Archives de Tag: Leroy-Somer

Leroy-Somer : les grévistes restent mobilisés à Angoulême

France Bleue, 5 janvier 2015 :

Le site de Rabion, et la fonderie sont débloqués depuis mercredi dernier suite à un recours de la direction, mais le personnel a reconduit le mouvement lors d’une AG.

Lero

Pas question de baisser les bras, précise la CGT. L’activité a de l’entreprise a été ralentie en raison des vacances. L’emsemble des salariés reprennent le travail ce matin.

Lire la suite

Leroy-Somer : La lutte continue !

Une centaine de travailleurs de l’usine Leroy-Somer ont participé samedi à une assemblée générale sur le site de Rabion (Angoulême). Le mouvement de grève a été reconduit et les ouvriers en lutte s’apprêtent à aller vers les autres sites dès lundi matin pour distribuer un tract et tenter de mobiliser les autres travailleurs du groupe.

Lero

Un deuxième réveillon de piquet pour Leroy-Somer

Charente Libre, 1er janvier 2015 :

Ils étaient une quarantaine à compter davantage sur la chaleur humaine que sur la clémence des températures extérieures. Les grévistes de Leroy-Somer n’ont pas levé le camp. S’ils ont laissé libres les accès à l’usine de Rabion, ils ont tenu à occuper le terrain et à passer leur second réveillon sur le site.

«De toute manière, on ne bougera pas tant que l’on n’aura pas obtenu satisfaction, même après la réouverture de l’usine lundi», disait ce jeudi midi Eric Géreaud, le secrétaire de la CGT.

Lire la suite

Leroy-Somer: la justice ordonne la fin du blocus, la grève continue

Charente Libre, 31 décembre 2014 :

Les grévistes de Leroy-Somer, qui tiennent depuis maintenant quatorze jours le siège de l’usine de Rabion et de la fonderie, à Angoulême, ont décidé en assemblée générale ce mercredi matin de poursuivre leur mouvement.

« Nous nous tiendrons à la décision de justice, explique Eric Géraud, délégué syndical central CGT, et nous laisserons passer les camions qui se présenteront. » Pour autant, les ouvriers comptent bien rester rassemblés devant les portes du site pour montrer leur détermination demeurée « intacte » selon le syndicat : « Dans les faits le mouvement n’a pas été reconnu illégal, les neuf personnes assignées ne font l’objet d’aucune condamnation, et ça c’est le plus important » insiste Eric Géraud.

Lire la suite

Leroy-Somer (Angoulême) : Un exemple à suivre !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

A l’usine Leroy-Somer d’Angoulême, les travailleurs ont constaté que la prime de participation avait encore baissé pour ne représenter que 20% d’un salaire mensuel. Depuis le 17 décembre, les travailleurs de l’usine Leroy-Somer sont en grève pour exiger un treizième mois. Après avoir passé le réveillon de Noël devant l’usine, les ouvriers se préparent à passer un deuxième réveillon de lutte. Avec les prix qui explosent et les salaires qui stagnent, les travailleurs de l’usine ont bien raison de refuser d’accepter cette nouvelle baisse de leurs revenus.

La solidarité de nombreux habitants de l’agglomération montre qu’au-delà de Leroy-Somer, cette lutte est celle de toute la classe ouvrière. Il n’y a pas qu’à Leroy-Somer qu’on n’en peut plus des salaires qui stagnent, des primes qui baissent… alors que tout devient plus cher. Il n’y a pas qu’à Leroy-Somer où avec nos salaires, il faut aussi subvenir aux besoins d’un proche, d’un concubin, d’un enfant ou d’un parent touché par le chômage. Que ce soit dans la métallurgie, le commerce, les transports, la santé, le BTP et dans bien d’autres secteurs, nous sommes des millions à ne plus pouvoir joindre les deux bouts. Pour 2015, il est serait temps de prendre exemple sur le combat des ouvriers de Leroy-Somer, de ne rien lâcher et de se battre tous ensemble pour des hausses de salaires !

Leroy Somer: neuf grévistes devant le juge des référés, décision rendue demain matin

Sud Ouest, 30 décembre 2014 :

Neuf salariés qui bloquent le site de Rabion à Angoulême étaient assignés cet après-midi devant le juge des référés pour exercice abusif du droit de grève.

Salle d’audience bondée cet après-midi, au palais de justice d’Angoulême. Neuf salariés de Leroy-Somer étaient assignés devant le juge des référés par leur entreprise notamment pour exercice abusif du droit de grève.

Lire la suite

Grève à Leroy-Somer : neuf salariés au tribunal

Charente Libre, 30 décembre 2014 :

La direction demande l’expulsion des salariés qui bloquent Rabion depuis treize jours. L’audience de référé se tient en ce moment.

c-est-ce-mardi-apres-midi-que-neuf-salaries-principalement_461206_800x600

150 salariés sont au tribunal en ce moment pour soutenir les neuf salariés convoqués.

La direction de Leroy-Somer a donné ce lundi en fin de matinée sa réponse aux grévistes qui tiennent depuis treize jours le siège de l’usine de Rabion à Angoulême: deux huissiers de justice et des assignations en référé devant le tribunal de grande instance.

Lire la suite

Angoulême : Appel des grévistes de Leroy-Somer

En lutte pour l’obtention d’un treizième mois depuis le 17 décembre, les ouvriers en grève de l’usine Lerroy-Somer ont reçu ce matin (29 décembre) la visite des huissiers envoyés par la direction.Neuf travailleurs ont été assignés aujourd’hui et sont reconvoqués demain à 12 h 30. Les grévistes appellent un maximum de personnes à venir manifester leur solidarité demain (30 décembre) devant le Palais de Justice, place Francis Louvel à Angoulême.

Leroy

Suivre la lutte des ouvriers de Leroy-Somer sur leur page facebook.

Leroy-Somer à Angoulême : la direction attaque le blocus au tribunal

Sud-Ouest, 29 décembre 2014 :

La direction de Leroy-Somer a engagé une procédure en référé pour demander la réouverture de l’usine de Rabion, à Angoulême. A l’appel de la CGT, les grévistes bloquent l’accès à ce site stratégique depuis le 17 décembre.

Douze jours de grève et une détermination intacte. Hier après-midi, les salariés grévistes de Leroy-Somer continuaient à bloquer l’accès au site de Rabion, à Angoulême. Un site stratégique puisqu’il permet à l’industriel d’assurer ses livraisons, notamment en direction de ses plus importants clients.

Lire la suite

Vidéos : Grève à l’usine Leroy-Somer pour les salaires

Depuis le 17 décembre, les travailleurs de l’usine Leroy-Somer à Angoulême sont en lutte pour un treizième mois. Après avoir passé le réveillon de Noël devant l’usine, les ouvriers se préparent à passer un deuxième réveillon de lutte. La solidarité de nombreux habitants de l’agglomération montre qu’au delà de Leroy-Somer, cette lutte est celle de toute la classe ouvrière. Que ce soit dans la métallurgie, le commerce, les transports, la santé, le BTP et dans bien d’autres secteurs, nous sommes des millions à ne plus pouvoir joindre les deux bouts. Pour 2015, il est serait temps de prendre exemple sur le combat des ouvriers de Leroy-Somer, de ne rien lâcher et de se battre tous ensemble pour des hausses de salaires, pour qu’enfin ce soient les patrons qui passent à la caisse !

Lire la suite