Archives de Tag: Homs

Syrie: des centaines de prisonniers en grève de la faim à Homs

AFP, 30 décembre 2014 :

Des centaines de prisonniers, en majorité de conscience, dans la prison de la ville syrienne de Homs ont entamé une grève la faim pour dénoncer leurs longues détentions et les abus, ont affirmé mardi un détenu et une ONG.

« Plus de 1.000 personnes sont en grève de la faim depuis quatre jours », a précisé par téléphone, depuis la prison de Homs (centre), un détenu allant sous le pseudonyme de « Homsi ».

Lire la suite

Publicités

54 femmes et enfants otages depuis un an en Syrie

Un été meurtrier, un système assassin

Article publié par l’Initiative Communiste-Ouvrière :

A l’heure où ces lignes sont écrites, ce sont déjà un millier de Palestiniens qui sont morts suite aux bombardements de l’armée israélienne dans la Bande de Gaza. En Syrie, la guerre entre le dictateur Achar Al-Assad et les bandes djihadistes de l’Etat Islamique ont transformé des villes entières, comme Homs ou Alep, en champ de ruines. En trois ans de guerre civile, le bilan est de 170.000 morts dont au moins 9.000 enfants selon l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme. Depuis la Syrie d’ailleurs, les forces de l’Etat Islamique ont lancé une vaste opération militaire en Irak, prenant ainsi le contrôle du Nord-Ouest dont la ville de Mossoul. La minorité chrétienne, mais aussi de nombreux chiites, fuient la zone contrôlée par l’EI. En Libye, les affrontements se poursuivent entre bandes armées rivales, un bilan cité par l’AFP le 27 juillet fait état de 98 morts et 400 blessés en deux semaines dans la seule ville de Tripoli et de 38 morts en vingt-quatre heures à Benghazi. Plusieurs journaux laissent entendre que le pire est à venir et que l’ensemble du pays est sur le point de basculer dans une sanglante guerre civile.

Heartfield-Krieg-Leichen

En Europe, les affrontements continuent dans l’Est de l’Ukraine. Si la presse en a parlé lorsqu’un missile a touché un avion de Air Malaisia, faisant 298 morts, politiciens et journalistes s’interrogent pour savoir si c’est l’armée ukrainienne ou les milices pro-russes qui ont tiré. Chacun des camps se renvoie la balle, mais ce qui est certain c’est que toute la population du Dombass est prise entre les tirs des deux bandes armées rivales. Un rapport de Human Rights Watch (HRW) sur les combats du 12 juillet rapporte ainsi que l’armée ukrainienne a bombardé des quartiers de Donetsk avec des roquettes « mass Grad », causant de nombreuses morts dans la population civile. A Lougansk, un bombardement aérien a fait 19 morts et 60 blessés vendredi 25 juillet. Selon les chiffres de l’ONU, la guerre dans l’Est de l’Ukraine a déjà fait plus d’un millier de morts.

Lire la suite

Syrie: «épargnez» les femmes et enfants à Homs

Syrie: femmes et enfants pris au piège à Homs, entre les tirs de roquettes.

L’Unicef a tiré la sonnette d’alarme samedi sur le sort de femmes et d’enfants à Homs, dans le centre de la Syrie, exhortant rebelles et forces du régime de lui permettre d’accéder aux quelque 400.000 civils bloqués dans la ville.

Des soldats de l'armée syrienne patrouillent, le 31 juillet 2013 dans une rue de Homs (Photo Joseph Eid. AFP)

Des soldats de l’armée syrienne patrouillent, le 31 juillet 2013 dans une rue de Homs (Photo Joseph Eid. AFP)

«La situation des femmes et des enfants dans la ville syrienne de Homs se détériore rapidement», a indiqué l’Unicef dans un communiqué ajoutant que «de nouveaux barrages empêchent l’entrée de ravitaillement» dans le quartier de Waer, dans l’ouest de Homs.   Lire la suite

Manifestation monstre à Homs

Le Nouvel Observateur, 16 décembre 2011 :

Vendredi 16 décembre les contestataires syriens ont frappé un grand coup. Ce n’est pas moins de 200.000 personnes –selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme- qui sont sortis dans les rues de Homs, « capitale de la révolution », ville encerclée par l’armée depuis des semaines. L’OSDH précise que les manifestations se sont déroulées dans une dizaine de quartiers « opposés au régime », comme Baba Amro encerclé par un grand nombre de « chabbiha », les milices loyales au pouvoir, al-Khalidya, Deir Balaa, Jourat al-Chiyah, où 10.000 personnes ont défilé, ainsi que al-Inchaat.

Le succès de la manifestation pacifique n’a pas empêché les tirs des forces de sécurité. Un civil a été tué dans le quartier de Deir Balaa. Deux chars sont par ailleurs entrés dans le quartier al-Ghouta pour disperser la manifestation et plusieurs personnes ont été blessées par les forces de sécurité et des tireurs embusqués dans les quartiers de Bab Sebaa al-Qousour, toujours selon l’OSDH. Dans le quartier Hamra, plusieurs arrestations avaient eu lieu avant la prière.

Nouvelles manifestations en Syrie

Extraits de dépêche AFP, 12 août 2011 :

En début d’après-midi, quelque 8.000 personnes manifestaient à Lattaquié (nord) et d’autres manifestations avaient lieu à Hama et Homs (centre), selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) qui a précisé que les forces de sécurité ont ouvert le feu à Hama.

A Banias (nord-ouest), les militaires ont encerclé plusieurs mosquées pour empêcher les manifestations après la prière de midi.

Deux civils ont été tués vendredi matin par les tirs des forces de sécurité, au lendemain d’une journée sanglante qui avait fait au moins 16 morts en Syrie.

Lire la suite

L’armée syrienne prend d’assaut la ville de Deir Ezzor

RFI, 7 août 2011 :

Des chars de l’armée syrienne sont entrés tôt, ce dimanche 7 août 2011, dans la ville de Deir Ezzor à l’est du pays. Un assaut suivi d’une série d’explosions selon des militants des droits de l’homme qui évoquent aussi de nombreuses arrestations. Une attaque menée seulement quelques heures après un contact téléphonique entre Bachar el-Assad, le président syrien, et le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, et alors que la pression internationale s’accentue.

L’armée syrienne est entrée en force ce samedi matin à Deir Ezzor. Quelque 250 chars et transport de troupes blindés ont pénétré dans plusieurs quartiers de cette ville de l’est du pays en proie depuis plusieurs semaines à une vive contestation du régime de Bachar el-Assad. Selon des militants des droits de l’homme, « des obus résonnent dans plusieurs quartiers ». Une attaque massive mais pas surprise. Depuis plusieurs jours les habitants de Deir Ezzor fuyaient la ville pour échapper à cette offensive annoncée.

Lire la suite