ce crime contre l’humanité”. Avec ce « Nous » signifiant l’ensemble de la population allemande, elle reprend le discours de la culpabilité collective du peuple allemand pour les crimes nazis, dont le génocide des Juifs et des Sintis et Rroms. A ce sujet, voici un texte écrit par Gaston Davoust dit Henry Chazé, militant communiste révolutionnaire déporté dans le camp de concentration d’Oranienburg-Sachsenhausen, paru en octobre-novembre 1945 dans le journal « Franche-Comté Libération« .

J’ai été interné pendant 18 mois à Fresnes par les autorités allemandes, puis déporté pendant deux ans au camp de concentration d’Oranienburg (commando Heinkel). J’ai eu la chance de survivre, et même de revenir sans maladie grave, alors que la plupart de mes camarades rescapés ont dû entrer en sana, ce qui me permet après quelques mois de repos, de reprendre la vie normale.

Lire la suite

Pologne : Hommage aux Rroms victimes du génocide commis par les nazis

Plus d’un millier de personnes venues de 25 pays d’Europe ont rendu hommage samedi aux Rroms, victimes d’un génocide sous l’Allemagne nazie, à l’occasion du 70e anniversaire de la « liquidation du camp tzigane » d’Auschwitz dans la nuit du 2 au 3 août 1944 dans le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau.

AFP, 2/08/2014

Ce jour est une date symbolique pour les Roms : au cours de cette nuit là, 3.000 Roms, dont de nombreux enfants, ont été conduits dans les chambres à gaz du camp nazi d’Auschwitz-Birkenau, installé par l’Allemagne nazie dans le sud de la Pologne.

Cet endroit «symbolise toute la souffrance des Roms et des Sinti à l’époque nazie», a rappelé devant le mémorial aux victimes roms d’Auschwitz le chef de l’Association des Roms en Pologne, Roman Kwiatkowski.

Lire la suite

Il y a 70 ans : La « Zigeunernacht »

Ce 2 août 2014, de nombreuses associations rroms et anti-racistes d’Europe commémorent le génocide des Rroms et Sintis commis par les nazis. Cette date du 2 août est celle du souvenir de la « Zigeunernacht » du 2 au 3 août 1944 où les nazis ont décidé de la liquidation du camp des tziganes d’Auschwitz-Birkenau, nuit où 2.897 Sintis et Rroms, hommes, femmes et enfants, ont été exterminés dans les chambres à gaz.

Voir l’article publié en 2013

« Pourquoi je parle maintenant », mémoires de Stanislaw Hantz, rescapé d’Auschwitz

Film réalisé par l’IG Metall Wolfsburg (Syndicat des Métallurgistes de Wolfsburg) sur Stanislaw Hantz, un des derniers survivant du camp de concentration d’Auschwitz. Stanislaw Hantz est mort en juillet 2008, il avait été déporté à Auschwitz comme politique polonais à l’âge de 15 ans. Le film est en allemand.

A la fin du film, Stanislaw Hantz déclare : « Quand j’entend maintenant à nouveau de tels discours, même au parlement, avec une telle haine, contre les Juifs, contre les étrangers, alors j’ai peur que ça revienne. »

Lire la suite

Commémoration de la libération du camp d’Auschwitz

Ce 27 janvier 2014, des rescapés du camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz se sont retrouvés pour commémorer la libération du camp par les troupes soviétiques le 27 janvier 1945. Des fleurs ont été déposées et des bougies allumées en mémoire des victimes de la barbarie fasciste et raciste au pied du « mur de la mort » du camp principal où des milliers de déportés ont été fusillés.

Auschwitz0

D’avril 1940, date de sa mise en place, à janvier 1945, 1,3 million de personnes ont été déportées dans le camp d’Auschwitz et 1,1 million de déportés y ont été tués par les nazis selon le bilan de ce camp nazi est estimé par Franciszek Piper, historien du musée national Auschwitz-Birkenau. Parmi les victimes, 960.000 Juifs et 21.000 Rroms et Sintis, hommes, femmes et enfants, massacrés par la politique raciste des nazis.

Auschwitz

Lire la suite

Lettre ouverte à Monsieur Dieudonné

Lettre ouverte à Monsieur Dieudonné d’une fille de déporté tzigane, publiée sur le blog Notre Route :

Je n’en pouvais plus de supporter vos sarcasmes anti juif notamment et je me permets de vous écrire, non pour vous donner de l’importance, car pour moi fille de déporté tzigane, feu mon père, du fond de sa tombe se sent solidaire des victimes du nazisme en général et des tziganes et juifs plus particulièrement. N’oubliez jamais son nom Jean Labbe né à Monéteau, camp près d’Auxerre, employé SNCF dénoncé par des gens comme vous en tant que tzigane et déporté au camp de Struthof d’où il s’est évadé et ensuite repris et envoyé à Bergen Belshen.

Mémorial du génocide des Rroms et Sintis à Bergen-Belsen

Mémorial du génocide des Rroms et Sintis à Bergen-Belsen

Jean avait 19 ans lorsque les nazis l’ont arrêté sur le Pont Neuf, pont qui enjambe l’Yonne à Sens. Son séjour dans les camps n’a jamais rien eu d’amusant mais il en est heureusement revenu dans un état physique dont il vaut mieux ne pas développer. De ce temps il n’a jamais trop voulu parler et quand nous avons essayé d’en savoir plus sa réponse était « c’est du passé n’en faisons pas une ligne directrice pour notre vie ».

Lire la suite