Archives de Tag: Korail

Corée du Sud : Les syndicalistes cheminots acquittés

Quatre dirigeants syndicaux cheminots avaient été arrêtés fin 2013 et inculpés « d’obstruction » suite à la grève des travailleurs de Korail du 9 au 31 décembre 2013 contre la privatisation. Ils risquaient jusqu’à cinq ans de prison.

Intervention des forces de répression au siège du syndicat en décembre 2013

Lundi 22 décembre, le tribunal de Séoul a décidé d’acquitter ces militants ouvriers. C’est une victoire pour toutes celles et tous ceux qui, en Corée comme à l’étranger, ont manifesté leur solidarité contre la répression anti-syndicale et pour la défense du droit de grève. Kim Myung-hwan, le secrétaire général du syndicat, a tenu en sortant du tribunal de remercier tous ceux et toutes celles qui avaient témoigné de leur solidarité dans la lutte contre la privatisation des chemins de fer coréens.

Corée du Sud : Quatre dirigeants syndicalistes toujours en détention

Yonhap, 29 janvier 2014 :

Une cour a ordonné ce mercredi la poursuite de la détention de quatre dirigeants syndicalistes de la Korea Railroad Corp. (KORAIL), accusés d’avoir mené le mouvement de grève «illégale».

Intervention policière au local de la Confédération coréenne des syndicats (KCTU) à Séoul le 22 décembre pendant la grève des cheminots.

Les quatre syndicalistes, dont le chef du syndicat de la KORAIL Kim Myung-hwan, sont détenus depuis le 17 janvier. La grève de trois semaines aurait entraîné d’énormes pertes financières, selon le gouvernement.

Lire la suite

Corée du Sud : Mandats d’arrêt contre neuf syndicalistes

Yonhap, 15 janvier 2014 :

La police a déposé ce mercredi une demande de mandats d’arrêt contre neuf dirigeants syndicalistes de Korea Railroad Corp. (KORAIL) pour leur rôle présumé dans ce que le gouvernement qualifie de grève illégale.

Raid policier dans les locaux de la Confédération coréenne des syndicats (KCTU) à Séoul le 22 décembre

Ces neuf syndicalistes, dont fait partie le chef du syndicat Kim Myung-hwan, sont accusés d’avoir été à la tête du mouvement de grève qui a duré trois semaines, le plus long dans l’histoire de l’entreprise, selon la police. «Nous avons déposé une demande de mandats d’arrêt, vu qu’ils ont ignoré les assignations à comparaître pendant un bon moment et par peur qu’ils tentent de détruire des preuves ou de fuir», a déclaré un enquêteur du poste de police de Yongsan.

Lire la suite

Corée du Sud : La police demande des mandats d’arrêt contre 8 syndicalistes

Yonhap, 6 janvier 2014 :

La police a demandé des mandats d’arrêt contre huit leaders du syndicat de Korea Railroad Corp. (KORAIL), ont fait savoir ce lundi des sources.

Le syndicat de KORAIL a été en grève pendant plus de trois semaines le mois dernier pour protester contre un plan du gouvernement d’établir une filiale de KORAIL pour opérer partiellement son service de trains à grande vitesse qu’ils revendiquaient comme un premier pas vers la privatisation de KORAIL. «Nous avons requis des mandats d’arrêt contre huit personnes dont les charges ont été jugées graves à travers une enquête», ont indiqué les sources.

Lire la suite

Corée du Sud : Les syndicalistes résistent aux convocations de la police

Yonhap, 2 janvier 2014 :

Les leaders du syndicat de Korea Railroad Corp. (KORAIL) n’ont pas de plan de se présenter devant la police pour des interrogatoires sur la grève qui a été suivie par des milliers de ses membres, a déclaré ce jeudi le porte-parole du syndicat Choi Eun-cheol à l’agence de presse Yonhap.

La grève a pris fin lundi après que les partis ont conclu un accord avec le syndicat de KORAIL sur la création d’un sous-comité parlementaire pour prévenir la privatisation des services de chemins de fer. Malgré la clôture de la grève, la police a promis de continuer d’exécuter les mandats d’arrêt émis contre un total de 35 leaders du syndicat après leur refus de se présenter aux interrogatoires.

Lire la suite

Corée du Sud : Fin de la grève des cheminots

Yonhap, 30 décembre 2013 :

La grève de trois semaines de milliers de cheminots a pris fin aujourd’hui après l’annonce par les principaux partis politiques de la création d’un sous-comité parlementaire destiné à empêcher la privatisation du secteur ferroviaire.

Le syndicat de Korea Railroad Corp. (KORAIL) a fait savoir que ses syndiqués reprendront le travail demain matin à 11 heures. Quelque 8.700 cheminots avaient entamé une grève le 9 décembre pour protester contre le projet de création d’une filiale de KORAIL pour administrer la nouvelle ligne de trains à grande vitesse partant de Suseo. Les syndiqués voient dans la création de cette filiale un signe avant-coureur à la privatisation de l’entreprise.

Lire la suite

Quatrième semaine de grève des cheminots coréens

Yonhap, 29 décembre 2013 :

La grève des cheminots entamera lundi sa quatrième semaine. La direction a lancé ce jeudi l’embauche de remplaçants sous contrat CDD. Quelque 1.700 candidatures ont été reçues en deux jours après l’annonce de 660 postes. Déjà, 29 personnes ont signé un contrat et seront affectées sur leur lieu de travail dès lundi après-midi.

Suite à l’ultimatum de la direction à l’issue de la rupture du dialogue avec le syndicat vendredi, 974 cheminots ont repris le travail, portant le total à 2.146 depuis le début, alors que 6.656 personnes sont toujours en grève ce dimanche, selon les chiffres du ministère du Territoire, de l’Infrastructure et du Transport.

Lire la suite

Succès de la grève générale en Corée du Sud

Ce samedi 28 décembre, les organisations syndicales appellent à la grève générale en Corée du Sud pour dénoncer la violente répression antisyndicale et les attaques au droit de grève contre les cheminots en lutte contre la privatisation de Korail et la défense de l’emploi.

Meeting contre la répression antisyndicale ce 28/12 à Séoul

Meeting contre la répression antisyndicale ce 28/12 à Séoul

A Séoul, c’est une foule immense qui s’est mobilisée pour le rassemblement appelé par la KTUC, la presse parle de plusieurs dizaines de milliers de manifestants. La place Plaza de Séoul est noire de monde.

Lire la suite

Les cheminots coréens face à la répression antisyndicale

RFI, 27 décembre 2013 :

Une procédure de licenciement a été engagée pour des milliers de grévistes et des mandats d’arrêts contre des dirigeants syndicaux dont certains ont trouvé refuge dans un temple bouddhiste. Le gouvernement sud-coréen a choisi d’employer la manière forte dans le bras de fer qui l’oppose aux cheminots de l’entreprise publique Korail. La grève, la plus longue de l’histoire des chemins de fer sud-coréens, a débuté il y a 19 jours. Ce 27 décembre au matin, l’entreprise lance un nouvel ultimatum aux grévistes.

Les cheminots protestent contre la décision de leur entreprise, Korail, de créer une entité indépendante qui sera en charge de l’exploitation d’une nouvelle ligne à grande vitesse. Le syndicat du rail considère que cette scission est le prélude à une future privatisation des lignes les plus rentables de l’entreprise publique.

Lire la suite

Attaques contre le droit de grève en Corée

Yonhap, 26 décembre 2013 :

La direction de Korea Railroad Corp. (KORAIL) a fait savoir ce jeudi qu’elle embauchera 660 travailleurs remplaçants afin de surmonter la grève prolongée de ses salariés syndiqués.

KORAIL a indiqué avoir publié aujourd’hui une annonce publique pour embaucher 660 travailleurs alors que des milliers de syndiqués sont en grève depuis 18 jours consécutifs pour protester contre la décision du gouvernement d’établir une filiale pour opérer partiellement son service de trains à grande vitesse qu’ils revendiquent comme un premier pas vers la privatisation de KORAIL. Les nouveaux travailleurs, 280 agents d’accueil et 380 conducteurs, seront opérationnels dès qu’ils auront fini leur formation, a déclaré la société. «Nous embauchons de nouveaux travailleurs pour assurer la sécurité des services des chemins de fer», a indiqué Jang Jin-bok, porte-parole de KORAIL. «Nous projetons d’embaucher encore plus de travailleurs si la grève se prolonge.» Plus de 8.700 travailleurs de KORAIL ont arrêté leur travail le 9 décembre.

Lire la suite