Archives de Tag: Ikéa

Les 500 plus fortunés de France se sont enrichis de 25 % en un an

Le Monde.fr avec AFP, 31 août 2014 :

Les 500 premières fortunes de France ne connaissent pas la crise et ont même vu leur richesse globale augmenter de près d’un quart en un an, rapporte l’hebdomadaire Challenges à paraître jeudi 11 juillet.

Leur richesse cumulée s’établit désormais à 330 milliards d’euros et n’a jamais été aussi élevée depuis 1996, année où Challenges a lancé le classement des « 500 ».

Elle a quadruplé en une décennie et représente 16 % du produit intérieur brut du pays.

Lire la suite

Publicités

Ikea: Grève dans trois des quatre entrepôts français

20 Minutes, 23 mai 2014 :

Des grèves ont eu lieu vendredi dans trois des quatre entrepôts français du géant de l’ameublement Ikea, sur fond de renégociations salariales, mais aussi d’une dégradation des conditions de travail et d’inquiétudes sur l’avenir de deux sites, selon les syndicats. A l’appel d’une intersyndicale, plusieurs dizaines de salariés ont manifesté devant les entrepôts de Metz, Saint-Quentin-Fallavier (Isère) et Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), selon Sauveur Choquet, délégué central CFDT.

«Le mouvement initial concerne les salaires mais aussi la sauvegarde de nos emplois», en particulier sur les sites de Metz et Châtres (Seine-et-Marne), qui risquent d’être affectés par une restructuration de la branche distribution du groupe à l’horizon 2020, pour s’ajuster au développement du commerce en ligne, selon Choquet.

Lire la suite

Depalor à Phalsbourg : l’usine ne renaîtra pas de ses cendres

La nouvelle a de quoi assommer le personnel : l’usine Depalor de Phalsbourg, ravagée par un incendie en  juillet 2013 ne sera pas reconstruite. Ainsi en a décidé le groupe Krono. Près de 300 emplois directs et indirects sont concernés.

depalor

L’annonce a été officialisée ce lundi 2 décembre 2013, l‘usine Depalor de Phalsbourg ne sera pas reconstruite. L’entreprise spécialisée dans la fabrication de panneaux de particules bois avait été totalement détruite par un incendie dans la nuit du 22 au 23 juillet 2013. Dès le lendemain du drame, les 142 salariés se s’étaient montrés pourtant optimistes car personne n’envisageait alors une disparition définitive du site mosellan.  Lire la suite

IKEA, l’acharnement contre les représentants du personnel continue

CGT, Montreuil, le 31 octobre 2013 :

ADEL AMARA, représentant du personnel chez IKEA, fait l’objet d’un acharnement antisyndical sans précédent.

1761246_4_b61a_la-liste-des-etablissements-ayant-mis-en-place_0edd073957754149951fccc854b8e15cMilitant très actif, il fut l’un des acteurs d’un important mouvement de grève et son action aura notamment contribuée à révéler le système de surveillance des salariés mis en place par IKEA, c’est probablement ce qui explique l’obstination d’IKEA à vouloir évincer Adel. Il a déjà subi deux demandes d’autorisation de licenciement, pour l’instant aucune n’a abouti. Il est également accusé de harcèlement moral par quatre de ses supérieurs, il vient d’être condamné, contre toute attente, par la cour d’appel.

Cette condamnation est d’autant plus inacceptable que, d’une part, Adel AMARA n’a fait qu’agir dans le cadre de son mandat, et que d’autre part, la mise sous surveillance des salariés d’IKEA et particulièrement d’Adel a été largement relayée par la presse, démontrant ainsi l’existence de tentatives de déstabilisation de la part de ces mêmes supérieurs ! Lire la suite

Grève chez Ikea en Allemagne vendredi

Le Soir, 19 septembre 2013 :

Les salariés d’Ikea en Allemagne sont appelés à faire grève vendredi pour réclamer l’amélioration des conditions de travail et de salaires dans le secteur du commerce, a annoncé jeudi le syndicat Verdi.

Manifestation de travailleuse d’Ikéa à Braunschweig en juin 2013

Quatorze des 46 magasins en Allemagne du numéro un mondial de l’ameublement, ainsi que son centre d’appel dans le pays, sont concernés par cet appel à la grève qui pourrait se traduire par des magasins fermés selon le niveau de la participation, a déclaré un porte-parole de Verdi. Sont touchées entre autres les régions de Bavière (sud), Hesse (ouest) et Bade-Wurtemberg (sud-ouest). Un rassemblement et une manifestation sont également prévus à Wallau (ouest), siège d’Ikea en Allemagne. Ikea a ainsi proposé une hausse de 2,5% des salaires à ses employés à partir d’août.

Echos de la grève chez Ikéa

AFP, 27 octobre 2012 :

Plusieurs magasins du géant suédois de l’ameublement Ikea ont vu leur fonctionnement perturbé samedi par un mouvement de grève de salariés qui dénoncent la baisse de leur prime d’intéressement et la dégradation de leurs conditions de travail, a-t-on appris auprès de la direction et de syndicats.

Manifestation des salariés d’Ikéa sur la zone Atlantis à Saint-Herblain (banlieue de Nantes) le 27 octobre

« L’intégralité des magasins sont ouverts, mais quelques uns offrent des services restreints », a dit un porte-parole de la direction du groupe qui emploie environ 9.000 personnes en France.

C’était notamment le cas à Thiais (Val-de-Marne) ou Plaisir (Yvelines), deux des magasins déjà affectés le samedi précédent par une grève.

Les salariés se plaignent en particulier de la baisse de la prime d’intéressement en 2012 alors que le chiffre d’affaires est resté en hausse.

Lire la suite

Ikéa : mouvement de grève annoncé samedi matin à Nantes

Ma Ville, 26 octobre 2012 :

Les trois syndicats FO, CFTC et CGT se sont unis pour appeler à la grève demain samedi dans le magasin Ikéa, situé dans la galerie marchande d’Atlantis à Saint-Herblain. Ils dénoncent le manque d’effectifs qui ne leur permettent plus, selon eux, d’assurer une qualité de service aux clients. Ces revendications concernent le magasin de Nantes. L’intersyndicale reprend aussi un grief national au niveau de la prime d’intéressement.

Le mouvement risque de perturber les services du magasin dès 9 h ce samedi.

250 personnes travaillent sur le site de Nantes.