Archives de Tag: Mory Ducros

Lorient : Le dernier jour des salariés de MoryGlobal

Ouest France, 29 avril 2015 :

Les salariés de l’entreprise de transport MoryGlobal vont quitter le site de Caudan jeudi soir. Après la liquidation de l’entreprise, ils ont reçu leur lettre de licenciement.

C’est la fin d’une histoire à Caudan. L’entreprise MoryGlobal, autrefois Mory Ducros, va fermer ses portes.

Lire la suite

Mory Global : « Nous ne lâcherons rien tant que nous n’avons pas eu nos primes »

L’Union, 13 avril 2015 :

À Châlons-en-Champagne, les salariés du transporteur ont mené une nouvelle action coup de poing.

« Nous ne lâcherons rien tant que nous n’avons pas eu nos primes », a lancé Lionel Boiteux en tête du cortège. Les employés de MoryGlobal ont déversé plusieurs années d’archives dans les rues de la ville préfecture.

Lire la suite

Loire : les salariés de Mory Global à Saint-Étienne occupent leur entreprise

France Bleue, 6 avril 2015 :

Les salariés stéphanois de l’entreprise de transport Mory Global ont voté samedi à l’unanimité l’occupation du site, après 18 jours de grève. Ils protestent contre le report de la réunion au ministère du travail au 13 avril.

Après 18 jours de grève, les salariés de Mory Global à Saint-Étienne occuperont leur entreprise à partir de ce mardi 7 avril. L’occupation du site a été votée à l’unanimité samedi dernier, pour protester contre le report au 13 avril de la réunion au ministère du travail.

Lire la suite

Mory Global : les salariés veulent partir la tête haute

Le Bien Public, 1 avril 2015 :

Ce mardi, la liquidation de Mory Global a été officiellement prononcée. À Longvic, les salariés poursuivent une grève pour obtenir le meilleur PSE possible et une prime supra légale.

Alors que la liquidation judiciaire de Mory Global (ex-Mory Ducros) a été prononcée ce mardi après-midi au tribunal de commerce de Bobigny (93), avec une poursuite d’activité jusqu’au 30 avril, les salariés du site de Longvic poursuivent leur mouvement de grève entamé le 17 mars. Chaque jour, ils sont une vingtaine à se relayer devant la rue du 19-Mars-1962. La cinquantaine de salariés de Longvic fait partie des 2 150 employés français qui sont licenciés pour motifs économiques. « Il n’y a pas de surprise, tous les salariés sont touchés par la liquidation, sans compter les incidences négatives sur la sous-traitance », regrette Patrick Balmain, délégué du personnel CGT. « Nous sommes tous morts », ajoute un autre salarié. « J’ai tout perdu », poursuit un autre.

Lire la suite

MoryGlobal en liquidation, 2 150 emplois perdus

L’Essentiel, 31 mars 2015 :

Mardi, le tribunal de commerce a prononcé la liquidation judiciaire du transporteur MoryGlobal, qui emploie 2 150 salariés en France, dont 200 à Ludres, en Lorraine.

«C’est un jour noir», a commenté le président du tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) après avoir rendu sa décision. Ce jugement acte le licenciement de l’ensemble des salariés du transporteur de colis, fondé en 2014 sur les cendres de Mory Ducros, ancien numéro deux français de la messagerie. Durant un mois, l’administrateur judiciaire sera chargé de «mener à bien les consultations avec les organisations syndicales» et de «procéder aux licenciements des salariés» de l’entreprise.

Lire la suite

500 salariés du transporteur MoryGlobal manifestent à Paris

Normandinamik, 27 mars 2015 :

Armés de sifflets, de pétards et de casseroles, près de 500 salariés du transporteur MoryGlobal (ex-Mory Ducros) ont bruyamment manifesté jeudi devant le ministère des Transports à Paris, où une délégation a été reçue pour discuter du plan social à venir, a constaté l’AFP.

Le tribunal de commerce de Bobigny se prononcera mardi sur la demande de placement en liquidation déposée par les administrateurs judiciaires.

Les 2.153 salariés de l’entreprise en difficulté sont sous le coup d’un vaste plan social, la meilleure offre de reprise ne concernant que 141 personnes.

Lire la suite

MoryGlobal à Tatinghem : les salariés tiennent bon leur piquet de grève

La Voix du Nord, 24 mars 2015 :

Une semaine après avoir entamé un mouvement social, les 26 salariés du dépôt audomarois du transporteur MoryGlobal poursuivent leur action.

Dans l’attente d’une liquidation judiciaire censée être prononcée mardi 31 mars, tout l’enjeu de leur protestation est aujourd’hui de négocier au mieux les conditions de leur licenciement.

Lire la suite

Strasbourg : les salariés de MoryGlobal menacent de brûler la marchandise

France 3 Alsace, 23 mars 2015 :

A Strasbourg, plusieurs dizaines de grévistes du transporteur MoryGlobal, qui risque la liquidation, ont commencé lundi à occuper une partie de leur entrepôt et menaçaient de brûler 5.000 palettes de marchandises, selon une source syndicale.

Entre 30 et 40 grévistes de l’agence strasbourgeoise (119 salariés), située dans le quartier du Port du Rhin, en grève depuis mercredi, se sont introduits vers 8H00 sur le site de logistique et se réservaient la possibilité d’incendier quelque 5.000 palettes de marchandises stockées dans le dépôt, a rapporté à l’AFP Imed Hayar, secrétaire CFDT du CHSCT.

Lire la suite

L’agence Mory-Global de Blois en grève

La Nouvelle République, 23 mars 2015 :

Les salariés de l’entreprise menacés par une liquidation à court terme n’ont pas repris le travail lundi matin. La fermeture définitive est attendue pour le 31 mars.

Mory-Global attend le coup de grâce : l’administrateur judiciaire du groupe en situation de redressement judiciaire a indiqué qu’il demanderait la liquidation au tribunal de commerce de Pontoise le 31 mars prochain. Les salariés de l’agence de Blois n’ont pas repris le travail lundi matin en signe de protestation. Ils ont installé plusieurs remorques devant l’entrée des locaux et allumé un brasero afin de manifester leur détermination à se battre jusqu’au bout pour la défense de leur emploi.

Lire la suite

Mory Global à Longvic : toujours en grève

Le Bien Public, 21 mars 2015 :

Les salariés de l’entreprise MoryGlobal, rue du 19-Mars- 1962, bloquent toujours les accès de leur entreprise aux camions…

«Aujourd’hui, c’est une journée de négociation au niveau national », a expliqué vendredi le délégué du personnel CGT Patrick Balmain. « Depuis mardi soir, nous sommes en grève et depuis mercredi, nous bloquons les issues de l’entreprise. En France, plus d’une trentaine d’autres agences sont aussi en blocage, en grève ou entreprennent des opérations escargot… » Il indique également que la société est en redressement judiciaire et qu’une offre de reprise partielle a été faite qui propose de garder deux cents salariés sur les deux mille deux cents du groupe.

Lire la suite