Archives de Tag: Inezgane

Affaire d’Inzegane : «l’acquittement est le minimum», selon la défense

Aujourd’hui Le Maroc, 13 juillet 2015 :

«Nous sommes contents de ce jugement. Toutefois, plus que l’acquittement des deux filles, il aurait fallu que des mesures disciplinaires soient prises à l’encontre des autorités qui ont décidé les scandaleuses arrestation et poursuite judiciaire», a estimé Réda Oulamine, l’un des 200 avocats ayant participé à la défense des deux jeunes filles d’Inzegane.

Dénouement dans l’affaire des deux filles d’Inzegane, le tribunal de première instance d’Inzegane a acquitté les deux jeunes filles poursuivies pour outrage public à la pudeur pour avoir porté des robes.

Lire la suite

Publicités

Maroc: Les deux femmes jugées pour leur robe «provocante» innocentées

20 Minutes, 13 juillet 2015 :

Deux Marocaines arrêtées parce qu’elles portaient des robes jugées provocantes ont été innocentées lundi par un tribunal à Agadir (sud) après que leur affaire a suscité une vague d’indignation, selon des sources judiciaire et associative.

«Cet acquittement est positif et signifie que porter ce type de vêtement n’est pas un crime», a déclaré à l’AFP la présidente de la Fédération de la ligue des droits de femmes (LDDF), Fouzia Assouli. Les deux jeunes femmes, âgées de 23 et 19 ans, coiffeuses de profession, avaient été interpellées le 16 juin sur un marché d’Inezgane (sud) alors qu’elles se rendaient à leur travail. D’après des médias locaux, la police est intervenue après qu’elles aient été encerclées par des personnes qui protestaient contre leur tenue «jugée contraire aux bonnes moeurs».

Lire la suite

Pour un Maroc des libertés

Libération (Maroc), 7 juillet 2015 :

Des milliers de Marocains sont de nouveau sortis lundi 6 juillet, décrété journée nationale de défense des libertés. A Rabat, Casablanca, Tanger, Marrakech et Agadir, ils ont été encore très nombreux à se mobiliser pour « un Maroc de la diversité, du respect de l’Autre, du droit à la différence ».

Les manifestations ont été organisées dans le cadre du soutien des deux jeunes femmes d’Inezgane poursuivies parce qu’elles ont porté des robes et dont le procès s’est ouvert dans la matinée du lundi 6 juillet. L’annonce du verdict a été reportée au 13 juillet. Plus de 200 avocats –dont plusieurs bâtonniers- ont assuré la défense des deux jeunes femmes devenues, malgré elles, le symbole des libertés individuelles. C’est dans une salle exiguë et archi-comble du tribunal de première instance d’Inezgane que s’est tenue la première audience. Activistes du mouvement féminin, défenseurs des droits humains et des libertés, journalistes ont fait le déplacement en nombre pour assister au « procès de la robe », devenu celui des libertés individuelles. Dans les plaidoiries qui ont duré près de 6 heures, les avocats ont mis en exergue les vices de forme du procès-verbal rédigé par l’officier de police qui avait procédé à l’arrestation des filles en robe. Des plaidoiries au cœur de la liberté et la tolérance qui ont fait vibrer la salle face à un procureur prompt à retourner sa « robe » en appelant à l’application de la loi.

Lire la suite

Maroc : Quand les islamistes tombent les masques pour diviser le pays en deux camps

Libération (Maroc), 6 juillet 2015 :

2M a décidé de mettre le paquet. Et c’est tant mieux. Cette télévision a choisi d’assurer une large couverture du procès des deux jeunes femmes d’Inezgane poursuivies pour avoir porté des robes. Un procès sous les feux des projecteurs qui s’est ouvert lundi 6 juillet.

«Nos équipes seront là dès l’ouverture de l’audience. Et un point de ce procès sera fait tout au long de la journée, à chaque bulletin d’information de la chaîne », confie une source proche de 2M.

Lire la suite

Maroc : surprise lors du procès des deux jeunes filles d’Inezgane

Agence Ecofin, 6 juillet 2015 :

Au tribunal de première instance d’Inezgane, lors du premier jour du procès fait à deux jeunes filles pour le seul « crime » d’avoir porté des jupes trop courtes, le ministère public a finalement demandé le retrait des poursuites, à la surprise générale.

A cette occasion plus de 200 avocats étaient présents ou représentés selon le quotidien L’Economiste qui précise qu’à elle seule et pour exemple, « Maître Khadija Roudani, avocate au Barreau de Casablanca, représente 118 collègues à travers le pays. »

Lire la suite

Maroc : « Mettre une robe n’est pas un crime ! »

Agence Ecofin, 28 juin 2015 :

Deux jeunes femmes ont été arrêtées, au Maroc, et plus précisément au Souk d’Inezgane, à quelques kilomètres de la ville d’Agadir. Motif de la poursuite: « Atteinte aux mœurs ! ». L’un des vendeurs a jugé leurs robes indécentes. La foule s’est resserrée sur les deux dames qui auraient pu être lynchées sans l’intervention des policiers. Elles ont passé la nuit au commissariat avant d’être présentées devant le procureur du roi le lendemain, en état d’arrestation. La décision du procureur a été de les poursuivre pour atteinte aux mœurs. L’audience aura lieu le 6 juillet prochain.

Une vague de mobilisation s’est levée au Maroc pour exiger que El Mostafa Ramid, ministre de la Justice et des Libertés, prenne position pour leur libération, pour la condamnation des agresseurs et pour le droit de toutes les Marocaines à la liberté et à la sécurité quelle que soit leur tenue. D’autant qu’aucun des vendeurs ayant mis la vie de deux femmes en danger, en les exposant à une agression physique et morale, n’a été poursuivi.

Lire la suite