Archives de Tag: MCM

Mauritanie : grève des travailleurs de la mine d’Akjoujt

French China, 4 septembre 2014 :

Les ouvriers de la Mine de Cuivre de Mauritanie (MCM), filière de l’australien Copper Mines, ont commencé à observer une grève mercredi pour exiger de  » meilleures conditions de vie et de travail », a-t-on appris de sources syndicales.

Pour la Confédération nationale des travailleurs de Mauritanie, « la MCM est seul responsable de cette situation, pour avoir rejeté toute idée de négociation avec les délégués des travailleurs ».

Lire la suite

Mauritanie. On peut nous tuer tous !

D’après l’éditorial de La Nouvelle Expression, le 22/07/2012:

Mechdouvi a été tué. Il a été tué parce qu’il avait pensé avoir le droit de manifester, droit reconnu par la Constitution ; droit du citoyen libre dans un Etat de droit. Mechdouvi, comme les autres travailleurs, pensait être dans un pays normal où le droit syndical est consacré.

Les ouvriers de MCM croyaient à leur pays, leur Etat où les intérêts du citoyen sont sauvegardés, défendus et respectés. Ces citoyens, pour leur droit de grève, croyaient que l’ère de la brutalité était finie. Ils pensaient que l’ère du permis de massacrer le citoyen était derrière eux. Ils estimaient qu’une grève menée par des travailleurs qui demandent une amélioration de leurs conditions de vie ne se réglait plus par la matraque et le « Rangers ».

Ils ne pouvaient s’imaginer qu’une réclamation des travailleurs allait provoquer un matraquage et le déversement sur eux d’une quantité de bombes lacrymogènes au point de provoquer mort d’homme et blessures graves.

Hélas, ils s’étaient apparemment trompés ; et Mechdouvi est mort sous la répression féroce des hommes censés le sécuriser. Il est mort pour avoir exercé un droit, le droit du travailleur reconnu par tous les textes en la matière dans ce pays (Constitution, Code du Travail, Convention collective…). Mechdouvi est parti, mort par le fait d’individus qui font encore du bâton l’un des articles de nos lois.

Lire la suite

Mauritanie : Répression policière contre les ouvriers en grève

AFP, 15 juillet 2012 :

Un ouvrier a été tué et plusieurs ont été blessés dimanche lors de la dispersion par la police d’un sit-in d’ouvriers dans une mine de cuivre, en grève depuis jeudi à Akjoujt (250 km au nord de Nouakchott), a affirmé à l’AFP un responsable syndical.

« La garde qui nous menaçait depuis hier soir (samedi) pour nous amener à quitter les lieux est intervenue avec gaz lacrymogène et matraques. Un de nos camarades a été tué durant les affrontements », a déclaré le syndicaliste, Moustapha Ould Levrak, contacté depuis Nouakchott.

Il a ajouté que « plusieurs personnes ont été blessées et d’autres arrêtées par les forces de l’ordre qui continuent de bloquer l’accès des bureaux de la société et de la mine ». « Le corps de la victime se trouvait toujours en fin de journée dans la morgue de l’hôpital de la ville, en attendant l’arrivée du procureur qui est absent », a-t-il ajouté.

Lire la suite

Mauritanie : Les travailleurs de la MCM poursuivent leur mouvement de grève

Points Chauds Online, 27 décembre 2011 :

Les travailleurs de la MCM(Mine de cuivre de Mauritanie) poursuivent leur mouvement de grève, depuis une semaine, après le refus de l’administration de cette compagnie de signer l’accord conclu avec leurs délégués.

Un cadre de cette société a affirmé, dans un contact avec ANI, que l’administration de la MCM est revenu sur son engagement, à la dernière minute, en refusant de signer, hier à 00 heure l’accord conclu avec les travailleurs qui devraient cesser la grève ».

Cet accord comprend 18 /21 revendications comprises dans la plateforme revendicative initiale des travailleurs. Au terme de ce même accord, la MCM devrait annuler la décision de licenciement de certains travailleurs. De leur côté les grévistes devraient revenir sur l’exigence de départ de cadres étrangers occupant des fonctions de directeurs.

Lire la suite

Grève à la Mine de Cuivre de Mauritanie

Afrique Expansion, 22 décembre 2011 :

Le travail a totalement cessé mercredi dans l’unique mine de cuivre de Mauritanie, située à Akjoujt, à 250 km au nord de Nouakchott, pour protester contre des licenciements jugés « illégaux », a appris l’AFP de source syndicale.

« Le mot d’ordre de grève générale donné aux travailleurs a été observé à 100% et toute la mine et ses usines sont aux arrêts depuis 06H00 (locales et GMT) », a affirmé Mohamed Ould Sbai, syndicaliste et porte-parole des grévistes.

Lire la suite