Archives de Tag: Johannesburg

Lutte de classes en Afrique du Sud

AFP, 4 octobre 2012 :

Le patronat des mines sud-africaines a accepté mercredi le principe d’une révision des salaires des mineurs d’or et de charbon, alors que ce secteur clé l’économie nationale tourne au ralenti depuis août en raison de grèves sauvages émaillées de violences.

Routiers en grève, 2 septembre 2012

« Nous allons travailler dur pour voir ce qu’on peut mettre sur la table. Nous nous revoyons mardi (prochain) et, nous l’espérons, avec des propositions pour traiter ces problèmes », a indiqué à l’AFP Elize Strydom, négociatrice pour le secteur de l’or à la Chambre des mines, à l’issue d’une journée de négociations avec le syndicat national des mines NUM.

« Nous avons 50.000 mineurs en grève sauvage dans le secteur de l’or », une situation qui exige « de trouver une solution le plus vite possible », a-t-elle ajouté.

Lire la suite

Afrique du Sud : Manifestation de routiers sur les salaires

AFP, 2 octobre 2012 :

Plus d’un millier de chauffeurs de camions marchaient mardi dans les rues de Johannesburg pour réclamer une augmentation de salaire.

Afrique du Sud : Grève dans le secteur des transports

Radio Canada, 25 septembre 2012 :

Après les mines, les grèves se propagent au secteur des transports en Afrique du Sud, où plus de 20 000 employés du transport de marchandises ont cessé le travail mardi pour demander une hausse de salaire, selon le syndicat des transports.

Mineurs en grève

D’après le syndicat des employés du transport sud-africain (SATAWU), les grévistes réclament notamment une hausse de salaire de 12 %. Les employeurs avaient proposé une augmentation de 8,5 %, une offre rejetée dans la province de Gauteng un peu plus tôt dans la journée, selon Vincent Masoga, un porte-parole du syndicat.

Des chauffeurs routiers en grève se sont rassemblés mardi à Johannesburg et ont jeté des pierres sur des camions qui passaient, selon l’agence South Africa Press Association.

Lire la suite

Afrique du Sud : Nouveau débrayage dans une mine d’or, la lutte continue à Marikana

TV 5 Monde, 11 septembre 2012 :

Quelque 15.000 mineurs sud-africains ont à nouveau débrayé lundi dans une mine d’or exploitée par Gold Fields dans un climat social toujours tendu par le bras de fer qui se poursuit à la mine de Marikana, théâtre d’une sanglante fusillade policière le 16 août.

Manifestation des mineurs de Marikana le 10 septembre

Le travail a cessé à la mine d’or KDC exploitée à plus de 3.000 mètres de profondeur par le groupe Gold Fields dans la banlieue de Johannesburg.

C’est le secteur Ouest qui est touché, quatre jours après une première grève sauvage affectant les puits Est de cette mine de 27.000 salariés, où la direction du principal syndicat, le NUM (National Union of Mineworkers) est contestée, pour une affaire de cotisation « obsèques ».

Lire la suite

Afrique du Sud : La grève s’étend dans le secteur minier

L’Humanité, 4 septembre 2012 :

Nourrie par un lourd sentiment d’injustice sociale, la colère ouvrière s’étend dans les industries d’extraction. Les salariés d’une grande mine d’or cessent à leur tour le travail.

Des mineurs de Marikana, à leur libération devant le tribunal de Ga-Rankuwa, le 3 septembre 2012.

Envoyé spécial. Près de 12 000 employés de la mine d’or KDC dans le West Rand (banlieue ouest de Johannesburg) se sont mis en grève. La direction de Gold Fields, dont dépend KDC, a aussitôt imputé le mouvement « à des désaccords au sein des organisations syndicales ». Une explication rejetée par Lesiba Seshoka, porte-parole du syndicat des mineurs (NUM), affilié à la Cosatu, qui a listé une partie des revendications des grévistes, notamment le refus d’être forcé de payer une police d’assurance destinée aux obsèques. La compagnie a obtenu une interdiction de la grève en justice. Gold Fields, groupe coté à Johannesburg et New York, produit 3,5 millions d’onces d’or par an et exploite huit mines en Australie, au Ghana, au Pérou et en Afrique du Sud.

Lire la suite

Menace de grève contre les autoroutes à péages à Johannesburg et Pretoria

JOHANNESBURG – le gouvernement sud-africain a donné son feu vert jeudi à l’introduction controversée de péages sur les autoroutes de la région de Johannesburg et Pretoria, provoquant une levée de boucliers immédiate des syndicats qui ont menacé d’appeler à la grève.

Le principe des péages avait été retenu en 2007, dans le cadre d’un vaste plan d’amélioration et d’élargissement des autoroutes de la région, notoirement encombrées. Leur revenu doit permettre de rembourser les quelque 20 milliards de rands (2 milliards d’euros) que l’agence des routes nationales a empruntés pour les travaux.

Mais la publication des futurs tarifs, en février, avait suscité de très nombreuses protestations.

Lire la suite

En Afrique du Sud, des lesbiennes sont violées pour être « guéries »

Le Monde, 10 mai 2011 :

Jeudi 5 mai, une adolescente de 13 ans, qui revendiquait son homosexualité, a été violée sur le chemin de son école, dans le centre de Pretoria, la capitale de l’Afrique du Sud, selon le ministère de la justice. En début de matinée du dimanche de Pâques, le 24 avril, c’est le corps de Noxolo Nogwaza, une lesbienne de 24 ans, qui a été retrouvé dans une ruelle du township de Kwa Thema, situé à l’est de Johannesburg.

Crâne écrasé, dents arrachées, yeux exorbités, son visage était méconnaissable selon des témoins. Des parties de son corps ont été lacérées avec des tessons de verre, et des préservatifs usagés ont été retrouvés près du cadavre. La veille, dans un bar, cette militante pour les droits des personnes homosexuelles avait eu une altercation verbale avec un groupe d’hommes qui faisaient des avances à sa petite amie.

Lire la suite

Grève des éboueurs à Johannesburg

RFI, 20 avril 2011 :

Les éboueurs sont en grève à Johannesburg, en Afrique du Sud, depuis le 7 avril dernier, un mouvement amorcé dès la fin mars avec le ralentissement du rythme des ramassages. Les grévistes dénoncent la corruption au sein de la société chargée de collecter les ordures et réclament de meilleurs salaires et de meilleures conditions d’emploi.