Archives de Tag: Ineos

La lutte contre la loi travail dans les bouches-du-Rhône

Le Parisien, 31 mai 2016 :

Plateforme logistique Clesud bloquée à Miramas (Bouches-du-Rhône). A l’appel de la CGT, des salariés mènent depuis 6 heures une opération de tractage contre la loi El Khomri sur la plateforme logistique Clesud à Miramas (Bouches-du-Rhône) qui approvisionne la grande distribution. «Environ 300 ou 400, militants CGT mais aussi de l’intersyndicale – Solidaires et FO – mènent une opération massive de tractage contre la loi Travail sur la zone, ce n’est pas un blocage mais il y a des perturbations. On se battra jusqu’au retrait de la loi», a déclaré Maxime Picard, l’un des responsables de l’union départementale de la CGT 13.

horsdequestionv2

Deux raffineries des bouches-du-Rhône à l’arrêt. Outre cette opération, deux des trois raffineries des Bouches-du-Rhône, celle d’Ineos à Lavéra et la raffinerie de Provence (groupe Total) à La Mède, étaient toujours à l’arrêt. La troisième raffinerie, celle d’Exxonmobil à Fos-sur-Mer, était perturbée, et la grève, prévue au moins jusqu’à jeudi, se poursuivait au terminal pétrolier du Grand port maritime de Marseille, a-t-il ajouté. Une trentaine de navires pétroliers étaient bloqués au large du terminal dans la journée de lundi à cause de ce mouvement, a précisé une porte-parole du port, soulignant que les activités non-pétrolières n’étaient pas touchées.

Six raffineries sur huit en grève

France Infos, 23 mai 2016 :

Six raffineries sur les huit installées en France sont soit à l’arrêt, soit en phase d’arrêt selon Emmanuel Lépine, responsable de la branche pétrole à la CGT.

Cinq raffineries Total (Gonfreville-l’Orcher, Donges, Grandpuits, Feyzin et Provence-la-Mède) et la raffinerie Petroineos (ex BP) de Lavéra à Martigues sont soit à l’arrêt, soit en phase d’arrêt. Ce lundi matin, les deux raffineries Esso de Port Jérôme Notre-Dame-de-Gravenchon et de Fos-sur-Mer fonctionnent toujours.

Lire la suite

Appel intersyndical à la grève à Ineos / Petroineos Lavéra

Les syndicats CGT, FO et SUD de Ineos / Petroineos Lavéra « appellent le personnel à se mettre en grève reconductible et illimitée à compter du lundi 23 mai ».

udcgt13

Bouches-du-Rhône : La CGT entame un « festival » de grèves dans la pétrochimie

Maritima Info, 18 mai 2016 :

Les syndicats CGT des entreprises pétrochimiques appellent les salariés à s’inscrire dans un mouvement de grève continu depuis hier, sur l’ensemble des sites du pourtour de l’étang de Berre et de Fos-sur-mer. Objectif : le retrait de la loi Travail.

À chaque jour sa programmation. Sauf qu’à défaut de voir se succéder des artistes sur scène, le « festival » entamé par la CGT promet plutôt un « spectacle » itinérant, qui touchera successivement tous les sites pétrochimiques du territoire. Le calendrier est d’ores et déjà fixé, après LVE aujourd’hui, ce sont Ineos, Naphtachimie, Kem One et Air Liquide qui entrent dans la danse demain, relayés par LyondellBasell-Fos vendredi, Total-La Mède lundi, et Fluxel mercredi.

Lire la suite

Solvay Tavaux : débrayage pour les 150 ans

France 3 Franche-Comté, 25 octobre 2013 :

Le groupe Solvay fête ses 150 ans. Le site de Tavaux est inquiet : avec les nouvelles orientations prises par la direction, les salariés ne savent pas quel sera leur avenir, suite à l’entrée dans le capital de la société Inéos.

Ce matin, devant les grilles du site de Tavaux, les salariés se sont mobilisés pour montrer leur inquiétude. Ils ont organisé un débrayage de 11 à 16 heures aujourd’hui. Ils sont inquiets suite à l’entrée d’Inéos dans leur capital et les nouvelles orientations prises par le groupe. En abandonnant les activités PVC à leur ancien concurrent et maintenant allié, la moitié des salariés, soit 700 personnes, vont passer sous la bannière Inéos..

Actuellement, une délégation est reçue par la direction. Les salariés demandent des garanties quant à leur avenir, qu’ils soient salariés Inéos ou encore Solvay.

Violation des droits syndicaux en Europe

WK-RH, 7 juin 2012 :

Baromètre mondial du dialogue social, le rapport annuel de la Confédération syndicale internationale (CSI) sur les violations des droits syndicaux est toujours très attendu.

Son édition 2012, fondée sur les observations faites tout au long de l’année écoulée, paraît ces jours-ci. Elle annonce une météo agitée, y compris au sein de l’Union européenne.

Grigor Gradev, secrétaire exécutif du Conseil paneuropéen de la confédération, exdirecteur de l’Institut pour la recherche syndicale et sociale de Bulgarie, décrit sans ambages « un recul dramatique des droits, en prolongement de la tendance observée en 2010 ». En cause, les mesures contraignantes inspirées par la Commission européenne et le Fonds monétaire international et leurs conséquences sur le dialogue social. Au nom de l’efficacité économique, la réglementation aurait tendance à se substituer à la négociation entre partenaires sociaux.

Lire la suite

Usine Ineos à Feluy : Réquisition d’ouvriers grévistes

RTBF, 17 octobre 2011 :

Les ouvriers de l’usine chimique Ineos à Feluy sont toujours en grève ce matin. Le mouvement a démarré vendredi. Au départ, une centaine de travailleurs dénonçaient un blocage dans la négociation d’une nouvelle convention collective de travail. Mais le mouvement s’est durci quand la direction d’Ineos a fait appel aux autorités provinciales et à la police pour réquisitionner les ouvriers.

De mémoire d’ouvriers sur le site d’Ineos à Feluy, c’est la première fois que la direction fait réquisitionner du personnel. D’après les syndicats, certains travailleurs de l’usine chimique ont vu la police débarquer chez eux la veille de la grève, parfois au beau milieu de la nuit.  »Il y a 46 ouvriers qui ont vu, en même temps partout dans le pays, l’arrivée de la police pour les réquisitionner au travail », précise Thierry Allard, délégué FGTB chez Ineos.  »C’est un cas sans précédent. Ce sont des mesures tout à fait disproportionnées par rapport au droit de grève qui est un droit inaliénable pour les travailleurs. »

Lire la suite