Archives de Tag: Marrakech

Maroc : Echos de la grève générale du 24 février dans les régions

L’Economiste, 25 février 2016 :

Le mouvement de grève décrété par les quatre centrales syndicales a été plus ou moins respecté dans les régions, particulièrement au niveau du secteur public et du transport. Si à Fès, les services communaux de la mairie de Driss Azami ont tous travaillé, dans d’autres villes les guichets sont restés fermés. Tour d’horizon des principaux chefs-lieux.

Oujda: Forte mobilisation dans le public

Forte mobilisation pour «réussir» le mouvement de grève au niveau des administrations publiques et semi-publiques: services municipaux, communes, arrondissements, banques, établissements scolaires, dispensaires de santé (à part ceux qui assurent la garde), justice, différentes délégations ministérielles et surtout le transport urbain (les salariés des deux sociétés de bus). Le taux de participation a frôlé les 75%, selon Hassan Benaini, responsable local de la FDT. Des commissions communes, constituées de syndicalistes, ont sillonné certaines administrations pour juger sur le terrain le taux de participation et sensibiliser les hésitants. Plusieurs grévistes reprochent aux syndicats qui appellent à la grève de se contenter de communiqués au lieu de descendre sur le terrain. Toutefois une faible mobilisation a été enregistrée dans le privé. À part quelques bureaux d’architectes et avocats, les pharmaciens et les médecins n’ont pas rejoint le mouvement de grève. De leurs côtés les taxieurs et les diplômés chômeurs ont tenu un sit-in devant la municipalité pour sensibiliser à leurs causes.

Lire la suite

Publicités

Marrakech : Grève à l’Eden Andalou

Depuis le 22 décembre, les salariés de l’hôtel Eden Andaliu sont en grève et occupent les lieux. Les salariés protestent contre le licenciement d’un collègue.

Pour un Maroc des libertés

Libération (Maroc), 7 juillet 2015 :

Des milliers de Marocains sont de nouveau sortis lundi 6 juillet, décrété journée nationale de défense des libertés. A Rabat, Casablanca, Tanger, Marrakech et Agadir, ils ont été encore très nombreux à se mobiliser pour « un Maroc de la diversité, du respect de l’Autre, du droit à la différence ».

Les manifestations ont été organisées dans le cadre du soutien des deux jeunes femmes d’Inezgane poursuivies parce qu’elles ont porté des robes et dont le procès s’est ouvert dans la matinée du lundi 6 juillet. L’annonce du verdict a été reportée au 13 juillet. Plus de 200 avocats –dont plusieurs bâtonniers- ont assuré la défense des deux jeunes femmes devenues, malgré elles, le symbole des libertés individuelles. C’est dans une salle exiguë et archi-comble du tribunal de première instance d’Inezgane que s’est tenue la première audience. Activistes du mouvement féminin, défenseurs des droits humains et des libertés, journalistes ont fait le déplacement en nombre pour assister au « procès de la robe », devenu celui des libertés individuelles. Dans les plaidoiries qui ont duré près de 6 heures, les avocats ont mis en exergue les vices de forme du procès-verbal rédigé par l’officier de police qui avait procédé à l’arrestation des filles en robe. Des plaidoiries au cœur de la liberté et la tolérance qui ont fait vibrer la salle face à un procureur prompt à retourner sa « robe » en appelant à l’application de la loi.

Lire la suite

Non au diktat obscurantiste : Des milliers de Marocaines font de la robe le symbole de la liberté

Libération Maroc, 30 juin 2015 :

A Rabat, Casablanca, Marrakech, Agadir et Béni Mellal, la robe s’est faite symbole ce week-end. Plusieurs milliers de femmes, d’hommes, de jeunes et moins jeunes ont investi les rues de ces villes pour défendre les libertés individuelles. «Mettre une robe n’est pas un crime» a réuni ces centaines et centaines de citoyens et citoyennes qui, à l’unisson, ont crié «Liberté».

En cette soirée du dimanche 28 juin, à Rabat, ils se sont donné rendez-vous devant le Parlement. Activistes du mouvement féminin, défenseurs des droits humains, militantes de partis politiques, figures de l’amazighité, artistes, journalistes, ils ont donné de la voix pendant près de 2 heures.

Lire la suite

Vidéos : Une classe en lutte à travers le monde

Quelques vidéos de luttes des travailleuses et des travailleurs à travers le monde en cette fin décembre 2014. Malgré des contextes différents, ce sont partout des mêmes revendications pour une vie meilleure, contre la précarité et les licenciements, pour des hausses de salaires, des embauches et l’amélioration des conditions de travail, revendications similaires qui montrent que les travailleurs n’ont pas de patrie. Prolétaires de tous les pays, unissons-nous !

– Bosnie-Herzégovine :

200 travailleurs de plusieurs usines de Tuzla manifestent et traversent la frontière avec la Croatie pour dénoncer la fermeture de leurs usines et une année sans salaires versés. (voir l’article)

Grève fin décembre des travailleurs de Cosmos à Banja Luka, qui ne sont plus payés depuis des mois.

Lire la suite

Les salariés du CHU de Marrakech en grève aujourd’hui

Libération, 29 mai 2013 :

Le personnel médical et administratif du CHU Mohammed VI de Marrakech observe aujourd’hui une grève préventive et organise, à partir de 9h, un sit-in de protestation devant la direction générale du Centre. Tous les services seront donc à l’arrêt à l’exception des services des urgences et de réanimation. Cette décision a été prise par le bureau syndical, affilié à la FDT, lors de la réunion extraordinaire tenue mercredi 15 mai afin de sonner le tocsin de la situation sociale et les conditions déplorables dont pâtit tout le personnel.

Devant l’indifférence et le mutisme des responsables du CHU de Marrakech et du ministère de la Santé à l’égard des revendications de l’ensemble du personnel, pourtant légitimes, le bureau local dudit Centre souligne, via un communiqué, qu’il est contraint d’opter pour cette action militante en vue de faire aboutir leurs doléances. Pour Aziz Tifaq, secrétaire général du bureau syndical au CHU Mohammed VI de Marrakech, la direction générale du Centre est le premier responsable de la détérioration de la situation du personnel et de la tension qui y règne.

Lire la suite

16 condamnations après les manifestations contre la cherté de la vie à Marrakech

Yabiladi, 28 février 2013 :

En 2012, les manifestations se sont multipliées dans la pays pour dénoncer la chereté de la vie et en particulier le coût de l’eau et de l’électricité. La manifestation de Sidi Youssef Ben Ali, à Marrakech, en décembre dernier, a été l’une des plus marquantes. Hier, six manifestants ont écopé de peines d’emprisonnement. Au total, 16 personnes ont été condamnées suite à cette manifestation.

Six individus ont été condamnés à des peines d’emprisonnement allant de 12 à 24 mois, pour leur implication dans les échauffourés à Sidi Youssef Ben Ali, en décembre dernier. La sentence a été prononcée hier, mercredi 27 février, par le tribunal de première instance de Marrakech, rapporte la MAP. Les mis en cause étaient poursuivis en état d’arrestation pour « attroupement armé, détérioration et destruction d’installations publiques, outrage à des fonctionnaires en exercice de leurs fonctions et désobéissance ».

Lire la suite