Archives de Tag: La Mède

La lutte contre la loi travail dans les bouches-du-Rhône

Le Parisien, 31 mai 2016 :

Plateforme logistique Clesud bloquée à Miramas (Bouches-du-Rhône). A l’appel de la CGT, des salariés mènent depuis 6 heures une opération de tractage contre la loi El Khomri sur la plateforme logistique Clesud à Miramas (Bouches-du-Rhône) qui approvisionne la grande distribution. «Environ 300 ou 400, militants CGT mais aussi de l’intersyndicale – Solidaires et FO – mènent une opération massive de tractage contre la loi Travail sur la zone, ce n’est pas un blocage mais il y a des perturbations. On se battra jusqu’au retrait de la loi», a déclaré Maxime Picard, l’un des responsables de l’union départementale de la CGT 13.

horsdequestionv2

Deux raffineries des bouches-du-Rhône à l’arrêt. Outre cette opération, deux des trois raffineries des Bouches-du-Rhône, celle d’Ineos à Lavéra et la raffinerie de Provence (groupe Total) à La Mède, étaient toujours à l’arrêt. La troisième raffinerie, celle d’Exxonmobil à Fos-sur-Mer, était perturbée, et la grève, prévue au moins jusqu’à jeudi, se poursuivait au terminal pétrolier du Grand port maritime de Marseille, a-t-il ajouté. Une trentaine de navires pétroliers étaient bloqués au large du terminal dans la journée de lundi à cause de ce mouvement, a précisé une porte-parole du port, soulignant que les activités non-pétrolières n’étaient pas touchées.

Publicités

Fos-sur-Mer : « C’est la pénurie de droits qui menace le plus les salariés, pas la pénurie de carburant »

France Bleu, 23 mai 2016 :

Des salariés empêchent depuis lundi au petit matin les camions de remplir leurs cuves au dépôt de carburant de Fos-sur-Mer. Les salariés des sites pétrochimiques de l’Etang de Berre sont en grève contre la loi Travail.Conséquence : de nombreuses stations-services sont déjà en rupture.

La mobilisation pour le retrait de la loi Travail continue. Les salariés du site pétrochimique de l’étang de Berre ont décidé de faire grève à l’appel des syndicats CGT, FO et Sud. Ils suivent le mouvement de leurs collègues du nord et de l’ouest de la France où plusieurs raffineries sont à l’arrêt.

Lire la suite

Bouches-du-Rhône : La CGT entame un « festival » de grèves dans la pétrochimie

Maritima Info, 18 mai 2016 :

Les syndicats CGT des entreprises pétrochimiques appellent les salariés à s’inscrire dans un mouvement de grève continu depuis hier, sur l’ensemble des sites du pourtour de l’étang de Berre et de Fos-sur-mer. Objectif : le retrait de la loi Travail.

À chaque jour sa programmation. Sauf qu’à défaut de voir se succéder des artistes sur scène, le « festival » entamé par la CGT promet plutôt un « spectacle » itinérant, qui touchera successivement tous les sites pétrochimiques du territoire. Le calendrier est d’ores et déjà fixé, après LVE aujourd’hui, ce sont Ineos, Naphtachimie, Kem One et Air Liquide qui entrent dans la danse demain, relayés par LyondellBasell-Fos vendredi, Total-La Mède lundi, et Fluxel mercredi.

Lire la suite

Loi travail : les blocages provoquent des pénuries de carburant

Le Figaro, 18 mai 2016 :

La grogne sociale ne faiblit pas pour obtenir le retrait de la loi travail. Depuis mardi matin, les routiers et grévistes procèdent notamment à des blocages sur des sites pétroliers dans l’Hexagone. Certaines stations-service se retrouvent donc à court de carburants pour satisfaire la demande des automobilistes. Le secrétaire d’État chargé des Transports, Alain Vidalies, assure néanmoins qu’il n’existe «aucun risque de pénurie» de carburant à ce stade.

Mardi, les raffineries de Donges (Loire-Atlantique), La Mède (Bouches-du-Rhône) et du Havre (Seine-Maritime) étaient bloquées ou à l’arrêt. A Donges, l’activité a repris normalement malgré les blocages, ce mercredi, a confirmé un responsable au Figaro. Ce mercredi, la situation est particulièrement critique en Normandie: la raffinerie du Havre et plusieurs dépôts de carburants se révèlent inaccessibles. Les principaux accès au Havre sont bloqués, sauf l’accès nord, selon la préfecture de Seine-Maritime.

Lire la suite

41ème jour de grève à Total La Mède

Maritima Info, 22 juillet 2015 :

La raffinerie est à l’arrêt depuis le 11 juin, début d’un mouvement lancé par la CGT, farouchement opposée au projet de reconversion du site. La procédure légale de consultation des organisations syndicales est désormais terminée. Résultat, le volet industriel a été rejeté en bloc alors que les mesures sociales d’accompagnement des salariés, dont le poste va être supprimé (178 en tout), ont été approuvées à la majorité, CFE-CGC, CFDT, et FO au plan local (le syndicat n’est pas représentatif au plan national). Pour Bruno Casano, délégué FO à Total La Mède, le volet social est acceptable. « Même si c’est perfectible, je trouve que ça été plutôt bien négocié. Je suis assez satisfait de la tournure qu’ont pris ces négociations des MSA » (mesures sociales d’accompagnement).

Ce n’est pas du tout l’avis de la CGT qui a refusé de signer le volet social du projet et qui poursuit sa grève. « Nous pensons que ce mouvement est parfaitement justifié, affirme Frédéric Ambrosio, représentant CGT à Total La Mède. Il faut être cohérent. Comment peut-on rejet en bloc le volet industriel, et signer les mesures sociales d’accompagnement?! Nous avons rejeté le projet industriel car nous pensons que la raffinerie actuelle est viable, ce sont des experts mandatés par d’autres syndicats que nous qui l’affirment. Alors le groupe doit investir ».

Lire la suite

Total: Manifestation et blocage des ouvriers de la Mède

Maritima, 2 juillet 2015 :

Entre 150 et 200 personnes ont manifesté ce matin devant la raffinerie de la Mède. L’après midi, ils étaient plusieurs dizaines à bloquer la station Total sur l’A55.

Pour la CGT, le projet de reconversion du site ne passe toujours pas »Total tueur d’emplois », voilà ce que l’on pouvait lire sur l’une des banderolles installées devant les pompes de la station service du groupe pétrolier sur l’A55 entre Martigues et Marseille. Les manifestants bloquent, avec leurs voitures, les accès, obligeant les automobilistes à passer leur chemin. Des conducteurs plutôt compréhensifs: « Je vous soutiens » lance l’un d’entre eux. Un blocage des stations-services Total lancé au niveau national qui va se répéter tous les jeudis durant l’été tant que la direction de Total ne retirera pas son projet de reconversion des installations pour produire du bio-carburant. Cette reconversion prévoit, selon elle, la suppression de 178 emplois .

Lire la suite

La raffinerie Total de La Mède en grève

Les Echos, 15 juin 2015 :

Les salariés de la raffinerie Total de La Mède, 80 % des effectifs selon la CGT, ont lancé en fin de semaine dernière une grève illimitée pour protester contre un plan de suppression de 180 postes sur les 430 que compte la raffinerie des Bouches-du-Rhône qui se reconvertirait dans la production de biocarburant.