Archives de Tag: Joliette

Grève à la cimenterie Holcim de Joliette

L’Action, 12 juin 2015 :

La production est arrêtée à la cimenterie Holcim de Joliette en raison de la grève déclenchée le 9 juin par les 150 employés membres du syndicat Unifor, affilié à la FTQ.

Cet arrêt de travail survient alors que la dernière convention collective des travailleurs, qui était d’une durée de cinq ans, a pris fin le 28 mai dernier. Quelques séances de négociations entre le syndicat et la direction locale de Holcim n’ont pas donné les résultats escomptés. « On trouvait que les négociations n’avançaient pas assez rapidement. Aujourd’hui, ça a dérapé. C’est rendu dans un point de non-retour », d’affirmer Luc Deschênes, représentant national pour Unifor. « Il n’y a pas d’autre rencontre prévue », ajoute-t-il.

Lire la suite

Publicités

Deuxième série de vidéos du 1er Mai 2015

Deuxième série de vidéos du 1er Mai 2015 à travers le monde :

Adilabad (Inde) :

Bangalore (Inde) :

Lire la suite

Québec : 84 arrestations pendant les négociations

Métro, 29 mai 2012 :

Alors que les négociations entre le gouvernement québécois et les associations étudiantes ont repris leurs cours, des milliers de Québécois sont redescendus dans les rues pour faire entendre leur insatisfaction, lundi soir.

La soirée s’est déroulée sans incident sauf à Québec où 84 manifestants ont été interpellés après avoir été pris en souricière alors qu’ils marchaient pacifiquement devant l’immeuble où se déroulaient les négociations. Ils ont été interpellés pour avoir contrevenu à l’article 500.1 du Code de la sécurité routière, selon Marie-Ève Painchaud, du Service de police de la ville de Québec. Ils ont été amenés un à un dans des autobus du Réseau de transport de la Capitale. Aucun acte de violence n’avait été commis par des manifestants.

Le premier à être interpellé est un homme qui semblait ne vouloir que parler au président de la FECQ, Léo Bureau-Blouin, qui sortait de l’édifice à ce moment-là. D’ailleurs, M. Bureau-Blouin, qui a été accueilli comme un véritable héros par les manifestants, a tenté de venir à leur rescousse. Mais, alors qu’il tentait de persuader des manifestants de se disperser en disant que les policiers les laisseraient s’en aller, les agents procédaient à d’autres interpellations. Après s’être excusé auprès des gens, il s’est dit déçu de ne pas avoir pu les aider.

Lire la suite