Archives de Tag: logement

Paris: manifestation contre les expulsions après la fin de la trêve hivernale

BFMTV, 2 avril 2016 :

Quelques centaines de personnes manifestaient samedi après-midi à Paris pour réclamer l’arrêt des expulsions, au lendemain de la fin de la trêve hivernale, période pendant laquelle les ménages ne peuvent être mis à la rue.

« Qu’est-ce qu’on veut? Des logements! Pour qui? Pour tous! Pour quand? Maintenant! », scandaient les manifestants, parmi lesquels de nombreuses familles, réunis à l’appel d’associations (Droit au Logement, Confédération syndicale des familles…) et syndicats (CGT, Solidaires, Sud Santé sociaux…).

Lire la suite

Déchainement policier contre un village rrom en Russie

Ce 17 mars, pas moins de 500 flics de l’OMON (équivalent des CRS) se sont déployés et ont réprimé les habitantes et habitants du village rrom Plekhanovo (oblast de Tula) qui protestaient contre la coupure de l’alimentation en gaz du village.

Lire la suite

Besançon : Des rats sur l’Aire d’Accueil des gens du voyage de la Malcombe

Communiqué de presse de l’association Espoir et fraternité Tsigane de Franche-Comté :

Depuis plusieurs mois , l’aire d’accueil de la Malcombe à Besançon est infesté par les rats . Jamais il n’y a eu autant de rats sur l’aire d’accueil , avec tous les dangers que cela représente pour la santé et la sécurité des habitants , en particulier les enfants !

L’agglomération du Grand Besançon doit assurer des conditions de vie décente à tous les habitants et il est scandaleux que des familles vivent dans de telles conditions .

Lire la suite

Londres : La population face à la crise du logement

Le Vif, 14 février 2016 :

Manifestations, étudiants en grève des loyers: la colère gronde chez les Londoniens, exaspérés par la hausse sans fin des prix du logement qui pousse les locataires vers des biens toujours plus petits pour espérer boucler leurs budgets.

Avec une population de 8,6 millions d’habitants, Londres est une ville monde accueillant chaque année quatre fois plus de nouveaux résidents (environ 100.000) que ne sont construits de logements.

« C’est bien simple, la situation est en train de devenir intenable », déplore John Ford, 60 ans.

Lire la suite

Grève du 115 à Toulouse : l’Etat débloque des fonds pour l’hébergement d’urgence

France 3 Midi-Pyrénées, 12 février 2016 :

Après quatre jeudis de grève du 115, la préfecture de la Haute-Garonne a annoncé un plan exceptionnel de 825 000 euros pour l’hébergement d’urgence, répondant en grande partie aux revendications des grévistes et des associations.

La préfecture de la Haute-Garonne a débloqué des fonds exceptionnels d’un montant de 825 000 euros pour l’accueil et l’hébergement des personnes en situation de précarité.

Lire la suite

Au «115» de Toulouse, la grève pourrait durer

La Dépêche, 12 février 2016 :

Plusieurs dizaines de personnes ont répondu, hier, à la nouvelle grève déclenchée par la quarantaine de salariés de la Veille sociale de Haute-Garonne, le Pôle d’accueil d’information et d’orientation (PAIO), le 115 et l’Equipe mobile sociale et de santé (EMSS). Les grévistes, qui en sont à leur quatrième débrayage (de deux heures) depuis le 21 janvier, ont organisé une action spectaculaire, hier, en se couchant pendant plusieurs minutes sur l’avenue Etienne-Billières devant l’entrée du PAIO, agitant banderoles et slogans. Histoire de se faire entendre par des pouvoirs publics sur le manque pérenne de places en hébergement d’urgence pour les sans-abri.

En l’occurrence, la préfecture de Haute-Garonne qui «n’a pas souhaité faire de commentaires», hier, tout en maintenant le dispositif annoncé fin 2015 : à savoir, 2 314 places d’hébergement dont 860 d’urgence. Du côté du 115, qui réclame un «Plan Marshall pour les sans-abri», le quotidien n’a pas changé d’un iota. Des dizaines de personnes, dont beaucoup de femmes seules, doivent trouver refuge dans la rue, faute d’hébergement, avec le froid qui revient. A quand une cinquième grève ?

Veille sociale et 115 : une quatrième grève à Toulouse

La Dépêche, 11 février 2016 :

Ce sera aujourd’hui la quatrième grève depuis la première, le 21 janvier, décrétée par la quarantaine de salariés de la Veille sociale de Haute-Garonne, le Pôle d’accueil d’information et d’orientation (PAIO), le 115 et l’Equipe mobile sociale et de santé (EMSS) qui réclament un véritable «Plan Marshall en Haute-Garonne pour les sans-abri». Un droit de grève exercé par ces services, à la fois sous la tutelle de l’État (préfecture) et de la mairie de Toulouse, «pour alerter les pouvoirs publics sur le manque persistant de places d’hébergement pour les personnes sans abri en détresse. De fait, nous sommes dans l’impossibilité de remplir correctement notre mission de service public».

Le 115 laisse 180 personnes par jour dans la rue

Tous les jours, le «115» adresse des refus aux personnes dans la détresse qui appellent pour trouver un logement d’urgence. La Veille assure «continuer de laisser en moyenne 180 personnes à la rue chaque jour, malgré une augmentation effective du nombre de places en 2015. Notre département reste encore sous équipé, c’est pour cela que nous appelons le gouvernement, à prendre la mesure de la nécessité d’un plan d’urgence».

Lire la suite

Toulouse : Les travailleurs sociaux du 115 à nouveau en gréve

Toulouse Info, 4 février 2016 :

Comme souvent les services du 115 et les travailleurs de la veille sociale sont « au bord de la crise de nerfs ». Difficile pour ces derniers de trouver des places d’ hébergements pour tous les sans-abris à Toulouse.

Alors comme les 21 et 28 janvier, les salariés du 115 étaient en grève ce jeudi à Toulouse. Ces travailleurs sociaux intervenant auprès des sans-abris dénoncent sans relâche le manque de places d’hébergement d’urgence pour les plus démunis.

Lire la suite

Paris: manifestation contre l’expulsion de Rroms

Le Figaro, 1 février 2016 :

Une centaine de personnes, pour la plupart des Roms installés dans un bidonville du nord de Paris, ont manifesté aujourd’hui devant la mairie du 18e arrondissement pour protester contre leur expulsion prévue cette semaine. «On reste ici», «on veut des papiers», ont-ils scandé. Sur le parvis de la mairie, une fillette tenait une pancarte disant «Des enfants sans toits = plus d’école». Des adolescents avaient accroché un panneau sur une grille de la mairie, sur lequel on pouvait lire: «Non aux expulsions coûteuses, inutiles, depuis 25 ans».

Mais une longue réunion à la mairie a permis de confirmer la décision: l’expulsion est prévue cette semaine, ont indiqué des représentants d’associations. Le campement sera démonté «dès que possible» et ses habitants relogés pendant deux semaines dans des hôtels, a déclaré Gérald Briant, l’adjoint au maire du 18e chargé des affaires sociales. Le campement est «dangereux. En cas de feu, il n’y a pas de possibilité de sortie rapide», a justifié cet élu PCF Front de gauche, s’engageant toutefois à tout faire pour que les 200 habitants du bidonville (ils étaient 400 auparavant) soient relogés à terme sur différents terrains de plus petite taille.

Lire la suite

Toulouse : le 115 en grève contre la levée du plan Grand Froid

France Bleu, 20 janvier 2016 :

Déclenché par la préfecture de Haute Garonne ce weekend, le plan grand froid a été levé au bout de 48 heures. Les associations et le personnel du 115 reprochent à l’Etat de remettre à la rue des sans-abris, faute de places d’hébergement.

250 personnes, des familles et des femmes avec enfant notamment, vivent chaque soir dans la rue à Toulouse, faute de places d’hébergement. Les services du 115 tirent la sonnette d’alarme. Les personnels de la veille sociale se mettent en grève ce Jeudi 21 Janvier pour dénoncer le manque cruel de places d’hébergements d’urgence.

Lire la suite