Archives de Tag: Kabylie

Nouveau rassemblement de non jeûneurs en Kabylie

Algérie Focus, 12 juillet 2014 :

Après deux rassemblements à Tizi-Ouzou et à Aokas (Béjaïa), le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) a organisé, ce samedi à Akbou, un autre rassemblement pour réclamer le respect « de la liberté du culte dans le pays ». Le rassemblement, organisé devant la salle de cinéma de la ville, a regroupé quelques dizaines de personnes, selon des sources locales.

«Cette initiative n’est destinée à contrer aucune religion mais elle tend à faire respecter un des fondements de la démocratie : la liberté de conscience incarnant le droit à la différence qui est un droit élémentaire et inaliénable », estime Sofiane Kharbouche, un des initateurs de ce rassemblement, cité par l’agence du MAK, Siwel.

Lire la suite

Bejaïa : des dizaines d’arrestations après la marche du 20 avril

Tout Sur l’Algérie, 20 avril 2014 :

Des dizaines de manifestants ont été arrêtés par les forces de l’ordre à Bejaïa, après la marche de célébration du Printemps berbère et du Printemps noir, a-t-on constaté.

La marche s’était pourtant déroulée dans le calme. Des milliers de personnes, venues de plusieurs régions, ont participé à la manifestation, en scandant des slogans comme : « Pouvoir assassin, Ulac Smah Ulac, Tamazight langue nationale et officielle » ….

Lire la suite

Colère à Bejaïa contre Bouteflika

Alors Bouteflika se présente à un quatrième mandat, la population de Bejaïa, en Kabylie, a manifesté samedi son rejet du système en place et a réussi à faire annuler un meeting électoral animé par Abdelmalek Sellal, ex-premier ministre et directeur de campagne de Bouteflika. Il devait s’agir d’un meeting « privé » où seuls les invités et les journalistes peuvent accéder. Des barrières avaient été installées autour de l’esplanade de la maison de la culture et d’autres à l’entrée principale pour filtrer les entrées.

Samedi matin, des centaines de jeunes de Bejaïa ont investi le carrefour d’Amriw et la maison de la culture Taos Amrouche pour empêcher le meeting de Sellal, ex- Premier Ministre et directeur de campagne de Bouteflika. Les manifestants scandaient des slogans comme « Y en a marre de ce pouvoir » et « Pouvoir assassin ! ». Les manifestants ont tenté de forcer les barrières pour pénétrer dans la salle mais ils ont été repoussés par la police.

Lire la suite

Algérie : Manifestation à Aokas pour la laïcité

Ce 3 août, une manifestation était organisée à Aokas, petite ville de 15.000 habitants en Kabylie, pour protester contre la répression à l’encontre des non-jeûneurs, pour la laïcité et contre les pressions des salafistes, wahabites et autres réactionnaires.

Lire la suite

Bouira : Rassemblement des travailleurs du pré-emploi

El Watan, 20 mai 2013 :

Près de 200 travailleurs du pré-emploi se sont rassemblés ce lundi 20 mai devant le siège de la wilaya pour exiger leur intégration dans les postes d’emploi qu’ils occupent depuis plusieurs années et pour en finir avec la précarité.

Les employés contractuels de l’université Akli Mohand Oulhadj ont pour leur part organisé une marché depuis le campus jusqu’au siège de la wilaya.

«Nous ne voulons pas devenir des policiers comme cela se fait avec les chômeurs du sud pour ensuite matraquer nos amis qui vont réclamer leur droit au travail. Nous demandons une solution définitive à ce problème», lance un représentant de ce mouvement.

Lire la suite

Le ras-le-bol des travailleurs de l’EHP de Sidi Aïch

L’Expression, 12 novembre 2012 :

Pour la deuxième fois en une semaine, les travailleurs de l’EHP de Sidi Aïch débrayent l’espace d’une heure pour marquer leur mécontentement quant au retard accusé par la direction de l’établissement dans le règlement de leurs indemnités.

La colère des travailleurs, tous corps confondus, est d’autant plus grande lorsqu’on sait que tous les secteurs de la wilaya ont perçu leurs rappels indemnitaires. «Notre directeur, qui en campagne électorale, nous a longtemps bercé avec des promesses qu’il n’a, à ce jour, pas tenues», s’indigne un employé, soulignant que «ce débrayage d’une heure est devenu l’ultime recours pour l’ensemble des employés qui attendent depuis plus de huit mois le versement des rappels chèrement arrachés après de longues et périlleuses luttes». Le pire ajoute un autre «c’est que la direction de la santé est informée de la situation mais elle aussi ne bouge pas le doigt».

Lire la suite

Leader Meuble : 420 travailleurs en colère, 29 jours de grève

Dernières Nouvelles d’Algérie, 7 août 2012 :

« Irhal » (dégage en arabe), « Dégage » en français, il ne manquait que le mot en kabyle pour que les 420 grévistes de Leader Meuble, une entreprise sise à Taboukert, 20 km à l’est de Tizi Ouzou, expriment dans les trois langues du pays leurs ras-le-bol. 29 jours après le début du mouvement de protestation, aucune solution ne se profile.

En grève depuis le 10 juillet dernier, les travailleurs de cette entreprise spécialisée dans la menuiserie industrielle veulent dégager le directeur technico-production lequel cumule quatre casquettes et obtenir de meilleures conditions de travail.

Si le directeur de l’usine s’arrache les cheveux, constate le manque à gagner quotidien voit filer de substantiels contrats, ses travailleurs ne démordent pas. Eux ne veulent plus de celui qu’ils désignent par le vocable « lui ». Lui, c’est le directeur technico-production, président de la section syndicale, président du comité de participation et aussi membre du conseil national de l’UGTA (syndicat officiel).

Lire la suite

Béjaïa : le front social s’allume

El Watan, 29 avril 2012 :

Employés du pré-emploi et du filet social, travailleurs de l’éducation, du primaire et du moyen, chefs d’établissement et censeurs, personnel de la direction de la formation professionnelle, sont sortis dans la rue.

Plusieurs secteurs d’activités ont été secoués, jour pour jour, au cours de la semaine qui vient de s’écouler, par des vagues de protestation. La première émane des «perpétués» du pré-emploi et du filet social. Ceux-ci sont encore revenus à la charge en organisant lundi matin un sit in devant le siège de la wilaya. Regroupés au sein du Snapap, ils réitèrent leur principale revendication qui est l’intégration pure et simple dans le statut du corps employeur, aux mêmes avantages salariaux que les autres employés. Ils réclament en outre un payement avec effet rétroactif au poste de qualification, et que soient comptabilisées les années de pré-emploi dans le calcul de la retraite. Pour Fodil, licencié en communication et relations publiques, «c’est du bricolage qui ne connaît pas de fin» comme politique de l’emploi, battant en brèche «les promesses qui ne manquent pas» mais qui en fait «ne survivent pas» aux campagnes électorales.

Lire la suite

EPE Transbois de Béjaïa : Les travailleurs radicalisent leur mouvement

Liberté Algérie, 12 novembre 2011 :

Les travailleurs de l’entreprise publique Transbois, en grève illimitée depuis le 2 novembre dernier, ont durci, avant-hier, leur mouvement. Les quelque 300 travailleurs ont bloqué, la matinée, une partie de la route menant vers l’arrière-port de Béjaïa. Ce qui n’a pas été sans incidences sur les activités du port de la ville et des entreprises implantées dans la zone portuaire. Les raisons de la colère ? L’application de l’accord signé entre le partenaire social et la direction de l’entreprise.

À en croire une source proche du syndicat, la direction, qui s’était engagée à honorer la plate-forme de revendications de 13 points, aurait fait marche arrière sur cinq points. Il s’agit, a-t-on énuméré, de l’octroi de primes, qui sont “l’ICR, l’ITP, la prime de caisse et la PRI sur le salaire de base”.

Lire la suite

Béjaia : La grève des communaux se poursuit

Dans la wilaya de Béjaia, la grève des communaux se poursuit malgré l’information faisant état d’une reprise du travail suite à la satisfaction de la plateforme de revendications notamment la signature du statut particulier des travailleurs des communes. 

Les travailleurs grévistes refusent de reprendre le travail tant qu’il n y a rien de palpable sur le terrain, assurent-ils. « Nous continuerons notre mouvement de grève décidé pour toute une semaine et nous ne reprendrons le travail qu’à l’issue d’une satisfaction pleine et entière de notre plateforme de revendications » déclarera un syndicaliste d’une commune de la vallée de la Soummam. Lire la suite