Archives de Tag: marche blanche

Crime d’honneur en Tunisie: Marche blanche en mémoire d’Eya, brûlée vive par son père

Une marche blanche est organisée  jeudi 19 juin à 12h place des droits de l’homme à Tunis, pour lutter contre le silence des médias et alerter sur le traitement des femmes en Tunisie.

6a01156fb0b420970c016762031d7d970b

L’histoire avait choqué sur les réseaux sociaux. Eya, une collégienne de 13 ans, est morte brulée vive par son père. Une marche blanche est organisée pour lutter contre le silence des médias et alerter sur le traitement des femmes en Tunisie. Parmi les organisateurs, Faten Abdelkefi, et Amal Bint Nadia, journaliste.

Lutter contre « l’indifférence »

Les circonstances du drame ne sont pas encore clairement établies. Selon certains témoignages, Eya serait rentrée du collège le 28 mai, en compagnie d’un camarade de classe, d’autres affirment que le père aurait aperçu sa fille en compagnie de camarades à l’intérieur du collège. Un acte qui aurait poussé son père à l’asperger d’essence avant de la brûler. Lire la suite

POUR MÉLISA. Appel à rassemblement du Collectif de soutien aux familles roumaines et bulgares de Bobigny

poupee-bruleeUne petite fille est morte dans l’incendie qui a frappé un bidonville à Bobigny. La mort de Melissa n’est pas un fait-divers. C’est le résultat d’une politique que la LDH ne cesse de condamner.

Si des hommes, des femmes et des enfants sont contraints de s’entasser dans des abris précaires, sur les rares espaces disponibles, sans accès à l’eau, sans évacuation des déchets, sans sécurité incendie, c’est qu’ils ne peuvent accéder à un logement décent, c’est qu’ils ont été chassés dix fois, vingt fois des lieux qu’ils occupaient précédemment, c’est que les évacuations répétées les condamnent à toujours davantage d’entassement et de précarité.

Le ministère de l’Intérieur et le préfet de Seine-Saint-Denis mènent une politique répressive et font du chiffre à coup d’opérations policières, en affectant d’ignorer les dégâts d’une politique qui ne règle rien, mais accroît l’insécurité des populations qui en sont victimes et contribue à aggraver la stigmatisation et le racisme dont elle font l’objet. Lire la suite