Archives de Tag: Longvic

Mory Global : les salariés veulent partir la tête haute

Le Bien Public, 1 avril 2015 :

Ce mardi, la liquidation de Mory Global a été officiellement prononcée. À Longvic, les salariés poursuivent une grève pour obtenir le meilleur PSE possible et une prime supra légale.

Alors que la liquidation judiciaire de Mory Global (ex-Mory Ducros) a été prononcée ce mardi après-midi au tribunal de commerce de Bobigny (93), avec une poursuite d’activité jusqu’au 30 avril, les salariés du site de Longvic poursuivent leur mouvement de grève entamé le 17 mars. Chaque jour, ils sont une vingtaine à se relayer devant la rue du 19-Mars-1962. La cinquantaine de salariés de Longvic fait partie des 2 150 employés français qui sont licenciés pour motifs économiques. « Il n’y a pas de surprise, tous les salariés sont touchés par la liquidation, sans compter les incidences négatives sur la sous-traitance », regrette Patrick Balmain, délégué du personnel CGT. « Nous sommes tous morts », ajoute un autre salarié. « J’ai tout perdu », poursuit un autre.

Lire la suite

Mory Global à Longvic : toujours en grève

Le Bien Public, 21 mars 2015 :

Les salariés de l’entreprise MoryGlobal, rue du 19-Mars- 1962, bloquent toujours les accès de leur entreprise aux camions…

«Aujourd’hui, c’est une journée de négociation au niveau national », a expliqué vendredi le délégué du personnel CGT Patrick Balmain. « Depuis mardi soir, nous sommes en grève et depuis mercredi, nous bloquons les issues de l’entreprise. En France, plus d’une trentaine d’autres agences sont aussi en blocage, en grève ou entreprennent des opérations escargot… » Il indique également que la société est en redressement judiciaire et qu’une offre de reprise partielle a été faite qui propose de garder deux cents salariés sur les deux mille deux cents du groupe.

Lire la suite

La direction de SUNTEC Longvic veut sanctionner notre Délégué syndical CGT

Communiqué de la CGT Suntec :

Au quotidien, la CGT SUNTEC se bat pour obtenir des avancées pour les salariés.
Elle est confrontée à une direction qui maintient une opacité sur la réalité des comptes de l’entreprise, qui a des positions à géométrie variable, qui exerce sans cesse des pressions sur nos délégués.

Pour les salariés, ce sont des sacrifices qui leur sont demandés : salaires qui n’augmentent pas, dégradation des conditions de travail, baisse des effectifs etc…

Lire la suite

Mory Ducros : une nuit avec le piquet de grève à Longvic

Le Bien Public, 31 janvier 2014 :

Si le site Mory Ducros de Longvic, 59 salariés, va être sauvé par Arcole Industries, les salariés ont fait grève durant deux nuits… pour les huit licenciés de Côte-d’Or, et par solidarité avec leurs collègues de toute la France.

Dans l’entrepôt, qui a habituellement des allures de ruche, seulement trois personnes s’échinent à préparer des palettes, mercredi soir. Deux chefs et un autre homme… Les 17 autres salariés de l’équipe de nuit de Mory Ducros, à Longvic, sont devant les grilles. Un camion arrive. « Je te laisse rentrer, mais tu promets que tu repars à vide », lance un salarié au chauffeur, qui n’a pas été dérouté par sa direction. « Pas de souci les gars, je respecte votre combat. » Il passe le portail, orné de deux drapeaux de la CGT, qui flottent dans la nuit noire. Il repartira d’ailleurs quelques minutes plus tard. Avec sa remorque. Ce sera le seul camion de la nuit. Les autres avaient été prévenus et dirigés vers Lons-le-Saunier, chez un prestataire extérieur.

Lire la suite

Contre la fermeture de leur usine à Longvic, ils manifestent… en Pologne

France 24, 2 décembre 2013 :

Des ouvriers de l’usine dijonnaise de l’équipementier automobile américain TRW ont passé trois jours sur les sites polonais du groupe où une partie de leur activité a été délocalisée. Une manière inédite de protester contre la fermeture de l’usine.

Ils sont rentrés de Pologne samedi 30 novembre. “Satisfaits”, résume Christophe Depierre, délégué CGT et membre de l’intersyndicale de l’usine de l’équipementier automobile américain TRW de Longvic, contacté par FRANCE 24. Mais qu’on ne s’y trompe pas : pour lui et la quarantaine de salariés du site en péril de l’agglomération de Dijon, ce déplacement n’avait rien de vacancier. Ils sont allés à la rencontre des ouvriers polonais de TRW, où une partie de la charge de travail du site de Longvic a été délocalisée. C’est la première fois, en Europe, que des salariés d’une usine menacée de fermeture manifestent leur colère devant les locaux des sites appelés à reprendre leur activité.

Lire la suite

Longvic : les salariés d’Initial en grève

Le Bien Public, 22 mai 2013 :

Depuis ce matin, la quasi-totalité des salariés d’Initial à Longvic (21), sont en grève. Comme 20 autres sites, sur la soixantaine que compte l’entreprise de location et entretien d’articles textiles, en France.

À l’initiative du mouvement, la CGT, qui dénonce la prise en compte de l’absentéisme dans les futurs critères de calcul de l’intéressement. Aujourd’hui, selon leurs salaires, les salariés touchent 250 à 350 € de prime d’intéressement, tous les quatre mois.

Lire la suite

Longvic (21) : La grève continue à Tetra Pak

France 3 Bourgogne, 7 avril 2012 :

Le mouvement débuté jeudi à 4 heures du matin et reconduit met en cause les conditions de travail.

La production est complètement arrêtée et la majorité des salariés de l’entreprise de production d’emballages de liquides alimentaires Tetra Pak (270 salariés sur un total de 350) sont toujours en grève. Ils dénoncent une aggravation des risques psycho-sociaux sur le site de Longvic, dans la banlieue de Dijon.

« La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est le licenciement de l’infirmière de l’entreprise pour des motifs qui ne nous apparaissent absolument pas justifiés. En fait, licencier l’infirmière, c’est s’attaquer à la santé au travail dans l’entreprise », explique Patrice Desfray, délégué du personnel et secrétaire du CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail).

Lire la suite

Longvic (21) : Grève à l’usine Tetra Pak

Le Bien Public, 6 avril 2012 :

90 % des effectifs de Tetra Pak étaient en grève hier matin. Raison invoquée par les grévistes, le management de l’entreprise, jugé délétère depuis deux ans.

Près de trois cents salariés de l’entreprise Tetra Pak ont débrayé hier matin pour dénoncer les nouvelles conditions de management « mises en place depuis l’arrivée du nouveau directeur il y a deux ans » sur le lieu de production de Longvic, indiquent les grévistes.

« Nous sommes passés progressivement d’un style de management à la suédoise, basé sur l’écoute et l’échange, à un modèle anglo-saxon, basé sur la performance », entament conjointement les quatre syndicats appelant à la grève CGT, CFDT, Unsa et CFE-CGC. Sur un document ébauchant leurs revendications, les syndicats demandent l’arrêt de la gestion par « la menace et le harcèlement ». Il dénonce également « une baisse des effectifs » et « une surcharge de travail conséquente » sur les chaînes de production d’emballage pour boissons.

Lire la suite

TRW : Grève éclair sur le site de Longvic

Autopro, 28 avril 2011 :

Elle n’a duré que deux jours : la grève des salariés TRW du site de Longvic* s’est terminée sur la victoire de ces derniers. Ils réclamaient une revalorisation des salaires à hauteur de 5% dans le cadre des Négociations annuelles obligatoires. La direction ne proposait que 2,2%. Insuffisant pour les représentants syndicaux qui estiment notamment avoir «suffisamment mis la main à la pâte pour que l’entreprise passe le cap de la crise. À présent, nous attendons un retour et nous aussi, comme les entreprises, nous sommes confrontés à des frais fixes qui rendent nos vies plus difficiles », expliquait Christophe Depierre, délégué CGT. Deux jours d’arrêt de travail plus tard, la direction proposait 4,2%. Les grévistes ont également obtenu une revalorisation de leur prime de panier et une augmentation de la valeur du ticket restaurant de 6 € à 7,50 €. À cela s’ajoute une augmentation de 3 % concernant les rémunérations des personnels administratifs et techniciens, non grévistes, obtenue par ces derniers au cours de négociations parallèles.

Lire la suite

Longvic : Les salariés de la TRW débrayent

Le Bien Public, 11 avril 2011 :

Longvic (21) : Ce matin, les salariés de l’entreprise TRW, spécialisée dans la fabrication de valves de direction assistée, ont quitté leur poste de production pour rejoindre un mouvement de grève illimitée, à l’appel de l’intersyndicale FO-CGT-CFDT-CFTC.

La quasi-totalité des salariés (99 sur 100) a décidé de débrayer, après que la négociation annuelle obligatoire n’a pu aboutir vendredi dernier, lors d’une réunion avec la direction.

Lire la suite