Archives de Tag: Iguala

Au Mexique, pendant les fêtes, la lutte continue

Slate, 2 janvier 2015 :

Plus de trois mois après la disparition des quarante-trois étudiants d’Ayotzinapa, l’actualité reste rythmée par des faits divers qui alimentent un ras-le-bol général face à l’élite politique.

Plus de trois mois après la disparition des quarante-trois étudiants d’Ayotzinapa, le 26 septembre, quatre-vingt personnes ont été arrêtées, dont quarante policiers, ainsi que l’ex-maire d’Iguala. Le travail de la justice mexicaine est toutefois escorté de doutes et le Mexique ne tourne pas encore la page, même si, début décembre, le président Enrique Peña Nieto (PRI) a prié ses compatriotes de se «remettre» de la disparition des normaliens et «de passer à une nouvelle étape». Pendant les fêtes, les manifestations continuent, pour «Ayotzinapa», mais aussi car le Mexique continue de vivre un quotidien marqué par les assassinats, les disparitions et la corruption de ses élites.

Lire la suite

Mexique : manifestation des familles des étudiants disparus

I-télé, 1er janvier 2015 :

Plusieurs dizaines de personnes, principalement des parents des étudiants disparus et probablement massacrés en septembre dernier, ont manifesté pacifiquement dans la soirée de mercredi à Mexico à l’occasion du Nouvel An.

mexik

Les familles et leurs proches étaient arrivés dans la journée de l’Etat de Guerrero, dans le sud du Mexique, où les 43 étudiants avaient disparu dans la nuit du 26 au 27 septembre. « Nous venons ici passer le Nouvel An », explique Maria Concepcion Tlatempa, mère de l’un des disparus, au milieu de bougies allumées et de photographies en noir et blanc des étudiants.

Lire la suite

Mexique: l’ADN confirme la mort d’un des 43 étudiants disparus

AFP, 7 décembre 2014 :

Des restes humains ont été identifiés comme étant ceux de l’un des 43 étudiants disparus depuis fin septembre dans l’Etat de Guerrero, dans le sud du Mexique, ravivant la crainte que tous les étudiants aient été massacrés.

« Un des restes correspond à l’un des élèves étudiants de l’Ecole normale », a annoncé samedi une source officielle à l’AFP, requérant l’anonymat.

Le ministère public ne s’est pas exprimé, mais a convoqué une conférence de presse dimanche à la mi-journée.

Lire la suite

Ces étudiants dont la disparition a enflammé le Mexique

France Inter, 27 novembre 2014 :

Le pays est en pleine crise, deux mois après l’enlèvement (et la mort probable) de 43 étudiants livrés par la police à des narcotrafiquants. Le président mexicain Enrique Peña Nieto promet un grand nettoyage… dont il pourrait faire les frais.

C’est la goutte de sang de trop. Celle qui a changé le visage du Mexique en quelques semaines.

Lire la suite

Disparus au Mexique : Colère dans l’Etat de Guerrero

AFP, 13 novembre 2014 :

Les manifestants ont mis le feu mercredi dans le parlement de l’Etat du Guerrero (sud) après avoir incendié la veille au siège du parti gouvernemental, au cours de nouvelles protestations après l’annonce du probable massacre de 43 étudiants.

Quelque 500 enseignants et étudiants mexicains ont mis à sac les bureaux des députés locaux, incendié l’hémicycle et la bibliothèque du parlement du Guerrero, avant de se diriger vers le siège du gouverneur à Chilpancingo, la capitale de l’Etat. Ils avaient auparavant saccagé et mis le feu au siège du secrétariat à l’Education régional.

Lire la suite

Nouvelle manifestation de colère après la disparition de 43 étudiants au Mexique

7 sur 7, 12 novembre 2014 :

Des manifestants ont incendié mardi le siège du parti gouvernemental dans l’Etat de Guerrero, dans le sud du Mexique, au cours d’une nouvelle manifestation de colère après l’annonce du probable massacre des 43 étudiants disparus fin septembre.

Au moins cinq personnes ont été blessées, trois policiers et deux journalistes, selon la protection civile, tous atteints par des jets de pierres. Parmi les journalistes blessés figure un photographe de l’AFP, Jesus Guerrero. Cet incendie du siège du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) au pouvoir, est intervenu pendant une manifestation à Chilpancingo, capitale de l’Etat de Guerrero.

Lire la suite

Etudiants massacrés: manifestation devant le palais présidentiel de Mexico

ATS, 9 novembre 2014 :

L’annonce par les autorités mexicaines du massacre de 43 étudiants a choqué le pays. Des protestataires s’en sont pris tôt dimanche matin au palais présidentiel et d’autres ont mis le feu à des véhicules dans l’Etat du Guerrero.

Manifestation en hommage aux étudiants disparus, le 5 novembre à Mexico

A Mexico, sous les yeux de milliers de personnes réunies sur l’immense place du Zocalo, une vingtaine de manifestants ayant parfois le visage dissimulé ont martelé la porte principale du palais présidentiel avec des barrières. Ils n’ont pas pu entrer dans le bâtiment. Les agents de sécurité ne sont pas intervenus.

Lire la suite

Mexique : la jeunesse contre le gouvernement

La Presse, 7 novembre 2014 :

«Où sont-ils?», «Rendez-les-nous vivants!», «Crime d’État»: les étudiants ont manifesté toute la semaine à travers le pays pour exiger des autorités qu’elles retrouvent leurs camarades disparus le 26 septembre dans l’État du Guerrero. La lenteur de l’enquête est mise à nu par les défenseurs des droits de l’homme, qui pointent l’impunité généralisée au Mexique.

L’affaire des 43 disparus jette les étudiants dans les rues et plonge le gouvernement dans la tourmente. Grèves universitaires, marches, rassemblements devant les établissements fédéraux: Mexico et les principales villes du pays grouillent de manifestants. Les slogans n’empruntent pas de détours: «Le gouvernement tue les étudiants, il tue l’avenir du pays.»

Lire la suite

Les Mexicains dénoncent l’Etat assassin

Libération, 6 novembre 2014 :

La disparition de 43 étudiants attribuée à un cartel et à un élu local mobilise la population.

Quarante-trois chaises vides sur le Zócalo, la place centrale de Mexico, attendent les étudiants disparus. Sur cette esplanade où le nombre 43 est formé avec des bougies à la nuit tombée, on manifeste toute cette semaine pour les jeunes d’Ayotzinapa (Etat du Guerrero).

Lire la suite

Colère au Mexique après la disparition de 43 étudiants

Le Monde, 26 octobre 2014 :

Cela fait un mois, dimanche 26 octobre, que les familles des 43 étudiants disparus à Iguala, dans l’Etat du Guerrero, dans le sud du Mexique, sont sans nouvelles d’eux.

Ils avaient été pris dans une rixe avec la police et livrés au cartel des Guerreros Unidos, mais l’enquête n’a pas encore été en mesure de faire la lumière sur l’endroit où ils se trouveraient ou auraient été enterrés s’ils ont été tués.

Lire la suite