Archives de Tag: Michelin

Un patron du CAC 40 a gagné 2,34 millions d’euros en moyenne en 2015

Les Echos, 14 avril 2016 :

Les salaires des dirigeants des 40 entreprises de l’indice phare français ont augmenté de 4 % en 2015. Si les rémunérations fixes évoluent peu, les variables représentent désormais de vraies valeurs d’ajustement.

cac40Alors que les actionnaires seront consultés pour la troisième année d’affilée sur les rémunérations des dirigeants, les chiffres compilés par « Les Echos » concernant 2015 montrent que le total des salaires des patrons des groupes du CAC 40 (fixe et variable) a atteint 93,6 millions d’euros. En 2014, il se montait à 90 millions. La moyenne s’élève à 2,34 millions, contre 2,25 millions un an plus tôt, soit une hausse de 4 %. Comme l’année précédente, la part fixe a souvent peu évolué. Cette dernière, en 2015, s’élève en moyenne à 1,018 million, tandis que la variable se monte à 1,322 million. Les entreprises du CAC 40 ont dégagé un bénéfice de 54,71 milliards d’euros, moins qu’en 2014 (58,8 milliards).

Lire la suite

Publicités

Appel de la CGT Michelin Cholet à la grève le 9 mars

Appel de la CGT Michelin Cholet :

Pour le retrait de la loi El Khomri
Se mobiliser dés maintenant pour la grève du 9 mars 2016

Le projet de loi El Khomri est une violente attaque contre les droits des travailleurs. Il faut se mobiliser dés maintenant et surtout ne pas compter sur des supposés opposants au parlement. Le gouvernement changera peut être une ou deux virgules pour obtenir l’adhésion de politiciens complaisants et de certains syndicalistes.

La durée du travail

-La semaine de travail pourrait monter jusqu’à 60h ; la durée aujourd’hui est de 48h.
– Le repos entre deux journées de travail pourrait être réduit et fractionné; aujourd’hui, il est de 11h.
– Le taux de majoration des heures supplémentaires pourrait être ramené à 10%.
– Aujourd’hui, il est de 25% à partir de 36 heures.

Lire la suite

Les mobilisations sur les salaires se poursuivent à Michelin Blavozy

Zoom d’Ici, 16 avril 2015 :

Depuis maintenant plus de deux mois, des mouvements de grève, débrayages et manifestations sont menés dans les usines du groupe Michelin, notamment à Blavozy, pour exiger de la direction des revalorisations de salaires. Ce mécontentement s’est encore plus ancré suite à la baisse importante du montant de la participation dérogatoire décidée par la gérance, qui se traduisait par une ponction de 1 200 € en moyenne pour chaque salarié.

Une délégation de l’ensemble des syndicats a été reçue le jeudi 9 avril par les représentants de la direction, rencontre au cours de laquelle une lettre de revendications a été remise. Cette lettre traduisait « la colère exprimée particulièrement au niveau de la population agents suite à cette amputation pratiquée sur ces sommes de rémunération aléatoire », dénonce la CGT Michelin.

Lire la suite

Salaires chez Michelin – Blanzy, une provocation

Le Journal de Saône-et-Loire, 13 février 2015 :

La CGT Michelin de Blanzy dénonce une augmentation générale des salaires de 7,70 € net par mois en 2015, tandis que 464 millions d’euros ont été versés aux actionnaires en 2014.

Plus 7,70 € net par mois. Pour les salariés CGT Michelin Blanzy, l’augmentation générale des salaires 2015 pour les agents de production est « une véritable provocation ». Initialement de 0.3 %, la revalorisation a été négociée en décembre par les organisations syndicales CFDT et CFE-CGC, au siège du groupe, pour atteindre 0.6 %. « Quels syndicats, porteurs des voix des salariés, peuvent signer pour une augmentation de 7,70 € net par mois ? », questionnent les cégétistes.

Lire la suite

Débrayage à l’usine Michelin pour réclamer hausse des salaires et fin des contrats précaires

Le Berry, Mercredi 4 février 2015

Une hausse des salaires et la fin des contrats précaires, c’est ce que réclament les salariés de l’usine Michelin de Saint-Doulchard. Une cinquantaine ont débrayé mercredi 4 février, de 9 à 10 heures pour appuyer leurs revendications.

« On demande 350 euros net par mois d’augmentation, explique Éric Bellet, secrétaire CGT (le mouvement est à l’appel de l’intersyndicale composée de la CGT, Sud, FO et la CFTC). C’est pour compenser ce qu’on a perdu depuis des années. » Les salariés réunis mercredi devant l’usine dénoncent une participation et un intéressement en baisse et de trop faibles hausses des salaires. « La production augmente de 10 à 20 % chaque année, mais pour les salariés…
Les salariés se sont réunis à l'entrée de l'usine mercredi matin. - Rémi Cazamea
L’autre revendication concerne l’emploi. « Il y a quatre-vingt-dix CDD ou intérimaires qui travaillent tous les jours. Michelin touche pour ces contrats des aides à l’embauche, pour la formation. Ce sont vos impôts qui servent à financer ces embauches ! »

Lire la suite

Michelin : une manifestation pour la visite de Hollande à Clermont-Ferrand

AFP, 18 avril 2014 :

Une soixantaine de manifestants se sont réunis vendredi matin à l’appel de la CGT Michelin devant les portes du site de Ladoux, près de Clermont-Ferrand, en marge d’une visite de François Hollande dont le syndicat déplore qu’il aille «toujours dans le sens du capital».

«Il a pris une gifle il y a quinze jours aux élections, il en attend une pour les européennes, mais il continue toujours dans le sens du capital et ça c’est inadmissible. […] Le Président doit changer de cap, c’est toujours tout pour le capital, rien pour les salariés», a déploré Jean-Michel Gilles, secrétaire du syndicat CGT Michelin. Rassemblés devant le site, les manifestants n’ont pas croisé le président de la République, qui a emprunté une autre porte d’entrée.

Blanzy : la CGT remporte une victoire pour le droit de grève

Le Journal de Saône-et-Loire janvier 2014 :

En décembre dernier, la CGT Michelin a gagné en cassation suite à une plainte déposée pour entrave au droit de grève. La manufacture de pneus est condamnée à verser des dommages et intérêts.

Une grande victoire de la CGT de Michelin à Blanzy. Le 17 décembre dernier, 72 plaignants portés par le syndicat, ont remporté gain de cause suite à la plainte pour entrave au droit de grève déposée en 2010 à l’issue du Plan de sauvegarde pour l’emploi (PSE) de 2009. « C’est une première, explique fièrement Serge Allègre, secrétaire général CGT Michelin. La cour de cassation va publier cet arrêt, qu’elle juge important ».

Lire la suite