Archives de Tag: Huningue

Nouvelle grève chez BASF Huningue

L’Alsace, 24 juin 2014 :

Les salariés de BASF à Huningue sont toujours en conflit avec leur direction. Lors d’une assemblée générale, ce lundi à midi, 60 salariés sur les 80 présents ont décidé d’arrêter le travail à partir de 14 h, a indiqué Jules Schneider (CGT). Une quarantaine de grévistes a investi le siège de la direction pour faire pression sur le tribunal administratif de Strasbourg qui doit prendre sa décision ce mardi 24 juin dans le dossier de demande d’annulation de l’homologation du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

Une délégation de salariés et d’élus du personnel se rendra à Strasbourg. Les salariés souhaitent aussi imposer aux dirigeants de BASF des améliorations du PSE, mais aussi des salaires et de la prime d’intéressement. La CGT réclame, par ailleurs, l’interdiction d’embaucher des intérimaires en lieu et place des salariés licenciés.

Lire la suite

Huningue : Nouvelle mobilisation à l’usine BASF et pressions de la direction

L’Alsace, 22 mars 2014 :

Nouvelle action spectaculaire hier vers 9 h à l’usine BASF de Huningue. À l’appel de la CGT, qui avait lancé un appel au débrayage, des grévistes ont allumé un grand tas de palettes en bois devant le bâtiment de la direction. Ce feu visible de loin, avec des flammes de près de 10 m de haut, a été éteint au bout d’une demi-heure par une équipe de cinq pompiers secouristes du site.

Des « actes de sabotage »

La réaction de la direction de BASF France a été très vive : « Une poignée d’activistes extrémistes a mis en danger les salariés, les riverains et les outils de production », a dénoncé Jean-Marc Petat, le porte-parole de la filiale française du groupe chimique allemand. « Ces agissements irresponsables ne sont pas compatibles avec un site Seveso. »

Lire la suite

Un convoi de grévistes de BASF Huningue sur l’A35

L’Alsace, 7 mars 2014 :

Convoi très exceptionnel sur la RN83 au sud de Colmar, « opération escargot » des grévistes de l’usine BASF Huningue sur l’A35 entre Saint-Louis et Colmar : la circulation a été perturbée, hier, sur les deux grands axes routiers alsaciens.

Poursuivant leur mobilisation pour obtenir des améliorations du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), une centaine de salariés grévistes de l’usine BASF de Huningue se sont rendus hier matin, à l’appel de la CGT, en convoi à Colmar où une délégation a été reçue à la direction du travail puis à la préfecture du Haut-Rhin. L’« opération escargot » regroupant une cinquantaine de voitures roulant à 60 km/h a entraîné un important ralentissement sur une quinzaine de kilomètres le matin entre 9 h et 11 h dans le sens nord-sud, puis l’après-midi entre 15 h et 17 h lors du retour du convoi des manifestants.

Lire la suite

Huningue : Mobilisation jeudi des travailleurs de BASF

L’Alsace, 4 mars 2014 :

Jeudi, les salariés de Basf à Huningue prévoient une opération escargot de Huningue à Colmar, en matinée et l’après-midi.

La CGT Basf Huningue lance un arrêt de travail de jeudi matin 5 h à vendredi matin 5 h.

Lire la suite

Débrayage à l’usine BASF de Huningue

L’Alsace, 14 février 2014 :

À l’appel des représentants de la CGT de BASF, une centaine de salariés du site de Huningue ont débrayé ce matin, de 11 h à 14 h. « Alors que la direction avait promis de nouvelles propositions et des négociations loyales, elle refuse maintenant toutes les revendications faites par les organisations syndicales », ont déclaré les représentants.

Sur place, Jules Schneider, délégué CGT, a rappelé les objectifs de ce débrayage : « demander à la direction que les experts puissent présenter le rapport économique, appeler les autorités et élus locaux à mettre en place un médiateur ». Il s’agit, selon lui, de commencer par rapprocher les parties afin de « se mettre à table ».

Lire la suite

Situation à l’usine BASF d’Huningue au 24 janvier 2014

Tract de la CGT BASF Huningue du 24 janvier 2014 :

basf

Télécharger le tract en PDF : BASF21042014

Huningue : Fin de la grève à BASF

L’Alsace, 17 janvier 2014 :

Il était 15h40 ce vendredi lorsque les négociations débutées la veille ont pris fin. Les grévistes et la direction de BASF ont fini par trouver un terrain d’entente, mettant ainsi fin à la grève qui paralyse le site de Huningue (qui comprend aussi les usines de TFL, Delpharm et le Biotech de Novartis) depuis lundi.

Les salariés ont obtenu des réponses favorables à trois de leurs demandes, à savoir la présence d’un nouveau négociateur, de nouvelles modalités pour le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) et l’abandon réciproque de toutes poursuites en justice.

Lire la suite

Huningue : Grève à l’usine BASF

L’Alsace, 14 janvier 2014 :

La CGT a engagé une épreuve de force à l’usine BASF de Huningue en entamant, hier, une grève illimitée pour protester contre la suppression prévue de 140 emplois sur 242. Le blocage de l’usine chimique paralyse l’activité des sites voisins de Novartis, Delpharm et TFL.

Depuis hier, à 4 h 30, la rue de la Chapelle à Huningue menant à l’usine chimique BASF (ex-Ciba SC) est barrée par des palettes et des pneus en feu et une rangée de fûts métalliques. À l’appel de la CGT, syndicat majoritaire sur le site, une centaine de salariés bloquent l’usine dont la production a été totalement arrêtée. « Le premier objectif est d’empêcher, ou au moins de réduire le plus possible les licenciements envisagés », explique Jules Schneider, délégué syndical CGT.

Lire la suite

Manifestation des BASF et ralentissements à la frontière

Ce matin, dès 6h30, les salariés de BASF ont mené une distribution de tracts aux postes frontières de Saint-Louis (autoroute et Lysbüchel) et Huningue (Palmrain et rue de Bâle). Ils entendaient ainsi informer de la situation pour le site BASF de Huningue, où la direction a annoncé 140 suppressions de postes, sur les 242. L’opération de distribution de tracts reprend à 16h dans le sens des retours, vers l’Alsace.

les-salaries-ont-manifeste-dans-les-rues-de-huningue-photo-jean-christophe-meyer

Les manifestants se sont ensuite rassemblés dans leur usine, avant de partir en cortège dans les rues de Huningue, en passant par la place Abbatucci, jusqu’à l’hôtel de ville. « On est tous virés », c’était un de leurs cris de ralliement. Les premiers rangs étaient habillés en dalmatiens, en référence aux 102 postes « survivants » après les suppressions d’emplois : « Nous ne serons pas les gentils toutous, BASF devra nous respecter. » Lire la suite

BASF va supprimer 650 postes dans son activité pigments, dont 140 en France

CHIMIE – Le géant mondial réorganise son activité pigments…

article_BASF

Le groupe allemand BASF, géant mondial de la chimie, a annoncé mercredi la suppression d’ici à 2017 d’environ 650 postes, dont 140 dans le nord-est de la France, dans le cadre de la réorganisation de son activité pigments.

La compagnie va fermer son site écossais de Paisley et restructurer celui d’Huningue, dans le département français du Haut-Rhin, en Alsace, selon un communiqué. Lire la suite