Archives de Tag: Lorraine

Pôle Emploi : du contrôle des chômeurs au contrôle des conseillers

CGT Pôle Emploi Lorraine, 5 septembre 2014 :

Les récentes déclarations du ministre du Travail sur les offres d’emploi non pourvues et sur la nécessité (selon lui) d’augmenter les contrôles des chômeurs ont suscité de nombreuses réactions.

Ce que ne sait pas le grand public c’est que depuis fin 2011, la Direction Générale de Pôle Emploi sous l’impulsion des gouvernements Fillon, Ayrault et Valls met en place un contrôle mensuel des conseillers.

Lire la suite

Metz : 120 cheminots ont envahi le CE de la SNCF Lorraine

France 3 Lorraine, 24 avril 2014 :

Jeudi 24 avril 2014, la CGT Cheminot et SUD Rail de la Région SNCF Lorraine ont envahi vers 10h le bâtiment de la Direction dans lequel se déroulaient la séance du Comité d’établissement Lorraine. Ils dénoncent le projet de disparition d’une centaine de postes d’agents de guichets et d’escale.

La CGT Cheminot et SUD rail ont appelé à un mouvement de grève jeudi 24 avril dans les gares de la région Lorraine pour dénoncer le projet de la SNCF régionale de supprimer plus de 300 postes dans les prochaines années dont une centaine de postes d’agents de guichets et d’escale.

Lire la suite

La colère des cheminots lorrains

Nancy. Les autocars seront de sortie, aujourd’hui, en Lorraine, pour palier le manque de conducteurs de trains régionaux.

Ils n’étaient qu’une quarantaine à manifester, hier midi, devant la direction de l’établissement voyageurs, quai Claude-Le-Lorrain, à Nancy.

Ils n’étaient qu’une quarantaine à manifester, hier midi, devant la direction de l’établissement voyageurs, quai Claude-Le-Lorrain, à Nancy.

La CGT communique, en effet, un taux de participation de 90 % à la grève lancée hier, aux côtés de FO, de la CFDT et de SUD, « avec seulement un train sur neuf », assure le responsable CGT Fabien Bauer. Selon lui, « les deux trains sur trois annoncés par la SNCF pour ce vendredi comprennent, en fait, les trajets assurés par des cars ». Lire la suite

Les raisons de la grève sur les TER Lorraine

Ici Nancy, 31 octobre 2013 :

Alors que des perturbations sont annoncées en milieu d’après-midi sur la circulation des trains TER Lorraine, Fabien BAUER, délégué pour le secteur fédéral CGT des Cheminots de Nancy nous explique la colère des syndicats.

Sur quels thèmes portent les revendications ?
Il y a plusieurs revendications, d’une part celles des conducteurs de train concernant les conditions de travail, ils demandent le rattrapage du repos férié, une meilleure prise en compte des roulements. À l’établissement commercial, les agents de train réclament le respect du dialogue social, il faut savoir qu’il n’y a aucun dialogue avec le directeur de l’établissement. On déplore de nombreux problèmes notamment sur la sécurité et des agressions au quotidien que l’on voudrait aborder, mais le dialogue est complètement fermé. Il y a aussi les agents de la vente et de l’accueil en gare concernant la question de l’emploi. Au total 20 emplois sont menacés suite à un plan de réduction budgétaire de la SNCF. Sont à l’ordre du jour, la fermeture de la gare à Liverdun et les fermetures des boutiques au centre commercial Saint-Sébastien à Nancy, Saint-Max ou encore Vandoeuvre. Enfin, l’embauche à statut de tous ceux qui rentrent en CDD à la SNCF, il n’y en a que 20 % qui rentrent en statut cheminots a la SNCF…

Lire la suite

Pagny-sur-Moselle : grève des salariés de Bonna Sabla

Le Républicain Lorrain, 12 septembre 2013 :

Pour protester contre la fermeture annoncée du site fin 2014, les salariés de Bonna Sabla de Pagny-sur-Moselle étaient en grève hier. Deux autres établissements en France sont également menacés.

Jean-Marc, les deux Thierry ou encore Bernard, le secrétaire du comité d’entreprise de Bonna Sabla Pagny-sur-Moselle, ont produit depuis des années des éléments en béton préfabriqué pour la ligne du TGV Est ou la centrale de Cattenom. Ils ont même travaillé à la réalisation d’abris antiatomiques pour l’armée américaine, en Allemagne. Mais plus rien ne semble pouvoir les protéger du choix de la direction de l’entreprise de fermer le site meurthe-et-mosellan le 31 janvier 2014. Sauf leur volonté farouche de refuser la fatalité, et de se mobiliser en espérant infléchir la décision du groupe, annoncée au comité central d’entreprise qui s’est tenu à Paris au mois de juillet dernier.

Lire la suite

Manifestation pour l’amnistie des militants syndicaux à Metz

France Bleue, 30 juin 2013 :

Une centaine de personnes ont défilé ce samedi 29 juin 2013 dans les rues de Metz. Une manifestation de soutien pour Fouad Harjane, militant messin de la Confédération Nationale du Travail, condamné à payer près de 40 000 euros pour une action syndicale. La question de l’amnistie sociale, civile et pénale des militants est à nouveau soulevée.

Ils sont citoyens, beaucoup font partie d’organisations de gauche (CNT, CGT, NPA, MJS, Front de Gauche, PCF, la Fase…). Ils sont venus soutenir Fouad Harjane, ce militant de la CNT, la Confédération Nationale du Travail. En mars dernier, le tribunal de Grande Instance de Metz l’a condamné à payer près de 40 000 euros de dommages et intérêts à la SNCF. Les faits remontent à 2006, lors des mouvements sociaux contre le CPE, le contrat première embauche. Avec plus de 800 personnes, Fouad avait bloqué la gare de Metz pendant plus d’une heure pour protester contre cette réforme. Seulement voilà, 7 ans après cette action, il est le seul à être condamné à payer.

Lire la suite

Mouvement de grève au centre de tri postal de Pagny-lès-Goin (57)

Le Républicain Lorrain, 28 juin 2013 :

Mobilisation importante, hier, devant la plate-forme courrier de La Poste à Pagny-lès-Goin. Agents et syndicats ont exprimé « un ras-le-bol ».

Le fonctionnement de la plate-forme courrier de La Poste, basée à Pagny-lès-Goin, près de l’aéroport régional, a été perturbé par un mouvement social, hier, durant toute la journée. A l’appel de cinq organisations syndicales (Sud, CGT, FO, CFDT et CFTC) engagées dans un mouvement unitaire, une partie des 340 agents du centre de tri s’est mise en grève afin de protester contre « un manque de dialogue social » et une réorganisation à venir au sein de cette immense paquebot postal mis en service en 2007. « Ils veulent changer les rythmes de travail de certaines brigades, en forçant certaines à travailler beaucoup plus de samedis qu’aujourd’hui  », indique Thierry Girardot, de la CGT. Les salariés disent redouter une détérioration de leurs conditions de travail.

Lire la suite