Archives de Tag: Metz

Metz : Blocage du rond point garolor de Tremery contre la loi travail

UD CGT Moselle, 26 mai 2016 :

Plus de 500 participants en pointe et près de 1000 sur la journée ont répondu à l’appel intersyndical pour bloquer la zone économique de Tremery dès 6h00.

On lâche rien!

Plus d’images sur le site de l’UD CGT Moselle

Solidaires dans les grèves et les manifestations, solidaires face à la répression !

Initiative Communiste-Ouvrière :

Jamais, depuis des décennies, un mouvement social n’avait dû faire face à une telle répression que le mouvement commencé le 9 mars contre la loi El Khomri. Le 28 avril, à Rennes, un étudiant a perdu un œil suite aux tirs de flash ball des CRS. Ce 1er Mai à Paris, la manifestation a été le théâtre d’une brutale répression policière. A Marseille, toujours le 1er Mai, sept personnes, dont deux syndicalistes (SUD et CNT), ont été interpellées avant même le début de la manifestation (1).

repress

Au delà des violences policières contre les manifestations, la répression ce sont aussi les arrestations arbitraires, les inculpations et les condamnations, y compris à de la prison ferme, de manifestantes et de manifestants.

Lire la suite

Vidéos de manifestations du 31 mars contre la loi El Khomri (2ème partie)

Quelques vidéos de manifestations ce 31 mars 2016 pour le retrait de la loi El Khomri un peu partout en France (deuxième partie, de Carhaix à Montpellier) :

Carhaix :

Clermont-Ferrand :

Lire la suite

Quelques images des manifestations du 31 mars en province

Quelques images de manifestations de ce 31 mars pour le retrait de la loi El Khomri à travers les villes de province :

Albi :

31mAlbi

Avignon :

31mAvignon

Lire la suite

5.000 personnes dans les rues de Metz contre la loi travail

France Bleu, 31 mars 2016 :

Deux fois plus de manifestants à Metz ce 31 mars par rapport au 9 mars dernier pour protester contre le projet de loi travail. Le cortège bariolé a défilé de la place de la République à la préfecture.

La mobilisation était importante dans les rues de Metz pour protester contre le projet de loi travail jeudi 31mars. Il y avait 3.500 manifestants selon la police et 5.000 selon les syndicats. C’est deux fois plus que lors de la dernière manifestation à Metz. Ils étaient 1 800 le 9 mars dernier. Au niveau national, il y avait 1,2 million de personnes dans la rue contre 4 à 500.000 le 9 mars. La CGT, FO, Solidaires, FSU et les organisations de jeunesse appelaient à la grève contre la régression sociale.

Lire la suite

Metz : Rassemblement pour la relaxe de deux manifestants

Appel de l’UD CGT Moselle :

Dans le cadre de la deuxième journée de mobilisation contre le projet de loi travail, les étudiants de Metz ainsi que des syndicalistes ont manifesté jeudi 17 mars et ont occupé pacifiquement le pont de l’ile Saulcy.

repress

Vers 17h les forces de police sont brutalement entrées en action alors que le setting prenait fin. Au cours de cette intervention violente pendant laquelle un jeune a été blessé, 5 manifestants ont été interpelés, dont Yann Tavernet et Denis Beckrich, syndicalistes CGT.

Alertée par leurs syndicats le lendemain, l’UD a fait le nécessaire pour que la garde à vue soit levée, elle aura duré 22h !

Lire la suite

Relaxe des manifestantes et manifestants inculpés depuis le 9 mars !

Pétition pour la relaxe des manifestantes et manifestants inculpés depuis le 9 mars 2016 :

Depuis le début du mouvement contre la loi El Khomri ce 9 mars, les violences et provocations policières se multiplient. Charges brutales de CRS contre des blocages de lycées ou des manifestations pacifiques, interventions policières pour disperser des assemblées générales dans les universités, arrestations arbitraires, etc.

Que ce soit à Paris, à Caen, à Marseille, à Metz, à Strasbourg, à Lyon, à Besançon ou ailleurs, jamais, depuis des décennies, un gouvernement n’aura répondu avec une telle brutalité répressive aux revendications de la jeunesse et du monde du travail.

Lire la suite

Relaxe pure et simple pour Yann Tavernet, militant CGT à l’usine PSA de Trémery !

Communiqué CGT PSA, 23 mars 2016 :

Dans le cadre de la deuxième journée de mobilisation contre le projet de loi Travail, les étudiants de Metz ainsi que des syndicalistes ont manifesté jeudi 17 mars, et ont occupé pacifiquement, pendant une heure, le pont de l’île du Saulcy.

Vers 17h, les forces de police sont brutalement entrées en action alors que le sit-in prenait fin. Au cours de cette intervention violente pendant laquelle un jeune a été blessé, cinq manifestants ont été interpellés, dont Yann Tavernet, syndicaliste CGT sur l’usine de PSA à Trémery, pour qui la garde-à-vue a duré 22h.

Lire la suite

Quelques images des manifestations du 9 mars

Quelques photos des manifestations du 9 mars à travers le pays. Cette première journée de mobilisation contre la loi « travail » a été un succès, renforçons et amplifions la lutte !

Agen :

9mAGEN

Belfort :

9mBELFORT

Lire la suite

Victoire ! Le ministère du Travail refuse le licenciement d’Isabelle Kryvenac

Pétition « Non au licenciement du Dr Isabelle Kryvenac ! Pour le respect du principe de l’indépendance de la médecine du travail« , 7 Mars 2016 :

Le ministère du Travail a refusé le licenciement d’Isabelle Kryvenac, le « Docteur courage » de l’usine de PSA Metz-Borny. Parce qu’elle voulait faire son travail dans le strict respect de la législation et en toute indépendance, elle dérangeait la direction qui a voulu la licencier. Le Dr Kryvenac a d’abord été défendue par les salariés de l’usine (750 signatures). Puis une pétition sur Internet a recueilli plus de 8000 signatures, et le soutien de plusieurs dizaines de personnalités, intellectuels, artistes, médecins…

C’est d’abord l’inspection du travail qui a refusé ce licenciement et reconnu le bien-fondé des critiques du Dr Kryvenac contre la politique de la direction. Mais celle-ci s’est acharnée quand même et a maintenu sa demande de licenciement. Sans succès : la décision du ministère est tombée, et c’est NON. Le Dr Kryvenac pourra continuer à faire son travail. C’est un échec cuisant pour la direction, et une victoire pour tous ceux qui tiennent à ce que subsiste une médecine du travail indépendante des patrons.