Archives de Tag: ICTS

Grève exemplaire de nos collègues agents de sûreté

Communiqué de SUD Aérien, 22 décembre 2011 :

Les agents des différentes sociétés assurant la sûreté aéroportuaire sont en grève et dans l’action depuis une semaine pour faire aboutir leurs revendications, pour l’essentiel une augmentation mensuelle brute uniforme de 204 € !

A ce jour, les patrons des boites de sûreté disent : niet !

Pourtant, il y a quelques mois l’activité Sûreté sur l’aéroport de Marseille qui était assurée par la société ASTRIA a été reprise par la société ICTS …. avec les salariés dont les salaires étaient supérieurs en moyenne de 200 € bruts à ce que prévoit la convention collective en vigueur.

Lire la suite

Publicités

Sûreté aéroportuaire : Le gouvernement cherche à briser la grève, la lutte continue

Pour tenter de briser la grève des agents des sociétés de sécurité aéroportuaire, le gouvernement a commencé à déployer policiers et gendarmes dans les aéroports (voir le communiqué de la CGT et celui de l’Initiative Communiste-Ouvrière). Selon une dépêche AFP du 22 décembre, « des effectifs de la police aux frontières (PAF) se sont substitués à des agents de sûreté au terminal 2F de l’aéroport de Roissy, plus touché par la grève débutée le 16 décembre par les agents de sûreté qui réclament une augmentation de salaire de 200 euros brut et de meilleures conditions de travail, a constaté une journaliste de l’AFP. »

Roissy, 22 décembre...

Mais malgré les intimidations et les attaques contre le droit de grève du gouvernement, la lutte des travailleuses et travailleurs de la sécurité aéroportuaire continue.

Lire la suite

La grève c’est la force des travailleurs !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière, 21 décembre 2011 :

Il est désormais fréquent que lorsqu’une grève est visible, qu’elle perturbe le bon fonctionnement de l’économie capitaliste, bref qu’elle montre son efficacité, des politiciens se mettent à hurler à la « prise d’otages » et réclament de nouvelles limitations du droit de grève. C’est ainsi que le gouvernement a limité le droit de grève des travailleurs des transports et de l’éducation, et qu’il a menacé de prison ferme les grévistes des raffineries il y a un peu plus d’un an.

La grève des agents de la sécurité aéroportuaire confirme une nouvelle fois ces attaques contre le droit de grève. Ces travailleurs sont salariés d’entreprises privées comme Brink’s, Securitas, ICTS, etc. auxquelles les compagnies aériennes et les directions d’aéroports sous-traitent la sécurité. Ils sont depuis le vendredi 16 décembre en grève pour des augmentations de salaires. Revendication on ne peut plus légitime, alors que tout augmente, y compris les profits, sauf justement les salaires des travailleuses et des travailleurs. La grève c’est, depuis que la société est divisée entre travailleurs et patrons, la meilleure et seule véritable arme dont disposent les ouvriers et employés pour imposer leurs revendications. Et une grève est toujours d’autant plus efficace lorsqu’elle éclate en période de forte activité de l’entreprise. A chaque grève, les travailleurs montrent, en cessant le travail, qu’ils sont indispensables, qu’ils ont la force « d’arrêter toutes les roues ». La Belgique, par exemple, est restée plus de 400 jours sans gouvernement ; les usines, les transports, les hôpitaux, les écoles, les bureaux et chantiers n’ont pourtant pas cessé de fonctionner. En revanche, on ne peut pas imaginer un pays qui pourrait tourner 400 jours sans ouvriers, sans cheminots, sans infirmières, sans enseignants, etc.

Lire la suite

Sécurité aéroportuaire : Pour imposer les revendications il faut étendre la grève !

Communiqué de l’UL CGT de Roissy, 21 décembre 2011 :

Pour imposer les revendications il faut étendre la grève !

La grève des agents de sûreté aéroportuaire en est à son 6ème jour et le mouvement s’amplifie. A Roissy, une majorité est en grève. La plupart des sociétés de la branche sont touchées : ICTS, Securitas, Brink’s et Alyzia Sûreté notamment. Le mouvement de grève gagne de plus en plus d’aéroports à travers le pays, après Roissy, Orly, Lyon, Nice, Rennes, Mulhouse, Bordeaux, Toulouse, ce sont les aéroports de Beauvais et de Lorient qui entrent en lutte. Cette démonstration de force, du jamais vu depuis dix ans dans la sûreté, est le résultat d’une lutte coordonnée des salariés de plusieurs entreprises. Ce front uni de grève est non seulement indispensable à la construction d’un vaste rapport de force pour porter les revendications, mais il est nécessaire pour que la grève ait un impact fort sur l’activité aéroportuaire. Sans cette coordination, les employeurs du secteur peuvent se remplacer mutuellement en cas de cessation de travail et ainsi réduire les salariés à l’impuissance. L’unité d’action des grévistes du secteur de la sûreté est un exemple à suivre pour l’ensemble des salariés de Roissy !

Lire la suite

Nice : Les salariés de la sécurité aéroportuaire votent la grève

AFP, 21 décembre 2011 :

Les syndicats des quatre sociétés d’agents de sûreté de l’aéroport de Nice, troisième aéroport français, ont voté en intersyndicale en faveur d’une grève à partir de mercredi à 5H00 du matin, a indiqué à l’AFP Olivier Cotta de la CGT.
« Les quatre entreprises étaient unanimes pour décider d’embrayer sur la grève à partir de 05H00 du matin demain (mercredi) », a dit Olivier Cotta, évoquant les syndicats d’ICTS, Securitas, Brink’s et SGA réunis en intersyndicale.

Contactée par l’AFP, la direction n’était pas immédiatement en mesure de donner des prévisions de trafic pour mercredi. (…)

« L’aéroport de Nice a appelé les chefs de site des entreprises pour leur dire que les compagnies qui vont faire grève auront leurs contrats supprimés. Cette menace est insupportable. Il faut que cela cesse. Le droit de grève est un droit constitutionnel », a affirmé de son côté Laury Boichi, délégué central CGT à ICTS France.

Lire la suite

Cinquième jour de grève dans la sécurité aéroportuaire

La lutte des travailleuses et travailleurs de la sécurité aéroportuaire continue pour les salaires et les conditions de travail. Payés entre 1.100 et 1.400 euros par mois, les salariés de Brink’s, de Securitas, d’ICTS, etc. qui sous-traitent la sécurité pour les compagnies aériennes et les aéroports continuent leur lutte à Roissy, Lyon – Saint Exupéry et Toulouse Blagnac, alors que la grève s’étend à Mulhouse, Nice et Rennes.

Quelques vidéos de la grève :

  • Toulouse-Blagnac, 19 décembre :

  • Roissy – 18 décembre

Lire la suite

Quatrième jour de grève des travailleurs de la sécurité aéroportuaire

Le Monde, 19 décembre 2011 :

Un mouvement de grève d’agents de sécurité perturbait, lundi 19 décembre, pour le quatrième jour d’affilée le trafic aérien à Paris, où les voyageurs doivent s’attendre à des retards, et à Lyon, où 30 % des vols sont annulés.

Après un échec des discussions entre les grévistes et le patronat des entreprises de sûreté, dimanche, une nouvelle réunion a été annulée lundi, a annoncé le Syndicat des entreprises aéroportuaires (SESA) en fin de matinée. « Afin de débloquer la situation, le SESA a proposé aux organisations syndicales une réunion de négociation conditionnée à la reprise du travail. Les organisations syndicales ayant refusé de lever leurs préavis de grève, cette réunion a été annulée », a indiqué un communiqué.

Lire la suite