Archives de Tag: médecine du travail

Victoire ! Le ministère du Travail refuse le licenciement d’Isabelle Kryvenac

Pétition « Non au licenciement du Dr Isabelle Kryvenac ! Pour le respect du principe de l’indépendance de la médecine du travail« , 7 Mars 2016 :

Le ministère du Travail a refusé le licenciement d’Isabelle Kryvenac, le « Docteur courage » de l’usine de PSA Metz-Borny. Parce qu’elle voulait faire son travail dans le strict respect de la législation et en toute indépendance, elle dérangeait la direction qui a voulu la licencier. Le Dr Kryvenac a d’abord été défendue par les salariés de l’usine (750 signatures). Puis une pétition sur Internet a recueilli plus de 8000 signatures, et le soutien de plusieurs dizaines de personnalités, intellectuels, artistes, médecins…

C’est d’abord l’inspection du travail qui a refusé ce licenciement et reconnu le bien-fondé des critiques du Dr Kryvenac contre la politique de la direction. Mais celle-ci s’est acharnée quand même et a maintenu sa demande de licenciement. Sans succès : la décision du ministère est tombée, et c’est NON. Le Dr Kryvenac pourra continuer à faire son travail. C’est un échec cuisant pour la direction, et une victoire pour tous ceux qui tiennent à ce que subsiste une médecine du travail indépendante des patrons.

PSA Metz : malgré le rejet de l’inspection du travail, la direction s’acharne !

La direction de PSA a décidé de faire appel de la décision de l’inspectrice du travail auprès du ministère du Travail. Elle s’acharne parce qu’elle ne supporte pas de voir un médecin faire son travail en toute indépendance. Il faut élargir la mobilisation ! Faites signer la pétition autour de vous contre ce scandale.

L’Inspection du travail refuse le licenciement d’Isabelle Kryvenac

Nouvelles de la pétition Change, 8 septembre 2015 :

Vendredi 4 septembre, l’Inspection du Travail de Metz a refusé la demande de la direction de PSA de licencier Isabelle Kryvenac. Après le refus des élus des CE des usines PSA de Metz-Borny et de Trémery, c’est un nouveau désaveu pour la direction qui avoue elle-même qu’elle n’a rien à reprocher au docteur Kryvenac à part des « difficultés relationnelles ».

Le Docteur Kryvenac tient à exercer son métier en toute indépendance et c’est cela que la direction de PSA n’accepte pas.

Lire la suite