Archives de Tag: Montargis

Forte mobilisation à Orléans contre la réforme du code du travail

France Bleu, 9 mars 2016 :

6000 personnes selon la CGT, 2000 selon la police ont manifesté ce mercredi matin dans les rues d’Orléans depuis la cathédrale jusqu’aux boulevards. En tête de cortège, plusieurs centaines de lycéens ont défilé pour dire qu’ils ne veulent pas de la loi El Khomri.

Malgré la pluie, la manifestation contre la loi El Khomri a connu une forte mobilisation à Orléans ce mercredi martin : des cheminots aux salariés en passant par les étudiants ou les lycéens, à chacun son motif de grève ce mercredi 9 mars.

Lire la suite

Publicités

Des salariées de Sephora menacées de licenciement pour avoir gagné à un jeu de leur enseigne

M 6 Infos, 10 février 2016 :

10 vendeuses des parfumeries Sephora de Montargis (Loiret), d’Angoulême et de Cognac (Charente), sont menacées de licenciement pour avoir gagné à un jeu promotionnel dans leurs boutiques.

Elles ont joué, elles ont gagné… Pour peut-être finalement tout perdre. Elles, ce sont 10 employées de Sephora, cinq salariées de Montargis (Loiret), trois de Cognac et deux d’Angoulême (Charente).

Lire la suite

Le 25 juin : mobilisation des salariés de la santé et de l’action sociale

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Les 75.000 salariés des 38 hôpitaux de l’AP-HP montrent leur détermination pour garder leurs jours de RTT face aux attaques de Hirsch et aux politiques d’austérité. Les attaques contre les jours de RTT, pourtant de plus en plus nécessaires vu la dégradation des conditions de travail dans les hôpitaux, ne sont pas nouvelles. Que ce soit à l’hôpital spécialisé de Novillars dans le Doubs ou à celui de Caen dans le Calvados, ce sont ces jours de RTT, entre autres, que les directions ont attaqué pour faire des économies sur le dos des travailleuses et des travailleurs. Au-delà de l’AP-HP, c’est une lutte qui concerne tous les travailleurs : si Hirsch et Touraine parviennent à supprimer les jours de RTT aux salariés de l’AP-HP, les attaques sur le temps de travail se multiplieront dans tous les hôpitaux comme dans bien des entreprises, tant du secteur public que privé.

Plus généralement, cela fait des années que les secteurs de la santé et de l’action sociale sont touchés par les politiques d’austérité. Au nom de « retours à l’équilibre budgétaire », c’est des suppressions de lits et d’emplois dans les hôpitaux, et ce de Lille à Ajaccio, de Brest à Strasbourg. Dans l’action sociale, c’est des plans massifs de suppressions d’emplois et de licenciements. Ainsi dans le Loiret, les services de prévention spécialisée d’Orléans, de Montargis et de Pithiviers ont dû fermer suite à une réduction de 80% du budget du département ; en Seine-Maritime le nombre d’éducateurs de rue a été divisé par deux ; à Besançon, après des licenciements à la Mission Locale, c’est le service des correspondants de nuit qui doit fermer, et partout des fermetures de lits et de foyers, que ce soit pour les enfants ou les adultes.

Lire la suite